En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© REUTERS/Benoit Tessier
Dans le collimateur
"Quenelles" de Dieudonné : la Licra et SOS Racisme vont attaquer l'humoriste
Publié le 06 janvier 2014
La Licra va ainsi déposer plainte contre X ce lundi auprès du Procureur de la République pour injure à caractère raciste suite aux "quenelles" réalisées devant la synagogue de Bordeaux.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Licra va ainsi déposer plainte contre X ce lundi auprès du Procureur de la République pour injure à caractère raciste suite aux "quenelles" réalisées devant la synagogue de Bordeaux.

La polémique autour de la quenelle de Dieudonné prend (encore) de l'ampleur. Ce week-end Manuel Valls s'est dit déterminé à faire interdire les spectacles de l'humoriste controversé. Alors que sa tournée est censée débuter ce jeudi à Nantes, Dieudonné doit aussi faire face à de nouveaux opposants. C'est le cas de la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) qui a annoncé dimanche soir qu'elle va porter plainte à Bordeaux pour des "quenelles" réalisées ces derniers mois devant la synagogue de Bordeaux et dont elle a eu récemment connaissance.

Plus précisément, ce lundi l'association va déposer plainte contre X auprès du Procureur de la République pour injure à caractère raciste, visant les auteurs de ces "quenelles", dont des photographies ont circulé sur les réseaux sociaux. Pour rappel, la "quenelle" est défendue par les supporteurs de Dieudonné comme un bras d'honneur anti-système mais elle est interprétée comme un geste antisémite, en forme de salut nazi inversé par ses détracteurs.

La quenelle "n'est plus depuis longtemps un geste 'anti-système' comme le prétendent ses défenseurs, mais un geste antisémite", a déclaré Clothilde Chapuis, présidente de la Licra Gironde. "Il y a eu une forme d'impunité, mais l'impunité c'est fini", a-t-elle ajouté, soulignant le caractère "dissuasif" de ces procédures pour d'éventuels provocateurs tentés par des "quenelles" en défiance à l'intervention récente de Manuel Valls. Elle a enfin souligné l'aspect "pédagogique" de la plainte, à destination "de jeunes qui ne prendraient pas conscience de la gravité du geste. C'est antisémite, c'est illégal et c'est grave".

Mais ce n'est pas la seule association à s'opposer à la "quenelle" de Dieudonné. En effet, SOS Racisme, par le biais de son avocat, Me Patrick Klugman, a également indiqué dimanche qu'elle poursuivra désormais les "quenelles", quand elles seront effectuées dans des lieux où elles "ne laissent pas de doute" sur leur caractère antisémite. "A partir de maintenant, nous poursuivrons la diffusion des images de "quenelle" et leurs auteurs dès lors que le contexte ne laisse pas de doute sur le message et l'injure à l'encontre de la communauté juive", a expliqué Me Patrick Klugman. "On ne peut pas faire une "quenelle" devant une synagogue ou un mémorial de la Shoah impunément", a-t-il ajouté.

Ainsi, lundi dernier, à Toulouse, le Parquet a indiqué avoir ordonné mi-décembre une enquête après la diffusion sur internet de la photo d'un individu faisant une "quenelle" devant l'école juive où Mohamed Merah avait assassiné un enseignant et trois enfants juifs en mars 2012. Le Parquet avait été alerté par la plainte d'une responsable de l'école Ohr Torah.

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
03.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
06.
Quand les tabloïds britanniques s’inquiètent de voir Paris livrée aux bandes pendant la fête de la musique : fantasme de no-go zones ou début de réalité ?
07.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
03.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires