En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

05.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

06.

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

07.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

01.

Quand les centristes font planer un parfum de Jasmin sur l’Assemblée…

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 6 heures 21 min
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 8 heures 51 min
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 10 heures 43 min
pépites > Politique
Décision
Antisémitisme : Jeremy Corbyn a été suspendu du Parti travailliste britannique
il y a 11 heures 18 min
pépites > France
Mobilisation des forces de l'ordre
Attentat à Nice : le gouvernement annonce le rappel de 3.500 gendarmes réservistes et la mobilisation de 3.500 policiers
il y a 12 heures 4 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 13 heures 11 min
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 15 heures 12 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 15 heures 47 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 16 heures 17 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 16 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 6 heures 39 min
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 10 heures 14 min
pépites > Politique
Moyens d'action face au virus
Covid-19 : le Sénat a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier
il y a 10 heures 55 min
pépites > International
Mini tsunami
Turquie : au moins quatre morts et 120 blessés après un séisme de magnitude 7 en mer Egée
il y a 11 heures 47 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’émail est semé de fleurs de sel et quand il neige sur la toundra : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 12 heures 42 min
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 14 heures 36 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 15 heures 19 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 16 heures 41 sec
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 16 heures 23 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 17 heures 1 min
© IAN LANGSDON / POOL / AFP
© IAN LANGSDON / POOL / AFP
Réponse du gouvernement

Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes

Publié le 14 novembre 2019
Tous les syndicats de la fonction publique hospitalière avaient appelé à se mobiliser pour la grande manifestation organisée ce jeudi 14 novembre. Emmanuel Macron a indiqué qu'il avait "entendu la colère et l'indignation" du personnel soignant. Edouard Philippe va annoncer des mesures le 20 novembre.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tous les syndicats de la fonction publique hospitalière avaient appelé à se mobiliser pour la grande manifestation organisée ce jeudi 14 novembre. Emmanuel Macron a indiqué qu'il avait "entendu la colère et l'indignation" du personnel soignant. Edouard Philippe va annoncer des mesures le 20 novembre.

Le personnel hospitalier était mobilisé dans le cadre de la défense de l'hôpital public en cette journée de manifestation du jeudi 14 novembre. 

Les principales demandes et revendications du mouvement concernent un renforcement des moyens et des effectifs.

L'hôpital public est sous pression. Un importante mouvement de grève des urgences a éclaté depuis de nombreux mois. 

Alors qu'il était en déplacement à Epernay, dans la Marne, Emmanuel Macron a indiqué qu'il avait "entendu la colère et l'indignation" du personnel soignant.

"Je voulais, en ce jour, dire toute ma considération à l'engagement des personnels soignants. J'ai entendu leur colère et leur indignation face à des conditions de travail parfois devenues impossibles".

Le chef de l'Etat a précisé que le Premier ministre Edouard Philippe allait annoncer des mesures lors de la journée du mercredi 20 novembre à l'issue du Conseil des ministres.

"J'ai demandé au gouvernement de travailler avec vigueur pour un plan d'action renforcé et des décisions fortes qui seront annoncées par le Premier ministre au sortir du Conseil des ministres de mercredi prochain".

Tous les syndicats de la fonction publique hospitalière étaient impliqués dans la mobilisation de ce jeudi 14 novembre. 

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, avait également promis un "plan de soutien" pour mettre l'accent sur "un meilleur investissement courant" et sur "la revalorisation des salaires, notamment en début de carrière". La prime mensuelle de 100 euros versée depuis juillet et le plan de "refondation" annoncé en septembre n'ont pas apaisé le conflit. 

Emmanuel Macron a tenu à défendre son bilan lors de son discours ce jeudi à Epernay : 

"Nous n'avons pas attendu aujourd'hui pour réagir. Toutefois, je regarde la colère, j'observe les difficultés de fonctionner. Le plan qui a été mis en œuvre ne va pas assez vite. On ne peut pas expliquer aujourd'hui à un aide soignant "On a un plan formidable, qui aura son plein effet dans 5 ans". (…) Cette situation n'a pas commencé il y a 6 mois ou un an. Elle est le résultat d'années de mise sous tension qui ont fait peser sur l'hôpital l'essentiel de l'effort de maîtrise des dépenses de santé. Dès mon élection j'ai voulu marquer la rupture : nous avons interrompu la spirale déflationniste où les tarifs hospitaliers baissaient chaque année depuis 10 ans, et qui faisaient baisser les revenus des hôpitaux. Pour la première fois, ils ont augmenté en 2019."

Reste à savoir si les mesures qui seront annoncées par Edouard Philippe permettront de résoudre la crise de l'hôpital public et de résoudre au malaise du personnel hospitalier. 

Vu sur : Franceinfo
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 16/11/2019 - 08:43
Ne vous sentez-vous pas mieux?
Après avoir "entendu la colère et l'indignation" du peuple, notre président a prononcé "les mots" qu'il fallait. Le problème est donc résolu. Je ne sais pas pour vous, mais moi je suis rassuré.
spiritucorsu
- 15/11/2019 - 19:43
Il entendait mais n'écoutait pas .
Le monarque président qui jusque là entendait,mais n'écoutait pas,trop sûr de lui,trop dominateur,trop imbu qu'il était de son auguste personne,pourquoi dans ces conditions,se serait-il intéressé au sort de son bon peuple et à ses difficultés.Il a fallu un puissant électrochoc comme celui infligé par les gilets jaunes pour que celui qui se prend rien de moins que pour Jupiter condescende à revenir parmi les simples citoyens,ceux qu'il a toujours méprisé.Il n'est pas sûr que cet intérêt soudain et suspect pour les difficultés d'autrui quand on connait la duplicité du personnage suffise à rétablir une confiance durement entamée auprès de ceux qui n'ont pas oublié les deux ans et demi d'un règne sans partage où le nouveau monde pourtant tant vanté s'est révélé n'être qu'une mauvaise copie de l'ancien,avec ses petites manoeuvres , ses grandes manipulations et sa floraison d'affaires peu glorieuses.Le monarque président devrait le savoir puisque c'était auparavant son coeur de métier,il arrive un moment où les électeurs,comme les investisseurs lassés ou écoeurés ne font plus crédit.C'est la dernière étape avant la faillite.
Gpo
- 15/11/2019 - 14:31
Il entend??
mais n'a rien compris aux problèmes que les citoyens français subissent...Cet énarque arrogant, élu grâce aux lobbies qui ont financé sa campagne, qui nous méprise et nous insulte fait faire des chèques et nous ruiner davantage en taxant toujours plus..
Du hollande puissance 100