En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

03.

Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel

04.

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

05.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

06.

Gouvernement de Jean Castex : "le remaniement est bouclé", selon un dirigeant de l'exécutif

07.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les secrets de la Maison Blanche" de Nicole Bacharan et Dominique Simonnet : Lincoln, incroyable !

il y a 10 heures 26 min
light > Culture
Joie des touristes
Post-Covid-19 : le Musée du Louvre va réouvrir ce lundi 6 juillet
il y a 11 heures 14 min
pépite vidéo > Politique
Nouveau Premier ministre
Retour sur le parcours politique de Jean Castex
il y a 12 heures 23 min
light > High-tech
Game over
Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel
il y a 16 heures 8 min
pépites > Politique
Fin du suspense
Michèle Rubirola est élue maire de Marseille
il y a 17 heures 2 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le courage du personnel soignant face au Covid-19 : une médecine de guerre sans protection

il y a 19 heures 29 min
décryptage > Politique
Choix stratégique

Le juppéisme, cette obsession gestionnaire des élites françaises tuée par Emmanuel Macron

il y a 21 heures 57 min
décryptage > Politique
Campagne électorale

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

il y a 22 heures 57 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée
il y a 23 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les records de l'histoire" de Stéphane Bern : récréation idéale pour l'été, pour parcourir l'histoire en s'amusant

il y a 1 jour 10 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Peau d'homme" de Zanzim et Hubert : une fable "genrée"

il y a 10 heures 54 min
pépites > Santé
Négociations
Le Ségur de la santé a été prolongé en l’absence d’un accord
il y a 11 heures 46 min
pépites > Politique
Plus que quelques heures à patienter ?
Gouvernement de Jean Castex : "le remaniement est bouclé", selon un dirigeant de l'exécutif
il y a 13 heures 40 min
pépites > Politique
Première visite officielle
Le nouveau Premier ministre, Jean Castex, effectue son premier déplacement sur le site de production de X-Fab
il y a 16 heures 40 min
pépite vidéo > International
Campagne électorale
Donald Trump estime que l'Amérique doit être fière de son histoire
il y a 18 heures 17 min
décryptage > Santé
Trop, c’est trop

Si la pandémie vous a rendu maniaque de la propreté, voilà ce que vous devriez savoir pour tempérer vos ardeurs

il y a 20 heures 1 min
décryptage > Politique
Suite de "Passions"

Exclu Atlantico : Nicolas Sarkozy devrait publier le tome 2 de ses mémoires dès ce mois de juillet

il y a 22 heures 26 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

il y a 23 heures 30 min
décryptage > Politique
Premier ministre

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

il y a 1 jour 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La sentence" de John Grisham : un thriller qui maintient sous pression

il y a 1 jour 10 heures
© Reuters
© Reuters
Politico scanner

Municipales : comment la peur du déclassement peut influencer le vote des Parisiens

Publié le 05 mars 2014
Pour mettre fin au 13 ans de règne du Parti socialiste sur la capitale, NKM a du pain sur la planche. La bataille peut se gagner sur le terrain des impôts.
Matthieu Chaigne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Matthieu Chaigne est co-fondateur du site Délits d'Opinion, site de référence de l'opinion publique et des sondages. Il a commencé sa carrière au  pôle politique de TNS SOFRES avant de travailler au sein du groupe Ogilvy à partir de 2008  en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour mettre fin au 13 ans de règne du Parti socialiste sur la capitale, NKM a du pain sur la planche. La bataille peut se gagner sur le terrain des impôts.

La bataille est rude pour la droite et NKM. Il y a bien sûr la difficile constitution des listes qui cristallise l’attention des médias. Mais au delà, il y a surtout ce combat contre le magistère de la gauche à Paris. Effet de la gentrification oblige, Paris bat désormais au rythme du PS. A la présidentielle de 2012, Hollande réalise 55% des voix. 5 ans plus tôt, Ségolène Royal obtenait presque 50% des suffrages, soit 3 points de plus qu’au niveau national. Mais si Paris paraît bien ancré à gauche, le chiffon rouge du déclassement agité par la droite semble résonner auprès de Parisiens qui doutent de pouvoir le rester encore longtemps.

Avec un revenu moyen de 2 835 euros nets par ménage, on aurait pu croire les Parisiens épargnés par le déclassement perçu : il n’en est rien. Ainsi, 55% d’entre eux ont le sentiment que l’on vit moins bien à Paris aujourd’hui qu’il y a 10 ans contre 16% déclarant le contraire. Le chiffre est de 42% parmi les électeurs de François Hollande au premier tour, 70% parmi les électeurs de Jean-Luc Mélenchon. En creux se dessine l’image d’une ville qui exclut. Selon la même enquête Opinion Way, 70% des Parisiens jugent que Paris devient une ville réservée aux catégories privilégiées.

Le coût des logements qui a triplé ces trente dernières années, le coût des transports, le coût de la vie tout court : tous ces paramètres renforcent le sentiment d’une ville idéale pour ceux qui en ont les moyens.

Dans ce contexte, pourquoi Paris ne bascule t-elle pas ? Pourquoi le bilan de la municipalité est-il jugé satisfaisant ?

Tout l’enjeu pour la candidate de droite est précisément dans cet interstice : changer le prisme de la campagne. Car, interrogés sur le bilan général, sur les initiatives comme Paris Plage ou Velib, les Parisiens jugent plutôt positivement la municipalité sortante. Comme si les difficultés de vivre à Paris étaient intériorisées, acceptées, et hors du champ de l’élection.

Un thème pourtant permet de changer de perspective : celui des impôts. Cette question des impôts constitue l’un des enjeux centraux pour les Parisiens. Elle émerge comme première priorité auprès des électeurs de François Bayrou, première priorité des électeurs de Nicolas Sarkozy et seconde priorité parmi les électeurs de François Hollande. Faire émerger la question des impôts, c’est aussi mettre en évidence la responsabilité active de la municipalité dans le renchérissement du coût de la vie. C’est cristalliser la menace de paupérisation, sujet aux  causalités multiples, comme  passif de la municipalité. C’est enfin mettre sur la table un thème, la gestion de la ville, sur lequel NKM est plus crédible que Anne Hidalgo selon l’enquête OpinionWay.

A cet enjeu des  impôts se double celui de l’affectation des fonds récoltés : à quoi et à qui  sert  l’argent prélevé aux Parisiens ? Une interrogation en partie convergente avec les doutes des Parisiens. Ainsi, selon 75% d’entre eux, les modes d’attribution des logements sociaux et des crèches ne sont pas transparents. Une municipalité qui augmente les impôts  et des services qui ne bénéficient pas réellement à des Parisiens  déjà frustrés par une dégradation de leurs conditions de vie : si ce diagnostic partagé par les Parisiens venait à se cristalliser comme filtre de l’élection, NKM pourrait créer la surprise, se présentant  à front renversé comme la candidates des classes moyennes face à une gauche ayant trahi les siens.

Est-ce possible dans le temps imparti ?

Selon les prévisions établies par le cahier de Délits d’Opinion, NKM doit obtenir 53% des suffrages, compte tenu des spécificités de ce scrutin par arrondissement. Un pari audacieux à la lecture des derniers sondages. Ces derniers, de l’aveu même des sondeurs, doivent cependant être nuancés par deux zones incertitudes : Il y a d’abord le nombre important de sondés, environ 20% dans les enquêtes, n’exprimant pas de choix et témoignant que les Parisiens ne sont pas entrés de plein pied dans la campagne.

Il y a ensuite l’extrême difficulté à évaluer précisément la mobilisation des électeurs de gauche,  les sondés ayant en effet tendance à minorer leur possible abstention le jour du scrutin. La ligne de crête est étroite pour la droite qui veut mettre fin à 13 ans de règne socialiste à Paris. Il reste à NKM trois semaines pour convaincre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
lepinson
- 11/03/2014 - 14:03
revenus moyen?
Ce revenu moyen de 2850 euros a -t-il un sens? par ménage certes avec combien d'enfants? propriétaires de leur leur logement ou pas ? Payant des impôts ou pas!! Bref on aimerait des précisions!! Pour ce qui me concerne j'ai à peu prés ce revenu, je suis propriétaire de mon logement, et je suis massacré d’impôts , (1000 EUROS/mois) en additionnant les impôts locaux et les impôts sur le revenu c'est le tiers qui s'envole en fumée!! et j'en marre de financer toutes ces aides sociales à des gens qui finissent par avoir un niveau de vie supérieur au mien car ne payant pas d’impôts, ayant accès à toutes ces aides sociales, je voterai FN aux prochaines présidentielles!!
jacques.
- 06/03/2014 - 17:19
Démocrator,
"Démocrate", donc, je suis étonné de vos observations sur les variations du nombre conseillers par arrondissement. En creux, vous lassez croire que Delanoé a pratiqué un "tripatouillage", alors que tout s'est fait sous le contrôle du Conseil constitutionnel.
Quant aux autres points, qualifiés par vous de clientélisme, je vous demanderai de nous citer un élu ( droite et gauche confondus ) qui n'ait pas pratiqué le clientélisme. Sauf découverte ultérieures, Delanoé ne laisse pas de casseroles , comparables aux 100 chargés de mission de J Chirac.
Quant à l'élection actuelle, NKM avait toutes ses chances ( qu'elle conserve en cas d'absentéisme élevé), mais avoir du talent ne suffit pas. Il faut aussi un programme budgété, qui s'est fait attendre.
La déesse tombée du ciel , cela n'existe que dans les livres pour enfants.
pave777
- 06/03/2014 - 09:25
Les parisiens et le grand Paris ? c'est comme ailleurs !
ils ne souhaitent sans doute pas que les nantis payent pour les plus démunis, la classe moyenne laborieuse, souhaite encore moins qu'un réseau de transport mieux maillé, permette enfin aux " jeunes " des banlieues exotiques, de venir faire leurs trafics et mettre le bordel chez ceux qui travaillent ; toute cette bobo mania pour pintade dorée ou rosée, n'intéresse pas grand monde, en fait en l'état, et avec moins d'impôts et de spéculation, Paris peut bien rester comme il est ! A Marseille capitale de la culture européenne
ne pas rire SVP ! même situation, entre les quartiers nord exotiques, diplômés ès came et branlette, et les quartiers sud européens laborieux ! Ayrault a promis à nos " invités " 3 milliards d'euros, si le " gros " ex directeur de campagne du mafieux JN . Guérini, l'emportait ! vous voyez bien qu'il y a du pognon dans ce pays, il suffit de se baisser pour le ramasser ! Après le mandat de pépère la France sera une décharge publique ! encore un effort, on y est presque !