En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Fin de l'espionnage massif
Scandale de la NSA : Obama assure que les Etats-Unis n'espionneront plus les dirigeants alliés
Publié le 17 janvier 2014
Le président américain a annoncé vendredi sa volonté de rogner les pouvoirs de l'agence de renseignement.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président américain a annoncé vendredi sa volonté de rogner les pouvoirs de l'agence de renseignement.

Mais où s'arrêtera le scandale de la NSA ? Chaque semaine, de nouvelles informations l'ampleur du phénomène. Ainsi, après les conversations téléphoniques, après l'espionnage massif des ordinateurs, selon The Guardian, l'Agence de sécurité nationale américaine se serait intéressée de près aux SMS. Dans son édition de jeudi, le quotidien britannique assure que près de 200 millions de textos par jour dans le monde, de façon non ciblée avaient été récupérés. Face à une telle affaire, Barack Obama est dans l'obligation de réagir. Ainsi, ce vendredi, le président américain a annoncé son intention de rogner les pouvoirs de l'agence de renseignement NSA. Il souhaite en effet réformer la collecte de données téléphoniques de l'agence sans pour autant y renoncer. En clair, Barack Obama promet de ne plus espionner les dirigeants de pays alliés.

"J'ai été très clair vis-à-vis de la communauté du renseignement : à moins que notre sécurité nationale ne soit en jeu, nous n'espionnerons pas les communications des dirigeants de nos alliés proches et de nos amis", a-t-il déclaré lors d'un discours consacré à une réforme des opérations de surveillance gouvernementales. "J'ai également ordonné à mon équipe de sécurité nationale, ainsi qu'à la communauté du renseignement, de travailler avec nos collègues étrangers pour renforcer notre coordination et notre coopération de manière à reconstruire la confiance", a encore insisté le président américain.

Pour rappel, les révélations sur les écoutes par la NSA de dirigeants étrangers, rendues publiques par des documents divulgués par l'ancien consultant Edward Snowden, ont mis à mal les relations entre les Etats-Unis et plusieurs de leurs alliés, et placé le président américain dans l'embarras. Washington n'a jamais confirmé les informations parues dans la presse, mais a implicitement reconnu les faits.

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Quand Bret Easton Ellis atomise la “Génération Chochotte”
04.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
05.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
06.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
07.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires