En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

05.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

06.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

07.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 50 min 5 sec
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 2 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 4 heures 4 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 6 heures 2 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 6 heures 26 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 6 heures 58 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 7 heures 29 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 8 heures 6 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 8 heures 36 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 8 heures 43 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 2 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 3 heures 43 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 5 heures 5 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 6 heures 12 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 6 heures 39 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 7 heures 19 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 7 heures 49 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 8 heures 26 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 8 heures 42 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 9 heures 42 min
Stratégique

Le programme de modernisation de l'action publique (MAP) est lancé

Publié le 18 décembre 2012
Jean-Marc Ayrault a plaidé mardi pour un "Etat stratège", contre "l’usure, la sédimentation, l’inadaptation de certaines politiques publiques", en présentant plusieurs mesures pour moderniser l’action publique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Ayrault a plaidé mardi pour un "Etat stratège", contre "l’usure, la sédimentation, l’inadaptation de certaines politiques publiques", en présentant plusieurs mesures pour moderniser l’action publique.

Pas affecté par les révélations du Point à son sujet, Jean-Marc Ayrault a présenté ce mardi le programme de modernisation de l'action publique (MAP). Le Premier ministre a indiqué que le gouvernement allait engager plusieurs mesures pour moderniser l’action publique, dont la suppression immédiate de 100 commissions consultatives. "Nous avons plus que jamais besoin d’un Etat stratège qui (...) trace les perspectives, pour permettre au pays de relever le défi de la compétition économique", du "vieillissement", de la "mobilité" et du "changement climatique", a dit le Premier ministre lors d’un discours prononcé à l’issue d’un premier comité interministériel pour la modernisation de l’action publique.

Il faut porter un "regard clairvoyant sur l’usure parfois, la sédimentation souvent et l’inadaptation de certaines de nos politiques publiques", a-t-il souligné. "Les Français attendent que tous les acteurs publics maîtrisent la dépense et surtout dépensent mieux et plus efficacement". "Les politiques publiques sont-elles aussi efficaces qu’elles devraient être ? Les Français en tirent-ils les avantages qu’ils attendent ?", a demandé Jean-Marc Ayrault, relevant que la dépense publique représentait en France 57% du PIB, contre 52% en 2007. En Suède, a-t-il indiqué, elle représente 51% du PIB.

Le Premier ministre a plaidé pour le lancement de "trois grands chantiers", la "simplification" de l’action administrative, "l’accélération de la transition numérique" et celui, "déterminant", de l'évaluation des politiques publiques. En ce qui concerne la "simplification", Jean-Marc Ayrault a rappelé l’engagement de François Hollande que "toute création d’une norme sera accompagnée de la suppression d’une autre".

La modernisation de l’action publique (MAP) est vaste chantier dont le but affiché est d’améliorer les services publics mais qui doit surtout permettre de dégager de nouvelles économies budgétaires. Officiellement, le comité interministériel qui se réunit pour la première fois à Matignon doit, selon une source gouvernementale, fixer une nouvelle "méthode" de réforme pour "rapprocher l’administration des citoyens et simplifier les démarches pour les entreprises et les collectivités". Il se réunira ensuite tous les trois mois.

Après avoir enterré la révision générale des politiques publiques (RGPP) de la droite, dont la mesure phare était le non remplacement d’un fonctionnaire partant à la retraite sur deux, la gauche assure que sa MAP visera avant tout à "améliorer la qualité des services publics dans un contexte plus contraint". C’est la traduction du vœu présidentiel. "Nous devons être capables de faire mieux en dépensant moins", a affirmé François Hollande mi-novembre, reprenant une antienne de son prédécesseur Nicolas Sarkozy, apôtre du "dépenser moins et mieux". Matignon entend insister sur le «mieux». Pas question de donner à cette "RGPP de gauche" une coloration uniquement budgétaire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Equilibre
- 18/12/2012 - 18:13
Sans toucher le millefeuille?
Le gras n'en sera que moins gras.
géodith
- 18/12/2012 - 18:04
Et pour commencer les gdes rénovations, une petite prime de Noël

EN PLEINE CRISE, POUR NOEL
ALORS QUE TOUS LES FRANCAIS SE SERRENT LA CEINTURE
NOS GOUVERNANTS SE PRENNENT 20 MILLIONS D'EUROS DE PRIME !!
AYRAULT : Budget primes: 5 850 000 €
Soit 12 829 € en moyenne par personne
VALLS : Budget primes: 1 547 532 €
TAUBIRA : Budget primes: 983 000 €
MONTEBOURG : Budget primes: 679 058 €
BELKACEM : Budget primes: 552 001 €
MOSCOVICI : Budget primes: 730 304 €
FABIUS : Budget primes: 1 091 082 €
DUFLOT : Budget primes: 580 950 €
PEILLON : Budget primes: 616 000 €
Lebranchu : Budget primes: 543 636 €
Fioraso : Budget primes: 564 000 €
Lurel : Budget primes: 552 347 €
Aurélie Filippetti : Budget primes: 642 710 €
Sapin : Budget primes: 500 291 €
Fourneyron : Budget primes: 541 770 €
BATHO : Budget primes: 900 720 €
LE FOLL : Budget primes: 370 457 €
PINEL : Budget primes: 466 268 €
Bricq : Budget primes: 454 052 €
le Drian : Budget primes: 967 238 €



zelectron
- 18/12/2012 - 17:43
le 1er service à rendre à la France
5,277 millions d'agents de la fonction publique, fonctionnaires inclus*, au 31 août 2010. En virer dans un premier temps un million nous soulagerait grandement (sur 5 à 10 ans). Conserver bien entendu les enseignants et hospitaliers de terrain ainsi qu'une grande partie des forces de l'ordre.
*territoriale aussi?