En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

07.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 8 heures 37 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 10 heures 28 min
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 11 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Bananas (&Kings)" de Julie Timmerman au Théâtre de la Reine blanche : une pièce courageuse et engagée, qui nous adresse un avertissement sans frais

il y a 13 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le métier de mourir" de Jean-René Van Der Plaetsen : spécial rentrée littéraire, un avant-poste confiné en territoire hostile. Le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 13 heures 45 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La Chine plus forte que le Covid. La France et les autres, au garde-à-vous

il y a 14 heures 12 min
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 15 heures 36 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 16 heures 35 min
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 17 heures 13 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 17 heures 48 min
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 9 heures 42 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 10 heures 59 min
pépites > Société
Annonces
Emmanuel Macron présentera sa stratégie de lutte contre les "séparatismes" le 2 octobre prochain
il y a 13 heures 2 min
pépites > International
Argent sale
« FinCEN Files » : l'argent sale et les grandes banques mondiales
il y a 13 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Détour" de Luce D'Eramo : survivre et revenir de l’enfer, un témoignage poignant, un livre rare

il y a 13 heures 54 min
pépites > Social
Paradoxe
La Métropole du Grand Paris est marquée par de fortes inégalités sociales qui ont augmenté
il y a 14 heures 32 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 16 heures 3 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 16 heures 48 min
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 17 heures 43 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 18 heures 18 min
© Brendan Smialowski / AFP
© Brendan Smialowski / AFP
Diplomatie

Donald Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Emirats arabes unis

Publié le 13 août 2020
Israël et les Emirats arabes unis ont signé sous l'égide des États-Unis un "accord de paix historique", selon Donald Trump, permettant à ces deux pays de normaliser leurs relations.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Israël et les Emirats arabes unis ont signé sous l'égide des États-Unis un "accord de paix historique", selon Donald Trump, permettant à ces deux pays de normaliser leurs relations.

Israël et les Emirats arabes unis ont signé sous l'égide des Etats-Unis un "accord de paix historique" permettant à ces deux pays de normaliser leurs relations, selon Donald Trump.

Le président américain a salué sur Twitter une "percée spectaculaire" et a qualifié cette normalisation d'"accord de paix historique entre nos deux grands amis".

L'accord prévoit qu'Israël suspende ses projets d'annexion sur plusieurs zones de Cisjordanie, ont précisé à Reuters plusieurs responsables de la Maison Blanche. Il donnera également aux musulmans un meilleur accès à la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem, en permettant notamment des vols entre Abu Dhabi et Tel Aviv, selon des représentants de la Maison Blanche.

"Yom histori" ("journée historique"), a écrit en hébreu sur Twitter Benyamin Netanyahou en commentant la déclaration du président américain sur une normalisation des relations entre les Emirats arabes unis et Israël, qui faisait partie de son projet de paix pour le Moyen-Orient.

Israël s’est engagé à stopper l'annexion des territoires palestiniens, selon des affirmations des Emirats arabes unis.

"Lors d'un appel entre le président Trump et le premier ministre Netanyahou, un accord a été trouvé pour mettre fin à toute annexion supplémentaire de territoires palestiniens", a indiqué cheikh Mohammed ben Zayed Al-Nahyane sur son compte Twitter.

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a évoqué un "jour historique" et un "pas décisif vers la paix au Moyen-Orient".

Cet accord de paix entre Israël et les Emirats arabes unis, négocié sous la houlette des Etats-Unis doit aboutir à une normalisation complète des relations diplomatiques entre les deux pays du Moyen-Orient. L'accord prévoit qu'Israël suspende l'application de sa souveraineté sur plusieurs zones de Cisjordanie dont il évoquait l'annexion.

Après de longues discussions tripartites, l'accord a été conclu ce jeudi par téléphone entre Donald Trump, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, et le cheik Mohammed Bin Zayed, prince héritier d'Abou Dhabi, selon les précisions de la présidence américaine.

Un communiqué commun des trois pays précise que leurs dirigeants ont "convenu de la normalisation complète des relations entre Israël et les Emirats arabes unis" : 

"Cette avancée diplomatique historique va faire progresser la paix dans la région du Moyen-Orient et témoigne de la diplomatie audacieuse et de la vision des trois dirigeants ainsi que du courage des Emirats arabes unis et d’Israël pour tracer un nouveau chemin qui permettra de révéler l’énorme potentiel de la région".

Des délégations israéliennes et des Emirats doivent se rencontrer dans les semaines à venir pour signer des accords bilatéraux portant sur l’investissement, le tourisme, l'éducation, des liaisons aériennes directes, la sécurité, les télécommunications et d’autres sujets, poursuit le communiqué. Israël et les Emirats arabes unis devraient aussi échanger prochainement des ambassadeurs.

"Aujourd'hui, une nouvelle ère commence dans les relations entre Israël et le monde arabe", a déclaré Benyamin Netanyahou au cours d'une allocution télévisée.

L"annexion de pans de Cisjordanie est repoussée mais nous n'y avons pas renoncé", selon le dirigeant israélien lors d'une allocution télévisée. Il a confirmé qu'Israël et les Emirats arabes unis ont convenus de normaliser leurs relations dans le cadre d'un accord négocié par les Etats-Unis.

Le Hamas a également réagi suite à cette annonce. La normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis "ne sert pas la cause palestinienne" et constitue un "chèque en blanc" pour la poursuite de "l'occupation", selon le mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza qui rejette et condamne cet accord. 

 

 

Vu sur : Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie Esther
- 13/08/2020 - 19:48
l'accord de normalisation est tres important
c'est un pays arabe sunnite influent et c'est vraiment important et pourrait constituer le moteur pour entrainer un effort de paix dans toute la region. Les Palestiniens ont rate toutes les occasions et encore celle de Trump qui etait presentee comme l'une des dernieres a ne pas rater. Enfin les Israeliens ont subi des guerres provoquees par les pays arabes et c'est donc bien avec eux qu'il faut faire la paix pour avancer. Les guerres avec les Palestiniens sont recentes : 2009 avec le Hamas a Gaza. En Judee Samarie pas de guerre mais des attentats. Enfin je vosu rappelle que le paln de partage de la Palestine mandataire prevoyait un etat juif et un etat arabe : Israel a l'ouest du Jourdain, l'etat arabe ayant ete donne par les Anglais en 1921 c'est la Jordanie a l'est du Jourdain avec les 3/4 de la population etant palestinienne ... et la plupart des Palestiniens de Judee Samarie possedent un passeport jordanien,
Liberte5
- 13/08/2020 - 19:48
Devant cet accord de paix, il ne faut pas faire la fine bouche..
C'est un bon point pour D. Trump et B. Netanyahou et aussi un acte de courage pour le cheik Mohammed Bin Zayed. Tout ce qui peut conduire à la paix dans cette poudrière est bon à prendre. Chaque pas , fut-il petit, est important.
J'accuse
- 13/08/2020 - 19:34
Accord mineur et coup politique à deux bandes
Des accords de paix entre deux pays qui n'étaient pas en guerre... Voilà qui change tout ! A fortiori quand on sait que ça n'oblige en rien les dirigeants politiques, qui les respectent ou pas selon leurs intérêts.
On sait aussi que les annexions en Cisjordanie ne sont qu'une affaire de temps, accords de paix ou pas ici ou là.. Aucun changement pour les Palestiniens par conséquent. La Palestine s'appelle de plus en plus "Peau de chagrin". Elle est belle, la solution à deux États: un qui existe et l'autre pas !
Voilà qui tombe bien pour Trump, qui a besoin d'un coup de pouce pour sa réélection, et on comprend pourquoi il en fait tout un plat. Mais un seul coup suffira-t-il ?
Voilà qui tombe bien aussi pour Netanyahou, qui aimerait beaucoup rester au pouvoir malgré ses "délicatesses" avec la loi.