En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 5 heures 29 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 7 heures 54 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 9 heures 7 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 10 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 11 heures 44 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 12 heures 43 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 13 heures 27 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 13 heures 58 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 14 heures 22 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 14 heures 57 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 7 heures 31 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 8 heures 19 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 10 heures 19 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 11 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 12 heures 1 sec
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 13 heures 22 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 13 heures 44 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 14 heures 16 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 14 heures 29 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 14 heures 58 min
Ignoble

Qatar : une enquête révèle la présence d'esclaves sur les chantiers de la Coupe du monde 2022

Publié le 25 septembre 2013
Au moins 44 travailleurs népalais ont péri au cours de l'été en travaillant à l'installation des infrastructures du mondial.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au moins 44 travailleurs népalais ont péri au cours de l'été en travaillant à l'installation des infrastructures du mondial.

Selon une enquête publiée The Guardian, des dizaines de travailleurs népalais sont morts au Qatar au cours des dernières semaines et des milliers d'autres subissent des conditions de travail épouvantables dans le cadre des préparatifs de la Coupe du monde 2022. Au cours de l'été, on a déploré près d'un mort par jour, dont un grand nombre de jeunes hommes décédés de crises cardiaques soudaines. Selon cette enquête, les conditions dans lesquelles travaillent ces Népalais correspondent à de l'esclavage moderne, selon la définition qu'en fait l'Organisation internationale du Travail.

Les documents obtenus auprès de l'ambassade du Népal à Doha confirment ces informations et indiquent qu'au moins 44 travailleurs sont morts entre le 4 Juin et 8 Août. Plus de la moitié d'entre eux sont morts de crises cardiaques, d'insuffisance cardiaque ou d'un accident du travail. Le Guardian a également obtenu des preuves de travail forcé sur un vaste projet d'infrastructures, révélé que de nombreux travailleurs n'ont pas été payés depuis des mois et retenus pour les empêcher de s'enfuir tandis que d'autres se voient confisquer leur passeport et se voient réduits au statut d'étrangers en situation irrégulière.

L'enquête du Guardian révèle enfin que certains travailleurs se sont vus refuser l'accès à l'eau potable gratuite dans la chaleur du désert. Trente Népalais ont trouvé refuge auprès de leur ambassade à Doha afin d'échapper aux conditions inhumaines de leur emploi. Ces allégations suggèrent l'existence d'une chaîne d'exploitation menant des Népalais pauvres de leur village aux dirigeants qataris. Elles jettent surtout de graves soupçons sur l'organisation de l'un des plus importants événements sportifs de la planète et ajoutent de l'eau au moulin de ceux qui considèrent que le mondial de football n'a pas sa place au Qatar.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Qatar, Coupe du Monde 2014
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires