En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
Magicien
NSA : mais comment Edward Snowden a-t-il pu faire éclater ce scandale d'espionnage ?
Publié le 12 juin 2013
C'est la question que se pose les autorités américaines car l'homme n'était qu'un sous-traitant lambda en informatique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est la question que se pose les autorités américaines car l'homme n'était qu'un sous-traitant lambda en informatique.

Mais comment a fait Edward Snowden ? Que sait-il vraiment ? Quelqu'un a-t-il été son ou ses complices ? Les interrogations fleurissent dans la presse américaine et sur toutes les chaînes de télévision du pays. Mais pas que. Les autorités américaines tentent aussi de comprendre comment un sous-traitant lambda en informatique a pu mettre la main sur des documents top secret, censés n'être accessibles qu'à un petit nombre de personnes.

"C'est extrêmement protégé", déclare Robert Deitz, ancien conseiller de la NSA et de la CIA. Moins de 100 personnes ont théoriquement accès à une telle décision, ajoute-t-il. "Pourquoi a-t-il eu accès aux joyaux de la couronne ?" se demande-t-il, alors qu'Edward Snowden n'a ni diplôme universitaire ni formation poussée sur le renseignement. "Il est hautement probable qu'il a outrepassé ses limites", déclare Cedric Leighton, ancien directeur adjoint de la formation à la NSA et colonel retraité de l'armée de l'air. "Il lui a suffi d'aider un haut responsable avec un problème d'informatique pour avoir accès, probablement, au mot de passe de cette personne. Dès lors, tout devient possible", dit-il. 

Alors comment agissait-il ? Cela reste flou mais chacun avance des hypothèses. Comme James Lewis, un ancien responsable américain spécialisé dans la cyber-sécurité qui estime que Snowden "regardait probablement aussi (les documents) qui circulaient". 

En tout cas, l'affaire Snowden pourrait une fois de plus pousser le renseignement américain à revoir la manière dont il gère la confidentialité de ses documents, selon Robert Deitz. "Ils devront se pencher sur les systèmes d'authentification. Et trouver autre chose pour vraiment assurer une protection supplémentaire à toutes sortes de documents", dit-il.

Edward Snowden avait un profil inhabituel pour la NSA, notamment en raison de son manque de formation. Ce qui ne pouvait pas permettre à l'agence de le suspecter. Mais pour beaucoup, le jeune homme exagère sur ses capacités et dans ses propos lorsqu'il dit qu'il pouvait "mettre sur écoute le président Obama à condition d'avoir son adresse électronique personnelle". Des affirmations "ridicules" selon Robert Deitz. Reste que cette affaire est un caillou dans la chaussure des Etats-Unis et de l'administration Obama, pas pressée de s'expliquer sur ses méthodes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
edward snowden
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
02.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
03.
Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur
04.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
05.
Ce que le projet de loi Dussopt sur la fonction publique indique des renoncements d’Emmanuel Macron
06.
Un président étranger à son peuple mais aussi de plus en plus étranger à la communauté internationale
07.
Alain Finkielkraut sur son agression : " je n’aurais pas subi ce même genre d’insultes sur les ronds-points"
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires