En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
Mode d'emploi
Quelles solutions pour que l'UE survive à la crise ?
Publié le 14 juin 2012
L'Union européenne va droit dans le mur si elle n'évolue pas, affirme Martin Wolf, un éditorialiste du Financial Times.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Union européenne va droit dans le mur si elle n'évolue pas, affirme Martin Wolf, un éditorialiste du Financial Times.

L'Union européenne est-elle sur la voie de la guérison ? Pour Martin Wolf, éditorialiste du Financial Times, rien n'est moins sûr. Il l'affirme : les sommes prêtées aux pays en difficultés ne sont pas suffisantes pour juguler la crise de l'euro et les politiques d'austérité, qui ne stimulent pas la demande nationale, retardent la reprise de la croissance.

A première vue, deux alternatives évidentes s'imposent, note Wolf. Mais aucune n'est applicable, ou tenable, ajoute-t-il. La première, le fédéralisme est tout à fait envisageable d'un point de vue économique : les Etats-Unis, le Canada, l'Australie et la Suisse le font. Mais d'un point de vue politique, elle ne l'est pas : les États-membres de l’eurozone sont à des années-lumière d'être prêts pour un gouvernement commun. La seconde consisterait à mettre en place une politique de transferts systématiques entre les pays les plus riches et les plus pauvres, comme cela se fait aujourd’hui au sein d'un même pays. Là, l'écueil est double : les pouvoirs politiques ne l'accepteront jamais et, même s'ils l'acceptaient, cette solution est loin d'être miraculeuse. Au mieux, elle ne nivellerait pas les déséquilibres entre nations riches et pauvres. Au pire, elle pourrait même les aggraver.

Face à constat douloureux, Martin Wolf propose une solution qu'il considère comme un peu moins ambitieuse, potentiellement plus réaliste. Une politique à deux volets : l'assurance et l'ajustement. L'assurance consisterait à garantir aux Etats en difficulté des aides systématiques, conséquentes, mais aussi limitées dans le temps et conditionnées. Autrement dit, il s'agirait de systématiser ce qui a été fait pour l'Irlande, la Grèce, l'Espagne... L'ajustement, poursuit-il, doit se faire dans la zone euro dans son ensemble et pas uniquement dans les pays en difficultés. "Si les principaux pays membres de l'eurozone continuent d'ériger en principe une demande et une inflation faibles, les pays vulnérables resteront bloqués dans leur marasme", analyse-t-il.

Et Wolf de s'interroger : "Je ne sais si c'est économiquement et politiquement faisable. Mais sinon, que faire ? Et si on ne le fait pas maintenant, quand ?".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Le sondage qui montre que les sympathisants de LREM se situent de plus en plus à droite
04.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
05.
Stars ET milliardaires : quand la puissance de la célébrité transforme Jay Z ou Rihanna en magnats des affaires
06.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
07.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
05.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
06.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
fms
- 14/06/2012 - 16:20
constat d'échec...
si la seule solution proposée par le ministre allemand de l'économie est de continuer comme depuis 2008 avec la Grèce, je crois qu'il ne risque pas de trouver beaucoup d'écho dans les opinions européennes.
Si c'est la seule position allemande possible, l'UE a fini d'exister...