En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

02.

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

03.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

04.

Covid-19 : le monde des supermarchés d’après est arrivé

05.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

06.

Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille

07.

Désirer une Noire, c'est du racisme !

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

04.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

05.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

06.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
décryptage > France
AJ+

Désirer une Noire, c'est du racisme !

il y a 43 min 18 sec
décryptage > International
"Avec Castro, à l’heure du crime"

Les connexions castristes du tueur de Dallas : questions sur l’assassinat de John F. Kennedy et ses relations avec le gouvernement cubain

il y a 1 heure 41 min
pépite vidéo > France
Tour eiffel
14 juillet 2020 : revivez l'intégralité du feu d'artifice de Paris
il y a 3 heures 1 min
décryptage > Consommation
Révolution

Covid-19 : le monde des supermarchés d’après est arrivé

il y a 3 heures 49 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Plutôt l’offre que la demande : Macron enterre le mythe keynésien et parie sur l’entreprise pour redresser la situation économique et sociale

il y a 4 heures 44 min
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 21 heures 58 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 23 heures 16 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 23 heures 49 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 1 jour 31 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > International
Panorama

COVID-19 : la pandémie s’étend et se politise aux États-Unis

il y a 53 min 29 sec
décryptage > Défense
Opération Serval

Depuis 2012, la menace terroriste a évolué dans sa nature et sa géographie mais n’a pas diminué en intensité

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Politique
Et en même temps

Emmanuel Macron, Président de droite à l’insu de son plein gré ?

il y a 3 heures 42 min
décryptage > Politique
Le grand flou

Le mystère du financement de la relance

il y a 4 heures 12 min
décryptage > Politique
Oral de rattrapage

Macron, l'incompris... mais la faute à qui ?

il y a 4 heures 55 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 22 heures 9 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 23 heures 24 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 1 jour 2 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 jour 2 heures
Face aux accusations

Evadés fiscaux en Suisse : la France aurait falsifié sa liste, Cazeneuve dément

Publié le 22 janvier 2014
"Environ 3 300 noms de clients français de HSBC Private Bank ont été éliminés", affirme le quotidien financier suisse Agefi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Environ 3 300 noms de clients français de HSBC Private Bank ont été éliminés", affirme le quotidien financier suisse Agefi.

En 2009, Hervé Falciani sortait de l'ombre. Cet ex-informaticien de la filiale genevoise d'HSBC transmettait aux autorités françaises, italiennes et espagnoles des documents bancaires volés. Pour la France, il avait remis une liste au procureur de Nice Eric de Montgolfier, ce qui avait permis à la France d'identifier 3 000 contribuables fraudeurs. Mais ce mardi, il y a eu un rebondissement d'envergure. En effet, selon le quotidien financier Agefi affirme sur son site que les autorités françaises ont falsifié ces listes d'évadés fiscaux en Suisse. Le quotidien suisse assure être "en mesure d'affirmer sans conditionnel que le contenu des listes a bien été modifié", "après avoir pu consulter un rapport de l'Office fédéral de la police".

"Environ 3 300 noms de clients français de HSBC Private Bank ont été éliminés", selon le site d'actualités financières qui rappelle que le 23 juillet 2012, le quotidien Le Monde avait déjà suggéré que "la liste des évadés fiscaux de HSBC en Suisse aurait été falsifiée". L'Agefi précise que "la liste comprenait 8 993 noms. En retirant les doublons, il restait (selon Le Monde) 6 313 personnes physiques ou morales". Or, souligne l'Agefi, "pendant l'été 2009, l'ancien ministre du Budget, Eric Woerth n'évoquait plus qu'une liste de 3 000 noms d'exilés fiscaux". Dès lors, où sont passés les 3 300 noms manquants ?

Une question à laquelle répond Le Point ce mercredi en publiant les preuves de la falsification. Selon l'hebdomadaire tout est écrit dans "un rapport très technique de 17 pages, rédigé le 25 août 2010 (…) qui révèle noir sur blanc que les autorités françaises ont modifié les fameux listings dérobés à la banque HSBC à Genève et qu'il s'agit d'"une manipulation volontaire dont le mobile nous échappe" estime le département fédéral de justice et police de Berne.

Dans ce rapport, selon Le Point, il est indiqué que "les listings contenant des dizaines de milliers de numéros de compte, noms de détenteur, avoirs, détails des relations bancaires ainsi que de nombreuses autres informations ont été trafiqués". Et le site de l'hebdomadaire d'avancer une preuve. " La dernière modification du fichier dénommé "code_pp_asset_200702.del" a eu lieu le 25 février 2009 alors que les ordinateurs d'Hervé Falciani ont été saisis le 20 janvier. De plus, "la taille dudit fichier diffère".

Mais ce mercredi, face à la montée de la polémique, Bernard Cazeneuve a réagi à ces affirmations. Sur France Info, le ministre du Budget a nié les accusations de L'Agefi ."Tous les éléments d'information dont nous disposons montrent que L'Agefi a tort", a-t-il affirmé, en s'appuyant sur un rapport parlementaire de juillet 2013 qui infirmait déjà ces accusations. Pas certain que cela ne clôt l'affaire pour autant.

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires