Malades sans remède

Des banques aux pieds d'argile

Publié le 10 mars 2011
Encore une fois, les tests sur la solidité des banques risquent de ne rassurer personne.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Encore une fois, les tests sur la solidité des banques risquent de ne rassurer personne.

Le banquier Goerges Ugeux revient sur la une du Financial Times de mardi, qui s'inquiétait d'un nouveau fiasco des stress tests, ces simulations sur la capacité des banques européennes à encaisser une nouvelle crise économique. A l'été dernier, de premiers stress tests s'étaient décrédibilisés en estimant que la quasi-totalité des banques étaient assez solides.

D'après Georges Ugeux, la nouvelle salve de tests va répéter la même erreur, avec des critères pas assez contraignants :

"C’est une preuve supplémentaire de l’absence complète de vision stratégique des banques. Il est évident que plus les stress tests sont sérieux, plus ils remplissent leur mission, à savoir rassurer les partenaires des banques et le monde de la solidité de ces établissements. Dans la mesure où ils réussissent à diluer leur force, ils enlèvent cet élément crucial qui aurait pu restaurer la confiance"

Le banquier accuse les banques de faire obstacle à tout changement, alors qu'elles continuent à être très exposées à différents risques. D'où cette conclusion pessimiste :

"Il est temps d’attacher la ceinture de sécurité : l’atterrissage risque d’etre brutal."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
crise, banques
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

03.

Voilà ce qu’on protège vraiment en protégeant le mode de vie européen (et pourquoi le défi est de taille)

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Il meurt après une relation sexuelle lors d'un déplacement professionnel, la justice estime que c'est un accident du travail

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

07.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Insécurité : la sombre réalité française dans le match des criminalités européennes

04.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

05.

L’insécurité, grenade dégoupillée pour la fin du quinquennat Macron ?

06.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

01.

Dérives de l’antiracisme : Lilian Thuram, la maladresse qui cache la forêt des décoloniaux, indigénistes et racisés assumés

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires