Disparition

Michael Clarke Duncan est mort à 54 ans

Publié le 04 septembre 2012
Michael Clarke Duncan, le célèbre acteur de "La ligne verte", est mort lundi soir à l'âge de 54 ans.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michael Clarke Duncan, le célèbre acteur de "La ligne verte", est mort lundi soir à l'âge de 54 ans.

Michael Clarke Duncan n'était sans doute pas l'acteur le plus connu de Hollywood, mais vous aviez sans doute déjà aperçu son profil de boxeur dans une série américaine ou un film. Célèbre surtout pour son interprétation d'un détenu condamné à mort dans "La ligne verte", l'homme de 54 ans est mort lundi soir, moins de huit semaines après avoir été victime d'un infarctus, a annoncé son agent. Duncan est mort à Los Angeles, a précisé sa fiancée Omarosa Manigault dans un communiqué publié par l'agent du comédien, Joy Fehily.

Aucun détail sur la mort de l'acteur n'a été dévoilé. Il avait été victime d'un infarctus le 13 juillet "et ne s'en est jamais totalement remis", a précisé Fehily. 

Au milieu des années 1980, Michael Clarke Duncan avait rencontré un producteur de théâtre qui l'a engagé en tant qu'agent de sécurité dans la tournée de la pièce Beauty Shop, Part 2. Il part ensuite pour Hollywood pour signer avec une petite agence et tourne dans des spots publicitaires. Il travaille quelque temps après comme garde du corps pour Will Smith. En 1998, on le retrouve aux côtés de Bruce Willis et Ben Affleck dans Armageddon.

 

Vu sur : Purepeople.com
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

06.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

07.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

06.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires