En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Entretien vérité

Lance Armstrong : "j'ai triché, tout est de ma faute"

Publié le 18 janvier 2013
L'ancien champion a avoué lors d'une interview d'être dopé avec de "l'EPO, des transfusions et de la testostérone" assurant qu'il était impossible de gagner sept fois le Tour de France sans se doper.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien champion a avoué lors d'une interview d'être dopé avec de "l'EPO, des transfusions et de la testostérone" assurant qu'il était impossible de gagner sept fois le Tour de France sans se doper.

Après des jours de rumeurs, on connaît enfin le contenu de l'interview tant médiatisée de Lance Armstrong par Oprah Winfrey. Et si l'ancien coureur cycliste a en effet avoué s'être dopé pendant une décennie entière, il a néanmoins éludé de nombreuses questions.

Telle une avocate, Oprah Winfrey a demandé à son interlocuteur de répondre à une série de questions par oui ou par non. "Avez-vous jamais pris des produits dopants ?, "Avez-vous jamais pris de l'EPO ?" "Avez-vous jamais procédé à des transfusions sanguines ?", "Avez-vous jamais pris de la testostérone, de la cortisone et autres substances ?" et "Vous êtes-vous dopé lors des sept Tours de France que vous avez remportés ?", à toutes les questions, la star déchue du Tour de France a répondu "oui".

Lance Armstrong a par ailleurs reconnu avoir commencé à se doper au milieu des années 1990. Lors des sept Tours de France gagnés consécutivement entre 1999 et 2005, le sportif a ainsi usé d'EPO, de testostérone, et de transfusions. Il a ainsi déclaré à Oprah Winfrey : "J'ai toujours été un combattant. Quand j'ai eu mon cancer, mon but a toujours été : gagner à tout prix […]. J'ai ensuite adopté ce comportement dans le cyclisme. Et c'est mal".

L'ancien champion tente de se dédouaner en affirmant que la majorité du peloton était elle aussi dopée. Il assure ainsi qu'il n'y a pas eu "tricherie", affirmant que "la définition de tricher, c'est gagner un avantage sur un rival. Je ne l'ai pas vu comme ça. J'ai vu ça comme une façon de lutter à armes égales". Il explique par ailleurs qu'il ne s'est jamais fait prendre avant car la lutte antidopage n'était pas aussi efficace qu'aujourd'hui.

Il assure également que ses aveux viennent trop tard. "Tout est de ma faute. La situation peut se résumer ainsi : c'est un grand mensonge, que j'ai répété plusieurs fois".

Lance Armstrong, s'il a avoué s'être dopé, a néanmoins nié certaines accusations, notamment le fait de s'être dopé lors de son retour dans les pelotons des saisons 2009 et 2010 sous les couleurs d'Astana puis de Radioshack. Il a également nié le fait d'avoir menacé qui que ce soit dans son équipe pour l'imiter.

Le Texan a également élude de nombreuses questions, sans doute pour ne pas passer pour un délateur. Il n'a ainsi impliqué pratiquement personne d'autres que lui. "Je me suis perdu moi-même. Ce sont mes erreurs. Je vais passer le restant de ma vie à m'excuser auprès des gens", ajoutant ne pas se sentir à l'aise pour parler de certaines personnes, notamment le Dr Michele Ferrari, le Belge Johan Bruyneel, son manager d'équipe de 1999 à 2005.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

02.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

03.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

04.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

05.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

06.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

07.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Chupula
- 19/01/2013 - 16:55
A ceux qui ont été spoliés de primes et de gloire :
Je ne veux pas qu'Amstrong revienne, même pour le critérium de trottinette de triffouillis les arpajoins.
Par respect pour le deuxième, le troisième, et surtout le quatrième de tous les tours qu'il a gagnés.
Hum hum, pardon, par respect pour le quarante et unième, voire le cent trente cinquième de tous les tours qu'il a gagné et que lui et ses camarades "améliorés" ont spolié d'une victoire, d'une prime même une petite, d'un maillot virtuel pendant une heure, d'une petite échappée, d'une petite minute de gloire.
Lorsque je disais qu'on ne peut pas gagner le tour de France en ayant eu un cancer sans être dopé, on m'a jugé pessimiste et rabat-joie. Les miracles n'existent pas, ... au moins dans le sport.
Skagerrak
- 18/01/2013 - 16:29
Nettoyer les écuries
d'Augias ! C'est vrai , il y a du ménage à faire . Dans les commentaires de Sellami et Laubarth , on trouve un dénominateur commun : l'argent ! .Dans le sport , la politique , le syndicalisme . Dès qu'on commence à toucher à cette drogue , il en faut un peu plus tous les jours ...
sellami
- 18/01/2013 - 15:11
Les pharisiens correction
rend encore plus lamentables, avec un s ...