En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
Suite de l'affaire
Affaire Tapie : Richard dit que Tapie s'est rendu à une réunion à l'Elysée, Sarkozy "furieux"
Publié le 14 juin 2013
La remise en cause de l’arbitrage dans l’affaire Tapie/Crédit Lyonnais exaspère au plus haut point l’ancien chef de l’Etat. Bernard Tapie confirme quant à lui la possibilité de s'être rendu à l'Elysée à l'été 2007.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La remise en cause de l’arbitrage dans l’affaire Tapie/Crédit Lyonnais exaspère au plus haut point l’ancien chef de l’Etat. Bernard Tapie confirme quant à lui la possibilité de s'être rendu à l'Elysée à l'été 2007.

Alors que l’affaire de l’arbitrage entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais apporte son lot quotidien de révélations, Nicolas Sarkozy serait « ulcéré » selon son entourage, rapporte europe1.fr. L’ancien président serait furieux que son nom circule -à tort selon lui- dans cette affaire.

Pour se justifier et prouver sa transparence, l’ancien président de la République pointe la « responsabilité » vers Claude Guéant. Son secrétaire général de l’époque à  l’Elysée lui aurait expliqué que le conflit entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais avait déjà à l’époque coûté 20 millions d’euros au contribuable. Et qu’en passant par l’arbitrage les frais seraient ainsi limités. Ce qu’aurait donc accepté Nicolas Sarkozy, sans se soucier des répercussions à venir de cette affaire. L’ex-chef de l’Etat, qui fulmine et rumine, pointe aussi les juges arbitres qui ne lui seraient pas favorables. Parmi ce trio : Pierre Mazeaud, ancien gaulliste qui ne porte pas Nicolas Sarkozy dans son cœur, et Jean-Denis Bredin, avocat étiqueté à gauche.

Par ailleurs ce jeudi après-midi, Stéphane Richard, l’ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde, alors à la tête de Bercy, a indiqué que Bernard Tapie avait assisté à une réunion à l’Elysée en 2007 pour cet arbitrage. Dans un premier temps, l’intéressé a déclaré ne plus s'en souvenir, avant d'indiquer au Figaro : " Étais-je présent, peut-être, s'ils le disent. Il n'y a aucune raison qu'ils mentent".  La réunion aurait eu lieu le 24 ou 25 juillet 2007, six mois avant l’arbitrage.

Pour rappel, Stéphane Richard, l’actuel patron d’Orange, a été mis en examen dans cette affaire tout comme Jean-François Rocchi. Ce dernier était à en 2008, au moment des faits, l'ancien président du Consortium de réalisation (CDR), chargé de gérer le passif du Crédit lyonnais. 403 millions d’euros avaient alors été versés à Bernard Tapie. A noter que Christine Lagarde, la ministre de l’Economie de l’époque, a quant à elle été placée sous le statut de témoin assisté dans l’enquête sur ce litige. Les deux hommes ont été entendus par des juges d’instruction, alors que Christine Lagarde a été entendue par la Cour de justice de la république (CJR) comme le spécifie son statut d’ancienne ministre.

Vu sur : Lu sur Europe 1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires