Métier dangereux
Syrie : Une journaliste japonaise tuée à Alep
Publié le 21 août 2012
Trois autres reporters ont par ailleurs été portés disparus.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Trois autres reporters ont par ailleurs été portés disparus.

Les journalistes, en danger en Syrie. Une journaliste japonaise a en effet été tuée lundi alors qu’elle couvrait les affrontements à Alep.

Par ailleurs, deux reporters arabes, dont une journaliste Libanaise, et un  autre reporter turc ont été portés disparus selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Mika Yamamoto a été tuée dans le quartier est d’Alep, Sleimane al-Halabi, alors que de violents affrontement ont éclaté mardi entre les rebelles et les troupes du régime.

Une vidéo publiée sur YouTube, qui n’a pas encore été authentifiée, montre le corps d’une femme, présentée comme la journaliste tuée par les miliciens pro-régimes. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
05.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
HdT
- 21/08/2012 - 14:21
Un témoin dont seule la mort témoigne
Les correspondants et reporters de guerre ont de tous temps étaient des cibles directs ou indirectes, c'est un peu le problème quand on marche volontairement dans un champ de mines et que soudain... on entend clic sous son pied. Cette journaliste savait exactement où elle mettait les pieds, la conclusion est tristement dramatique, comme ce qu'elle devait en rapporter dans l'élan de sa plume. Dans une bataille, un combat de rue, la confusion est telle par l'étroitesse des lieux qu'il est très incertain de dire qu'elle était visée plus que n'importe qui d'autre. Ce n'est pas comme dans ce film visible sur internet où les rebelles syriens égorgent et jettent les corps de le compatriotes depuis le haut d'une bâtisse tête la première, et même sans égorgement préalable. Ce film a en cela "de bon" que les cris de ces victimes, l'effroi encore lisible dans leurs yeux désormais morts, le son de leurs corps s'écrasant au sol, le sange, les os ayant quitté leur apparât de peau, n'ont rien d'hollywwodiens mais de très vrai de ce qu'est le côté rebel que tant veulent nous faire passer pour de pauvres et gentils victimes en mal de bien être. Ce sont des monstres tout autant, sans doute même pire
LeditGaga
- 21/08/2012 - 12:15
Triste
Jusque là les Syriens se contentaient de passer un savon aux journalistes occidentaux, surtout à Alep, et maintenant ils les tirent à vue, c'est le début de la fin...