En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
Eldorado
Les jeunes cadres parisiens rêvent d'un départ pour le Sud
Publié le 02 avril 2013
86% des cadres parisiens envisageraient de changer de région, et pencheraient particulièrement pour le Sud-Ouest.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
86% des cadres parisiens envisageraient de changer de région, et pencheraient particulièrement pour le Sud-Ouest.

Une étude publiée dimanche par Cadreemploi pour le Journal du dimanche, révèle que plus de huit cadres parisiens sur dix (86%) envisagent de changer de région.

Ce sont les régions du Sud-Ouest qui attirent le plus les jeunes cadres parisiens (27 %), devant le Sud-Est (23 %) et l'Ouest (20 %). Le Centre, l'Est et le Nord demeurent les régions les moins attractives, selon le sondage.

Sur les motivations de leur éventuel départ, 27 % des cadres franciliens sondés évoquent l’équilibre vie privée-vie professionnelle, 18 % l’attrait de la ville ou de la région. Ils sont aussi 18% à pointer du doigt le prix de l’immobilier. Le questions de changement de carrière ou d’orientation, d' un rapprochement familial ou encore de niveau de rémunération, viennent ensuite.

Les cadres interrogés ne tiennent cependant pas à perdre le cadre de vie urbain dans lequel ils évoluent actuellement. 41 % d'entre eux voudraient habiter dans une métropole de plus de 100 000 habitants et 42 % dans une ville moyenne, inférieure à 50 000 habitants.

Ce sondage a été réalisé auprès de 1 134 Franciliens CSP + âgés de 35 ans.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
04.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
05.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
06.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
07.
Kim Kardashian provoque la colère des Japonais avec le lancement d'une ligne de sous-vêtements, Kimono Intimates
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
06.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires