En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Zélé
NSA : Microsoft aurait fourni en avant première des informations sur les failles de ses logiciels, permettant aux services secrets de les exploiter comme arme de cyberguerre
Publié le 15 juin 2013
Selon Bloomberg, Microsoft aurait fourni à la NSA des données concernant les failles informatiques de ses propres logiciels, permettant ainsi à l'administration américaine d'exploiter les vulnérabilités de ces logiciels vendus dans le monde entier pour attaquer leurs ennemis.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon Bloomberg, Microsoft aurait fourni à la NSA des données concernant les failles informatiques de ses propres logiciels, permettant ainsi à l'administration américaine d'exploiter les vulnérabilités de ces logiciels vendus dans le monde entier pour attaquer leurs ennemis.

Les services de renseignement américains ont travaillé avec des "milliers" d'entreprises dans différents secteurs clés pour obtenir des données privées de leurs clients, rappelle le site du National Journal (toute l'affaire expliquée ici par Atlantico). Une affaire rapidement appelée "scandale de la NSA", du nom de l'agence américaine d'espionnage, National Security Agency.

Selon Bloomberg, au moins une de ces entreprises, Microsoft, a fourni aux renseignements des données concernant les failles informatiques de ces propres logiciels avec un correctif. Ce qui permettrait au gouvernement américain d'exploiter les vulnérabilités des logiciels vendus par Microsoft aux gouvernements du monde entier. Libre à Washington, ensuite, d'utiliser cette fenêtre de tir comme arme de cyberguerre, en protégeant ses ordinateurs ou bien en infiltrant les appareils d'ennemis. Toujours d'après Bloomberg, l'entreprise de Bill Gates ne sait pas - et ne demande pas - comment ces informations sont exploitées exactement.

Les entreprises fournissant volontairement ces données "sont motivés par leur volonté d’aider à la défense nationale mais aussi dans l’intérêt de leur propre entreprise", ont confié des sources à Bloomberg. "La plupart de ces données sont si sensibles que seule une poignée de personne dans les sociétés sont au courant et elles négocient parfois directement avec les responsables d’agences de renseignement américaines", ont-elles ajouté.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Quand Bret Easton Ellis atomise la “Génération Chochotte”
04.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
05.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
06.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
07.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires