En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

05.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

06.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

07.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > Justice
MoDem
François Bayrou a été mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics
il y a 3 heures 54 min
Madrid
COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité
il y a 5 heures 24 min
light > Culture
The White House Plumbers
HBO prépare une série télévisée sur le scandale du Watergate
il y a 8 heures 57 min
pépite vidéo > International
Incendies
Les images impressionnantes du ciel orange à Sydney
il y a 10 heures 10 min
pépites > Société
#UberCestOver
Uber reconnaît que 6.000 agressions sexuelles ont été signalées en deux ans aux Etats-Unis
il y a 11 heures 52 min
pépites > International
Fulanis
Bernard-Henri Lévy alerte sur le massacre des chrétiens au Nigeria
il y a 12 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Funny Girl", la comédie musicale : phénoménale Funny Girl, Christina Bianco met Paris à ses pieds…

il y a 13 heures 39 min
décryptage > Social
Jeudi noir

5 décembre : la première bataille remportée, les syndicats peuvent-ils gagner la guerre ?

il y a 15 heures 29 min
décryptage > Environnement
Adieu ma trotro bien-aimée

Le bobo en proie à d'indicibles tourments : des écolos (un peu plus radicaux que lui) détruisent les trottinettes électriques qui lui sont chères !

il y a 17 heures 16 min
rendez-vous > High-tech
Géopolitico-scanner
Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet
il y a 17 heures 36 min
light > Culture
Classe politique
Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly
il y a 4 heures 17 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 5 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 2 min
pépite vidéo > Europe
Auschwitz
Angela Merkel déclare que la mémoire des crimes nazis est "inséparable" de l'identité allemande
il y a 9 heures 26 min
pépites > France
Pédagogie
Retraites : Edouard Philippe présentera "l'intégralité du projet du gouvernement" mercredi prochain
il y a 10 heures 35 min
pépites > France
Champions du monde
La France est le pays de l'OCDE avec la fiscalité la plus lourde
il y a 12 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Samia" de Gilbert Ponté : dernière course pour Lampedusa, haletant et poignant

il y a 13 heures 32 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le sport joue avec la sphère et quand les heures se jouent sous dôme : c’est l’actualité des montres dans les tempêtes sociales
il y a 14 heures 28 min
décryptage > France
Partenariat

Sécurité : l’Etat contraint de brader le régalien ?

il y a 16 heures 2 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?
il y a 17 heures 28 min
décryptage > International
Utopie

Samjiyon, la ville socialiste idéale inaugurée par la Corée du Nord, échappera-t-elle au destin funeste de toutes celles qui l’ont précédée ailleurs dans le monde ?

il y a 17 heures 54 min
© IAN LANGSDON / POOL / AFP
© IAN LANGSDON / POOL / AFP
Réponse du gouvernement

Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes

Publié le 14 novembre 2019
Tous les syndicats de la fonction publique hospitalière avaient appelé à se mobiliser pour la grande manifestation organisée ce jeudi 14 novembre. Emmanuel Macron a indiqué qu'il avait "entendu la colère et l'indignation" du personnel soignant. Edouard Philippe va annoncer des mesures le 20 novembre.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tous les syndicats de la fonction publique hospitalière avaient appelé à se mobiliser pour la grande manifestation organisée ce jeudi 14 novembre. Emmanuel Macron a indiqué qu'il avait "entendu la colère et l'indignation" du personnel soignant. Edouard Philippe va annoncer des mesures le 20 novembre.

Le personnel hospitalier était mobilisé dans le cadre de la défense de l'hôpital public en cette journée de manifestation du jeudi 14 novembre. 

Les principales demandes et revendications du mouvement concernent un renforcement des moyens et des effectifs.

L'hôpital public est sous pression. Un importante mouvement de grève des urgences a éclaté depuis de nombreux mois. 

Alors qu'il était en déplacement à Epernay, dans la Marne, Emmanuel Macron a indiqué qu'il avait "entendu la colère et l'indignation" du personnel soignant.

"Je voulais, en ce jour, dire toute ma considération à l'engagement des personnels soignants. J'ai entendu leur colère et leur indignation face à des conditions de travail parfois devenues impossibles".

Le chef de l'Etat a précisé que le Premier ministre Edouard Philippe allait annoncer des mesures lors de la journée du mercredi 20 novembre à l'issue du Conseil des ministres.

"J'ai demandé au gouvernement de travailler avec vigueur pour un plan d'action renforcé et des décisions fortes qui seront annoncées par le Premier ministre au sortir du Conseil des ministres de mercredi prochain".

Tous les syndicats de la fonction publique hospitalière étaient impliqués dans la mobilisation de ce jeudi 14 novembre. 

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, avait également promis un "plan de soutien" pour mettre l'accent sur "un meilleur investissement courant" et sur "la revalorisation des salaires, notamment en début de carrière". La prime mensuelle de 100 euros versée depuis juillet et le plan de "refondation" annoncé en septembre n'ont pas apaisé le conflit. 

Emmanuel Macron a tenu à défendre son bilan lors de son discours ce jeudi à Epernay : 

"Nous n'avons pas attendu aujourd'hui pour réagir. Toutefois, je regarde la colère, j'observe les difficultés de fonctionner. Le plan qui a été mis en œuvre ne va pas assez vite. On ne peut pas expliquer aujourd'hui à un aide soignant "On a un plan formidable, qui aura son plein effet dans 5 ans". (…) Cette situation n'a pas commencé il y a 6 mois ou un an. Elle est le résultat d'années de mise sous tension qui ont fait peser sur l'hôpital l'essentiel de l'effort de maîtrise des dépenses de santé. Dès mon élection j'ai voulu marquer la rupture : nous avons interrompu la spirale déflationniste où les tarifs hospitaliers baissaient chaque année depuis 10 ans, et qui faisaient baisser les revenus des hôpitaux. Pour la première fois, ils ont augmenté en 2019."

Reste à savoir si les mesures qui seront annoncées par Edouard Philippe permettront de résoudre la crise de l'hôpital public et de résoudre au malaise du personnel hospitalier. 

Vu sur : Franceinfo
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

05.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

06.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

07.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 16/11/2019 - 08:43
Ne vous sentez-vous pas mieux?
Après avoir "entendu la colère et l'indignation" du peuple, notre président a prononcé "les mots" qu'il fallait. Le problème est donc résolu. Je ne sais pas pour vous, mais moi je suis rassuré.
spiritucorsu
- 15/11/2019 - 19:43
Il entendait mais n'écoutait pas .
Le monarque président qui jusque là entendait,mais n'écoutait pas,trop sûr de lui,trop dominateur,trop imbu qu'il était de son auguste personne,pourquoi dans ces conditions,se serait-il intéressé au sort de son bon peuple et à ses difficultés.Il a fallu un puissant électrochoc comme celui infligé par les gilets jaunes pour que celui qui se prend rien de moins que pour Jupiter condescende à revenir parmi les simples citoyens,ceux qu'il a toujours méprisé.Il n'est pas sûr que cet intérêt soudain et suspect pour les difficultés d'autrui quand on connait la duplicité du personnage suffise à rétablir une confiance durement entamée auprès de ceux qui n'ont pas oublié les deux ans et demi d'un règne sans partage où le nouveau monde pourtant tant vanté s'est révélé n'être qu'une mauvaise copie de l'ancien,avec ses petites manoeuvres , ses grandes manipulations et sa floraison d'affaires peu glorieuses.Le monarque président devrait le savoir puisque c'était auparavant son coeur de métier,il arrive un moment où les électeurs,comme les investisseurs lassés ou écoeurés ne font plus crédit.C'est la dernière étape avant la faillite.
Gpo
- 15/11/2019 - 14:31
Il entend??
mais n'a rien compris aux problèmes que les citoyens français subissent...Cet énarque arrogant, élu grâce aux lobbies qui ont financé sa campagne, qui nous méprise et nous insulte fait faire des chèques et nous ruiner davantage en taxant toujours plus..
Du hollande puissance 100