En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Sorry guys
NSA : le directeur du renseignement américain reconnait une erreur
Publié le 18 février 2014
Le directeur national du renseignement américain se confesse aux Américains : "Nous aurions dû vous prévenir que nous espionnions vos appels".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le directeur national du renseignement américain se confesse aux Américains : "Nous aurions dû vous prévenir que nous espionnions vos appels".

Dans une interview accordée au site internet américain The Daily Beast, James R. Clapper, le directeur du renseignement américain reconnait que les Américains auraient dû être informés du programme de surveillance de la NSA : ils l’auraient alors sans doute mieux accepté.

Souvenez-vous : en juin dernier, le Guardian et le Washington Post révélaient l'existence d'une surveillance poussée des moyens de communication numériques par l’agence nationale de sécurité américaine, la NSA, via son programme PRISM. Leur source : Edouard Snowden, ancien collaborateur de la NSA.

Le monde découvre alors qu’il est surveillé par les Etats-Unis, les Américains en premier. Un an plus tard, le pays commence à reconnaître, du bout des lèvres, qu’il a peut-être eu tort de ne pas avertir ses concitoyens, et d’avoir gardé secret trop longtemps qu’il collectait et stockait des millions d’enregistrements téléphoniques.

Ces explications viennent de James R. Clapper, le directeur du renseignement national américain, dont la NSA dépend. Dans une interview au Daily Beast, et publiée le 17 février 2014, il explique que les problèmes rencontrés après l’éclatement de l’affaire auraient pu être évités : "Ce qui a joué contre nous, ce fut ces révélations choquantes". Si le programme [de surveillance, ndlr] avait été publiquement présenté dans le sillage des attaques du 11 Septembre, la plupart des Américains l’auraient probablement accepté, comme la prise d’empreintes digitales, explique-t-il.

Autre problème évoqué : une semaine après les premières révélations, des membres du Congrès ont déterré un témoignage de James R. Clapper où il leur assure, trois mois plus tôt que "non, la NSA ne collecte aucune sorte de données concernant des centaines de millions d’Américains". Un témoignage qui jettera un peu plus le discrédit sur le programme de la NSA, même si James R. Clapper se défend d’avoir mal compris la question.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
04.
Notre-Dame de Paris : l'entreprise en charge des travaux impliquée dans un autre départ de feu récent
05.
Et encore des contacts "volés" à ses utilisateurs : l’heure de dissoudre Facebook est-elle venue ?
06.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
07.
Notre-Dame et Gilets jaunes : le week-end à hauts risques d'Emmanuel Macron
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires