En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Insécurité
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 2 min 6 sec
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 35 min 42 sec
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 1 heure 17 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 2 heures 35 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 2 heures 43 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 16 heures 5 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 17 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 20 heures 39 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 21 heures 46 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 31 min 42 sec
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 53 min 54 sec
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 1 heure 28 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 2 heures 14 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 2 heures 39 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 15 heures 34 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 17 heures 12 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 19 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 21 heures 29 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 22 heures 7 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
"Tester, alerter, protéger"

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi

Publié le 28 octobre 2020
Le président de la République Emmanuel Macron a détaillé les nouvelles mesures prises pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Le gouvernement va apporter de nouvelles réponses concrètes ce jeudi lors d’une conférence de presse. Le reconfinement national va débuter vendredi.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la République Emmanuel Macron a détaillé les nouvelles mesures prises pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Le gouvernement va apporter de nouvelles réponses concrètes ce jeudi lors d’une conférence de presse. Le reconfinement national va débuter vendredi.

Emmanuel Macron s’est exprimé ce mercredi 28 octobre à 20h pour annoncer de nouvelles mesures de restrictions face à la pandémie de Covid-19.  Il a fait le point sur l’état de la situation sanitaire :

«La dernière fois que je me suis adressé à vous, j'avais fixé un délai d'une dizaine de jours pour juger l'efficacité des choix faits. Nous y sommes.  La lucidité commande d'admettre que cela ne suffit pas. Le virus circule à une vitesse que même les prévisions les plus pessimistes n'avaient pas anticipé. Le nombre de contaminations a doublé en moins de deux semaines. A la différence de la première vague, l'ensemble des régions se trouvent aujourd'hui au seuil d'alerte. Dans de nombreux endroits, nous avons commencé à déprogrammer des opérations du cœur ou du cancer, parfois déjà décalées au printemps».

Le président de la République affirme qu'il faut «aller plus loin» pour stopper le virus. Il a confirmé qu’un confinement national allait être instauré à partir de vendredi : 

«J'ai décidé qu'il fallait retrouver, à partir de vendredi, le confinement qui a stoppé le virus. Tout le territoire national est concerné avec des adaptations pour les seuls départements et territoires d'Outre-mer. Les écoles resteront ouvertes, le travail pourra continuer, les Ehpad et maisons de retraite pourront être visitées». 

Comme au printemps, il sera possible de se déplacer pour travailler, aller à un rendez-vous médical, porter assistance, faire ses courses ou prendre l'air. Les réunions privées seront exclues, les rassemblements publics interdits. Des attestations seront à nouveau nécéssaires. 

Les établissements recevant du public seront fermés (les bars, les restaurants et les commerces notamment). Une prise en charge jusqu'à 10.000 euros par mois sera octroyée aux entreprises fermées administrativement. Le chômage partiel est reconduit pour les salariés et les employeurs.

Le chef de l’Etat a rappelé les objectifs et la réalité sanitaire : 

«Quels sont nos objectifs ? C'est de protéger les plus âgées, les plus fragiles. L'âge est un facteur prépondérant, 85% des personnes décédées ont plus de 70 ans. Notre objectif est aussi de protéger les jeunes, 35% des personnes en réanimation ont moins de 65 ans. Nous devons aussi protéger nos soignants, nous leur devons de prendre toutes les précautions pour limiter la propagation du virus. Il faut également protéger les plus modestes, qui sont les plus touchées par le virus sur le plan sanitaire mais ce sont aussi les plus touchés par les conséquences économiques du virus. Il faut également protéger l'économie. C’est un juste équilibre qu'il nous faut sans cesse rechercher. En gardant en tête que rien n'est plus important que la vie humaine […] Contracter ce virus n’est jamais anodin.».

Emmanuel Macron a dévoilé les perspectives alarmantes pour le mois de novembre : 

«Quoi que nous fassions, 9000 patients seront en réanimation à la mi-novembre. Nous nous organisons pour y faire face».

Les mesures décidées par le gouvernement entreront en application dans la nuit de jeudi à vendredi, «jusqu'au 1er décembre au moins». Un débat et un vote seront organisés ce jeudi au Parlement. Emmanuel Macron va participer à un conseil européen pour coordonner les réponses sanitaires des différents pays de l'Union européenne. 

La situation sera réévaluée tous les quinze jours : 

«Nous évaluerons tous les quinze jours si nous pouvons alléger les contraintes. Tenons-le avec rigueur pendant quinze jours. Si nous maîtrisons mieux la situation dans quinze jours, nous pourrons rouvrir certains commerces. Nous verrons si nous pourrons espérer cultiver ce moment si précieux des fêtes de fin d'année. Notre objectif est de passer de 40.000 à 5.000 contaminations par jour».

Des tests seront effectués aux frontières.

Les visites dans les Ehpad et les maisons de retraite seront autorisées en respectant des règles. Les cimetières resteront ouverts.

Pour les entreprises, «le télétravail sera généralisé partout où cela est possible. L'activité va se poursuivre plus activement dans certains secteurs d'activité comme les guichets, le BTP... Le gouvernement accompagnera les très petites entreprises qui vont entamer une transition numérique».

Emmanuel Macron a précisé la nouvelle réalité pour le système éducatif : 

«Certaines règles vont évoluer. Nos enfants ne sauraient être privés de contacts avec le système scolaire. Les crèches, les écoles, les collèges et les lycées demeureront ouverts avec des protocoles sanitaires renforcés». 

Les universités vont fermer et les cours se feront en ligne.

Le président de la République s’est confié sur l’évolution de la pandémie : 

«Nous sommes submergés par l'accélération soudaine de l'épidémie, par un virus qui semble gagner en force à mesure que les températures baissent. Nous sommes tous en Europe, surpris par l'évolution du virus. Certains pays ont pris plus tôt des mesures plus dures, mais nous en sommes tous au même point. La deuxième vague sera sans doute plus meurtrière que la première ».

Le chef de l’Etat n’a plus utilisé le terme « isoler » lors de son allocution en ce mercredi 28 octobre. La stratégie du chef de l’Etat « tester, tracer, isoler » a donc évolué. Lors de son discours de mercredi, Emmanuel Macron a employé les mots suivants : « tester, alerter, protéger ». 

Le président a indiqué que la France disposait actuellement de 6.000 lits de réanimation. L’objectif est d’atteindre les 10.000 lits dans les prochains mois. 

La stratégie de l'immunité collective ne sera pas appliquée en France. Elle aurait pu entraîner 400.000 morts, selon Emmanuel Macron.  

Le reconfinement débutera donc vendredi et jusqu’au 1er décembre. Une tolérance pour ce week-end permettra aux Français de revenir de vacances.  

Le président de la République appelle les Français à rester unis : 

«Nous avons tous été surpris par l'accélération de l'épidémie. Tous. Nous devons rester unis et solidaires et ne pas céder au poison de la division. Cette période est difficile mais elle est un révélateur de ce que nous sommes, des femmes et des hommes qui sont liés ensemble. […] J'ai confiance en nous, en vous, en notre capacité à surmonter cette épreuve. Nous devons tenir chacun à notre place dans la transparence, le débat, dans la détermination d'appliquer les règles que nous nous fixons. Nous sommes une nation unie et solidaire et c'est à cette condition que nous y arriverons. Nous sommes la France. Je compte sur vous. Nous y arriverons tous ensemble».

Emmanuel Macron a lancé un appel à la « responsabilité de chacun» : 

«Restez au maximum chez vous. Respectez les règles. La réussite dépend du civisme de chacune et chacun d'entre nous. Chaque heure compte».

Emmanuel Macron souhaite donner un « coup de frein brutal aux contaminations » à travers ces nouvelles mesures face à la deuxième vague plus dure et plus meurtrière que la première. 

Le chef de l’Etat souhaite à travers ces nouvelles mesures protéger les plus fragiles, les plus jeunes, les plus modestes, les soignants et l’économie.

Les membres du gouvernement vont préciser les contours des nouvelles mesures lors d’une conférence de presse ce jeudi. Beaucoup de questions se posent pour certaines professions et pour les fêtes de fin d’année avec la période de Noël. 

Vu sur : Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 28/10/2020 - 22:38
Le confinement sera délétère
Et il a même dit que les pays qui ont pris des mesures dures en sont ....au même point que nous !
gerint
- 28/10/2020 - 22:38
Le confinement sera délétère
Et il a même dit que les pays qui ont pris des mesures dures en sont ....au même point que nous !