En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Contraction

Immobilier : la chute des prix va redoubler en 2013

Publié le 27 février 2013
Ce sont les conclusions de la dernière étude annuelle du Crédit Foncier sur les marchés de l'immobilier.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce sont les conclusions de la dernière étude annuelle du Crédit Foncier sur les marchés de l'immobilier.

La contraction du marché immobilier se poursuit, y compris dans les zones cotées. L'étude annuelle du Crédit Foncier qualifie de "naturel" et "nécessaire" le recul des prix, en ces temps économiquement moroses, "dans un marché dont les prix n'ont cessé de croître durant plus de 15 années", précise Bruno Deletré, directeur général du Crédit Foncier.

La banque prévoit une réduction du volume d'activité d'environ 12 % par rapport à 2012, soit près de 570 000 transactions attendues en 2013.

Quant aux prix, leur baisse devrait se situer entre 0 % et 5 % dans les zones prisées, sur les marchés tendus, où l'offre de logements est insuffisante par rapport à la demande, tels que les cœurs de métropoles, secteurs privilégiés, stations balnéaires ou de montagnes cotées. En Ile-de-France, hors Paris, la baisse devrait être de l'ordre de 5 %. Dans les zones moins tendues, les baisses devraient atteindre 7% à 10%.

Le volume de crédits à l’habitat accordés cette année devrait aussi poursuivre sa diminution, le Crédit Foncier évoquant une baisse de 12% par rapport à 2012, à un peu plus de 100 milliards d’euros.

Vu sur : Lu sur Les Echos
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

04.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

07.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires