En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 6 heures 22 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 9 heures 24 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 10 heures 15 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 11 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 13 heures 32 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 14 heures 26 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 15 heures 42 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 16 heures 22 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 16 heures 53 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 17 heures 27 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 6 heures 47 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 9 heures 49 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 11 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 13 heures 17 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 13 heures 51 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 15 heures 16 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 15 heures 53 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 16 heures 49 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 17 heures 23 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 17 heures 45 min
Témoignages

Prise d'otages en Algérie : les témoignages des rescapés

Publié le 19 janvier 2013
Algériens, expatriés, otages ou simples témoins rapportent leurs impressions.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Algériens, expatriés, otages ou simples témoins rapportent leurs impressions.

Un Irlandais s'échappe en profitant d'une panne dans la jeep qui le transportait : "Je suis libre mon amour, je suis libre" 

"Je suis libre mon amour, je suis libre" : c'est en ces mots que s'est exprimé Stephen McFaul, mettant fin au calvaire que traversait son épouse depuis qu'il lui avait annoncé par téléphone "j'ai été pris par Al Qaida". Cet homme vivant à Belfast voyageait avec un passeport irlandais. L'homme a échappé à ses ravisseurs en profitant d'une panne technique dans la jeep qui le transportait, ainsi que d'otages otages expatriés, rapporte la BBC.

Cet homme de 36 ans ne recule pas devant le danger, puisqu'il avait également secrètement envoyé un texto sa femme pour lui relater que ses ravisseurs l'avaient parqué dans une pièce où  pouvait entendre les balles "voler à l'extérieur".

Un employé français de la société CIS Catering, "épuisé et traumatisé"

Les 150 salariés de cette entreprise française qui travaillaient sur la base de vie de l'usine gazière sont sains et saufs. Un employé de la société CIS Catering confirme que ses collaborateurs Algériens sont "sains et saufs", "un seul a été légèrement blessé au visage", et évoque un collaborateur français "sain et sauf" mais "traumatisé" : il était "caché sous son lit dans sa chambre pendant la prise d'otages".
 


Un ingénieur algérien témoin : "Ils ne cherchaient que les expatriés. Ils les ont attachés"

Cet ingénieur, contacté par France Info, était dans sa chambre au moment de l'assaut, et raconte le début de la prise d'otages : "Tout d'un coup, les coups de feu, les explosions, on a rien compris. Ils nous ont plongé dans le noir. Ils ont coupé l'électricité. Ils ont cassé les portes des chambres, en criant 'on cherche que les expatriés, les Algériens, vous pouvez partir'. Ils les ont attachés".  Cet otage décrit ses ravisseurs : "Ils avaient des accents algérien ou libyen, un type maghrébin. Ils étaient super bien armés, munis de bombes, très à l'aise, explique-t-il. Ils avaient 30, 35 ans".

Un otage algérien affirme que les terroristes étaient "bien armés, en tenue afghane, barbus..."

Cet otage a été joint par RFI, après avoir été relâché jeudi du complexe gazier d'In Amenas. Il se remémore aussi l'attaque des djihadistes : "C'était le matin au réveil, on a commencé à entendre des rafales de balles à l'intérieur de la base de vie. Ca a duré plus de heures et demi, raconte-t-il. C'était des terroristes, ils ont dit qu'ils ciblaient uniquement les expatriés [...] Il y en avait deux devant la porte, bien armés, en tenues afghanes, barbus. L'un avait un accent qui n'était pas algérien. Et quand ils ont vu que l'armée algérienne prenait position, ils ont changé de politique. Ils ont séparé les otages, les expat' d'une part, les Algériens dans le foyer. Maintenant, on est sans nouvelles de nos collègues expat'. C'est eux qui vont servir de bouclier".

Un ex-otage assure que tous les Algériens ont été libérés

Un ex-otage algérien a affirmé au site Algérie-Focus que tous les otages algériens qui étaient retenus sont libres : "Nous sommes tous libres. Je fais partie du dernier groupe d'otages algériens qui ont été libérés par l'armée. Nous sommes sortis vers 12 H. Mais nous n'avons vu aucun otage étranger et nous ne savons toujours ce qu'il est advenu de ces otages occidentaux"

Un otage algérien a lancé un SOS alors qu'il était encore retenu

Au cours de l'opération, alors qu'il était encore retenu, un otage algérien a lancé jeudi soir un SOS et a été joint au téléphone par un membre de sa famille. Originaire de Sétif, ce travailleur algérien de Sonatrach était retenu en otage dans l’usine de traitement de Gaz. "Il y a devant moi 4 ravisseurs qui nous surveillent et on entend des tirs qui fusent de partout. J’ai vraiment peur de mourir", a-t-il déclaré à ses proches. Bouleversé par ce lui arrive, l’otage algérien a demandé à sa famille de transmettre son appel à l’aide aux plus hautes autorités.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jlbaty
- 19/01/2013 - 16:16
la tolérance à des limites
Ne vous méprenez pas l' algerie mène une politique anti terrorites depuis des années et les barbiches sont nterdites en Algerie ,contrairement à la France, franchement on est vraiment con
géodith
- 19/01/2013 - 15:32
interessant, je crois...
http://www.resistancerepublicaine.eu/2013/une-interessante-analyse-de-la-situation-au-mali-par-gerard-pince/#more-5512
Glop Glop
- 18/01/2013 - 19:30
@ colere48 - 18/01/2013 - 16:43
Le tri sélectif organisé par ces pourritures a pour première raison qu'ils n'imaginaient pas que l'Algérie réagirait de façon aussi prompte et fracassante si les otages n'étaient pas algériens. Erreur de leur part donc. En second point, il est évident que seuls les "infidèles" que sont la plus grande majorité des expatriés travaillant sur site étaient clairement destinés à l'abattage rituel. A souhaiter que désormais les infidèles éduqué dans la grande naïveté occidentale comprennent que la seule solution face à l'islamisme extrême est une balle dans la tête sans poser de question. Aux autres, de savoir s'ils doivent rester discrets et immbiles ou s'en prendre une. On en est là après des années d'endormissement et de tolérance absurde au nom des droits de l'homme... sauf que ces étrons ne sont pas des hommes.