En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Factures

Electricité : le nouveau compteur Linky risque de faire augmenter les factures

Publié le 24 septembre 2013
Sa plus grande précision va amener les consommateurs à changer d'abonnement. Une opération qui sera payante.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sa plus grande précision va amener les consommateurs à changer d'abonnement. Une opération qui sera payante.

Linky, le nouveau compteur électrique "intelligent" équipera les 35 millions de foyers français d'ici à 2020. Annoncée par Jean-Marc Ayrault, l'arrivée de Linky va, selon UFC-Que choisir, poser problème aux finances des Français. L'association, qui a saisi le Conseil d'Etat l'an passé pour que l'installation du compteur soit gratuite, met en garde contre les changements d'abonnement que Linky va engendrer. Selon une étude dévoilée ce 24 septembre, le coût de ces changements pourrait atteindre 724 millions d'euros.

Actuellement, les consommateurs paient "un droit d'entrée" sur le réseau électrique dont le montant varie en fonction de la puissance qu'ils souhaitent recevoir. "Les compteurs actuels ont une tolérance qui permet aux consommateurs de dépasser la puissance prévue par leur abonnement sans que leur compteur disjoncte. Cela sera impossible avec Linky", explique Alain Bazot, le président de l'UFC-Que choisir. Dix millions de foyers vont découvrir avec Linky qu'ils doivent souscrire à un abonnement plus important et donc plus cher, pour un coût de 308 millions d'euros supplémentaires chaque année.

L'association ne remet pas en cause le compteur - plus précis - mais le manque de conseil de la part des fournisseurs d'énergie, qui n(ont jamais informé les consommateurs de la faible précision des compteurs actuels et du dépassement des forfaits. Selon Alain Bazot, "pour les entreprises RTE et ERDF qui transportent l'énergie, la tolérance des compteurs actuels n'entraînait pas de manque à gagner. Le surcoût a toujours été ventilé sur l'ensemble des consommateurs. Elles n'ont donc jamais alerté les sous-abonnés en surconsommation. Ni d'ailleurs les surabonnés qui paient aujourd'hui trop cher". Chaque consommateur qui voudra changer son forfait devra s'acquitter d'une somme de 36,21 euros. UFC-Que choisir demande donc à ce que soit instaurée une période de transition durant laquelle le changement d'abonnement ne serait pas facturé : "Nous souhaiterions que chaque foyer bénéficie d'une année pour réévaluer sa consommation à compter du jour où Linky est installé chez lui".

Une révision des paliers de puissance est également demandée. Un client peut actuellement souscrire à la fourniture de 3, 6, 12 ou davantage de kilowattheures mais ne peut pas opter pour une puissance intermédiaire. "Au final, une personne qui utilise réellement 3,5 kwh n'a d'autre choix que de souscrire un abonnement pour 6 kwh. Cela le pousse donc à consommer davantage et ce n'est pas du tout en adéquation avec le discours actuel de maîtrise de l'énergie", déplore Alain Bazot.

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

03.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

04.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

05.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

06.

Quand Donald Trump fait la leçon au patron de la Nasa en lui demandant d'aller sur Mars sans passer par la Lune

07.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

François de Rugy a démissionné

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires