En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Société
Polémique
Femme voilée au conseil régional : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 27 min 32 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 2 heures 35 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 4 heures 9 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 23 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 5 heures 1 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 5 heures 32 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 6 heures 6 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 6 heures 23 min
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 22 heures 18 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 22 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 2 heures 25 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 2 heures 47 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 4 heures 18 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 4 heures 53 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 5 heures 27 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 6 heures 12 min
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 6 heures 37 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 22 heures 31 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 23 heures 21 sec
© Reuters
© Reuters
Live

EN DIRECT Ukraine : plus de 60 morts, Ianoukovitch prêt à des élections anticipées

Publié le 20 février 2014
Alors que le président Ianoukovitch a annoncé une "trêve" mercredi soir, l'opposition a repris le contrôle de la place Maïdan jeudi matin. Il s'est dit prêt à des élections anticipées en 2014.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le président Ianoukovitch a annoncé une "trêve" mercredi soir, l'opposition a repris le contrôle de la place Maïdan jeudi matin. Il s'est dit prêt à des élections anticipées en 2014.

>>>> Sur le même sujet : L'Ukraine est-elle au bord de la guerre civile généralisée que ni l'Europe ni la Russie ne seraient capables de contenir ? 

21h27 : Laurent Fabius a affirmé qu'il n'y avait "pas d'accord pour l'instant car les négociations sont très difficiles". 
 
20h54 : Le premier ministre polonais Donald Tusk a déclaré que les ministre de l'UE ont obtenu du président ukrainien Victor Ianoukovitch son accord pour des élections présidentielles et parlementaires anticipées en 2014. Il est également prêt à créer un gouvernement d'unité nationale dans les dix prochains jours et changer la constitution d'ici l'été. 

20h12 : Les ministres des Affaires étrangères de l'UE sont d'accord pour priver de visas "ceux qui sont tachés de sang" et pour geler leurs avoirs, d'après la chef de la diplomatie italienne Emma Bonino à l'issue d'une réunion à Bruxelles. "Nous avons pris la décision, en étroite coordination avec les trois ministres qui négocient à Kiev, de procéder très rapidement, dans les prochaines heures, pour priver de visas et geler les avoirs de ceux qui sont tachés de sang", a affirméla ministre.
 

19h03 : Selon un bilan du ministère de l'intérieur, 565 officiers de police ont nécessité une aide médicale depuis ce mardi. Treize policiers ont été tués lors des affrontements, dont 3 aujourd'hui. Le bilan pourrait, lui, dépasser les 100 morts.

18h20 : Une manifestante du nom d'Olesya Zhukovskaya a annoncé sa mort sur le réseau social Twitter. La jeune femme de 21 ans a posté "je meurs". Une porte-parole du mouvement contestataire affirme qu'elle est toujours vivante quoique sérieusement blessée... 
 

16h20 : Les manifestants anti-gouvernementaux ukrainiens détiennent 67 policiers en otage dans la capitale, selon le ministère de l'Intérieur. 

More than 50 captured police led inside the energy bldg next door to city hall pic.twitter.com/KUKEnERFQU

— Christopher Miller (@ChristopherJM) 20 Février 2014

16h12 : Les ministres français, allemand et polonais qui sont arrivés jeudi matin en Ukraine ont rencontré Viktor Ianoukovitch. La réunion s'est achevée sur "une chance de compromis", selon un responsable européen. Les trois ministres doivent maintenant rencontrer à nouveau des responsables de l'opposition. 

16h01 : Le président russe Vladimir Poutine va envoyer à Kiev un représentant pour participer à une médiation avec l'opposition à la demande du président ukrainien, a indiqué le porte-parole du Kremlin.

15h50 : Plus de 60 manifestants ont été tués par balles ce jeudi à Kiev, a indiqué le responsable des services médicaux de l'opposition. De son côté, le ministère de l'Intérieur ukrainien a dénombré 50 policiers hospitalisés, dont 30 victimes de tirs par armes à feu.

15h37 : "Pour préserver la vie des policiers, il a été décidé de les ramener sur des positions plus sûres et d'utiliser des armes, en légitime défense [...] Les policiers ont le droit d'utiliser les armes à feu", a déclaré le ministère de l'Intérieur ukrainien. La police a aussi été équipée d'armes de combat.

14h30 : Angela Merkel a téléphoné jeudi matin à Viktor Ianoukovitch et lui a "fortement conseillé" d'accepter une offre de l'Union européenne pour "soutenir un dialogue entre le gouvernement et l'opposition", a indiqué un communiqué publié par la chancellerie. Elle a aussi condamné "avec force l'escalade récente" de la violence.

14h21 : Un des leaders de l'opposition a annoncé au moins 50 morts.

Un milicien de l'opposition devant l'hôtel Ukrainia. #Kiev pic.twitter.com/8yrCLacfJk

— Daniel Fontaine (@danielfontaine) 20 Février 2014

Les opposants montent une barricade en pavés dans la rue conquise ce matin. Ça tire encore de temps en temps. #Kiev pic.twitter.com/hyOAx6REWE

— Daniel Fontaine (@danielfontaine) 20 Février 2014

14h05 : L'Union européenne étudie un embargo sur les armes, en plus de sanctions ciblées contre les responsables des violences en Ukraine, selon des sources diplomatiques. Il pourrait s'agir d'interdictions d'entrée sur le territoire et de gels d'avoirs financiers.

13h16 : Le maire de Kiev a annoncé qu'il quittait le parti du président Ianoukovitch pour protester contre "le bain de sang et la lutte fratricide" dans le centre de la capitale ukrainienne.

13h03 : Le ministre russe des Affaires étrangères a ouvertement critiqué les menaces de sanctions de l'Union européenne. Il considère qu'elles ne vont qu'envenimer la situation et estime qu'elles s'apparentent à du "chantage".

Attention, les images suivantes peuvent choquer

 

12h08 : Au moins 35 manifestants ont été tués dans le centre de Kiev, selon la presse ukrainienne.

11h32 : Les services de la présidence ukrainienne ont imputé la reprise des violences aux manifestants rassemblés sur la place de l'Indépendance. "Ils sont passés à l'offensive. Ils fonctionnent en groupes organisés. Ils utilisent des armes à feu [...]. Ils tirent pour tuer", peut-on lire dans un communiqué.

11h17 : Le siège du gouvernement ukrainien a été évacué jeudi matin à Kiev par le personnel.

11h01 : La rencontre entre les ministres européens des Affaires étrangères et le président Viktor Ianoukovitch serait en cours, selon la présidence ukrainienne.

10h50 : Les images en direct de la place de l'Indépendance. Au moins dix manifestants ont été tués par balles.

 

10h32 : Selon le Quai d'Orsay, la rencontre qui devait avoir lieu entre Viktor Ianoukovitch et Laurent Fabius aura bien lieu.

#Ukraine Un manifestant prend feu lors d'affrontements à #Kiev, par @Kilicbil via @fgeffardAFP #AFP pic.twitter.com/7pU4qINL2D

— Agence France-Presse (@afpfr) 20 Février 2014

10h05 : Les ministres européens ont annulé leur rencontre avec le président ukrainien pour "raison de sécurité", a indiqué une responsable occidentale. "Il n'y a plus d'endroit sûr dans le centre de Kiev", a ajouté cette source.

9h43 : 10 corps, gisant sous des couvertures, étaient visibles sur la place de l'Indépendance.

Ukraine avant / après. Qu'attend l'UE? pic.twitter.com/DTTU0YPIDb (via @Max_Deeplife)

— Pauline Armandet (@PaulineArmandet) 20 Février 2014

9h15 : Le Comité international olympique a annoncé que des athlètes ukrainiens ont décidé de quitter les Jeux olympiques de Sotchi. Le CIO n'a précisé ni le nombre d'athlètes concernés, ni leur identité.

8h56 : Laurent Fabius est arrivé jeudi matin à Kiev. "L'objectif de mon voyage, c'est d'abord d'arrêter les massacres", a-t-il expliqué dans l'avion. "Il n'y a pas de paix possible s'il n'y a pas de solution politique". "Il va y avoir des sanctions ciblées qui vont être prises à Bruxelles, et qui touchent les visas et le portefeuille", a-t-il ajouté.

 

>>>> Sur le même sujet : L'Ukraine est-elle au bord de la guerre civile généralisée que ni l'Europe ni la Russie ne seraient capables de contenir ? 

La trêve n'aura pas duré. Jeudi matin, des centaines de manifestants ont chargé le cordon de police sur le Maïdan, reprenant le contrôle de la place. Casqués et armés de gourdins, les membres de l'opposition ont fait reculer les forces de l'ordre de plusieurs centaines de mètres. Au moins un manifestant a été tué et une dizaine d'autres blessés lors de ces nouveaux affrontements, a constaté un journaliste de l'AFP

Ce regain de violences survient alors que le bilan des heurts survenus ces derniers jours s'alourdit : selon le ministère de la Santé ukrainien, 28 personnes ont trouvé la mort dans les affrontements. 

Mercredi, le président Ianoukovitch a menacé les leaders de l'opposition qui ont, selon lui, "négligé le principe de la démocratie selon lequel on obtient le pouvoir à l'issue des élections et non dans la rue". "Ils ont franchi les limites en appelant les gens à prendre des armes", a-t-il ajouté. Plus tard dans la journée, il a annoncé une "trêve" avec l'opposition, avant l'arrivée à Kiev des diplomates européens.

Face au déchaînement de violences depuis vingt-quatre heures, les dirigeants de l'UE ont haussé le ton. L'Europe pourrait ainsi mettre en place des sanctions contre les dirigeants ukrainiens, lors d'une réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères ce jeudi à Bruxelles. Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne, a indiqué que "toutes les options seront étudiées [...] y compris des sanctions contre les responsables de la répression".

Vu sur : lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires