En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Déjà-vu

L'ancienne directrice du Media, Aude Lancelin, lance une web TV concurrente

Publié le 18 juin 2019
La journaliste inaugure "QG, le média libre", ce mardi soir. Elle souhaite directement concurrencer les thèmes de prédilection du "Média", dont elle était directrice de publication récemment avant d'être remplacée par Denis Robert.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La journaliste inaugure "QG, le média libre", ce mardi soir. Elle souhaite directement concurrencer les thèmes de prédilection du "Média", dont elle était directrice de publication récemment avant d'être remplacée par Denis Robert.

C'est un soap opéra qui n'en fini pas. Alors qu'Aude Lancelin démissionnait de la présidence du Media fin avril dernier, on aurait pu penser que l'ancienne journaliste se repose un peu. Que neni ! Cette dernière lance ce soir sur Facebook et Youtube sa nouvelle webtélé, sobrement coiffée du sobriquet : "QG, le média libre".

Le nouveau venu dans le monde des médias se donne pour mission d'inspirer et accompagner le combat de ceux qui, depuis les lanceurs d’alerte jusqu’aux " gilets jaunes", aux militants pour le climat ou en faveur des droits fondamentaux, se retrouvent sans leviers face à des gouvernements occidentaux toujours plus répressifs, ou ne trouvent plus de relais suffisamment clairs et indépendants dans les médias traditionnels", selon Aude Lancelin. Y sont prévus des émissions de débat, des reportages, et des entretiens " avec des personnalités tenues en lisière des plateaux de télévision habituels. Une aventure ambitieuse quand on connait l'état de la presse française, et qui justifie pour l'instant une rédaction constituée d'un "petit noyau" de cinq personnes mais qui devrait s'élargir à l'approche de l'automne.

Un projet similaire à celui du Média, la webTV fondée par des proches de la France Insoumise en 2017. Rédaction dont elle avait quitté la présidence début avril, dénonçant Gérard Miller –un des cofondateurs- d'avoir fomenté un putsch. Il y a un peu plus d'un an, sa prédécesseuse, Sophia Chikirou, démissionnait pour rejoindre Jean-Luc Mélenchon à l'occasion des élections européennes, le tout sur fond de guerres intestines. Aujourd'hui, la tourmente continue pour le Media où on a récemment appris qu'un deuxième licenciement pour faute lourde était en cours, d'après Mediapart. Il s'agit de la présentatrice Virginie Cresci, une des premières fidèles du projet, convoquée aujourd'hui dans le cadre d'un entretien préalable. Les informations sont peu nombreuses, si ce n'est une attitude de "dénigrement" de la part de la journaliste. Contacté par Mediapart, Julien Théry, le président de la société de presse, précisait qu'"aucune décision définitive n’a encore été prise concernant Virginie Cresci. Il est évident que dans son cas comme dans les autres, le droit du travail et les procédures prévues seront scrupuleusement respectés". Sans qu'on connaisse officiellement aujourd'hui l'issue de la rencontre, on peut lire simplement sur la "bio" de Virginie Cresci sur Tweeter : " Journaliste / Au Combat".

Vu sur : Le Fiagro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

03.

BCE : pourquoi l’équipe de Christine Lagarde pourrait cruellement manquer d’économistes

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

06.

20 après le Kosovo, l’Occident et l’UE devraient-ils éprouver une pointe de regret vis-à-vis de la Serbie ?

07.

Alerte à la pollution des pneus et des freins des voitures

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Quand Jeff Bezos affirme à ses employés qu’"Amazon fera faillite, car Amazon n’est pas immortelle"

05.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

03.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

04.

Cet autre mal Français qui se cache derrière le recul de la liberté d’expression en France

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires