En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Porte-monnaie
Prélèvements obligatoires : en hausse d'environ 6 milliards d'euros en 2014
Publié le 15 avril 2013
Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a indiqué ce lundi qu'"il y aura une augmentation des prélèvements obligatoires (…) de l'ordre de six milliards".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a indiqué ce lundi qu'"il y aura une augmentation des prélèvements obligatoires (…) de l'ordre de six milliards".

Mauvaise nouvelle pour le porte-monnaie des Français… Pierre Moscovici a en effet annoncé ce lundi que les prélèvements obligatoires en France allaient augmenter de près de six milliards d'euros en 2014.

Le ministre de l'Economie a ainsi indiqué au micro de la radio France Inter qu'"il y aura une augmentation des prélèvements obligatoires qui est annoncée de 0,2 à 0,3 point, c'est plutôt de l'ordre de six milliards" ajoutant que "ce n'est pas une surprise, cette hausse des prélèvements obligatoires, c'est le résultat des politiques de réduction des déficits qui ont été menées depuis plusieurs années".

Pierre Moscovici a également assuré qu'"il n'y aura pas d'autres impôts en 2014 sur les ménages que l'augmentation annoncée de la TVA" ajoutant qu'"il y aura aussi des prélèvements qui viendront essentiellement des niches fiscales improductives sur lesquelles nous voulons récupérer des ressources".

Selon le quotidien économique Les Echos daté de lundi, "le taux de prélèvements obligatoire atteindrait donc 46,3% de PIB en 2013 (prévision inchangée), puis 45,5% en 2014, contre 44,9% fin 2012, un taux qui égalait jusque-là le record historique de 1999".

Pour rappel, Pierre Moscovici présentera mercredi en conseil des ministres le programme de stabilité de l'Hexagone dans lequel devrait être inscrit la ligne politique du gouvernement martelée vendredi sur RTL par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, celle du "redressement", du "sérieux budgétaire" mais pas de "l'austérité", qui doit entraîner un rééquilibrage progressif des finances publiques, quitte à poursuivre la rigueur. Le programme de stabilité français, qui engage le pays vis-à-vis de la Commission et des autres pays membres, sera ensuite transmis à Bruxelles.

Vu sur : Lu sur Reuters
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
05.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
06.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
07.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires