En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Europe
Covid-19
Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers
il y a 6 heures 3 min
pépites > Europe
Allemagne
Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré
il y a 10 heures 21 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

il y a 11 heures 48 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Adrien Loir : une vie à l’ombre de Pasteur

il y a 13 heures 1 min
décryptage > Culture
Atalntico - Litterati

Le chercheur d’art

il y a 13 heures 14 min
décryptage > International
Moyen-Orient

Crise du coronavirus ou pas, la guerre par proxy entre l’Iran et les Etats-Unis continue en Iraq

il y a 13 heures 31 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Julien Aubert : « En 1914, l’Union sacrée n’empêchait pas la classe politique de s’opposer sur la manière de mener la guerre »

il y a 14 heures 3 min
pépites > France
Covid-19
Coronavirus : décès de l'ancien ministre Patrick Devedjian
il y a 14 heures 25 min
Régal pour les papilles
Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement
il y a 19 heures 54 min
pépite vidéo > Science
"Star mondiale" de la microbiologie
Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique
il y a 1 jour 1 heure
pépites > France
Augmentation
L'amende pour non-respect du confinement passe à 200 euros
il y a 8 heures 56 min
pépite vidéo > Politique
Souvenirs
Quand Patrick Devedjian passait une soirée endiablée à l'université d'été des jeunes UMP
il y a 11 heures 17 min
décryptage > Santé
Tribune

Dramatique pénurie de matériel de protection, appel à tous les Français

il y a 12 heures 43 min
décryptage > Politique
Colères jupitériennes

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

il y a 13 heures 8 min
décryptage > France
Société

L'administration française, si souvent indifférente à la protection des citoyens

il y a 13 heures 22 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Alain Madelin : "Les citoyens ont raison d’exprimer leur défiance pour contraindre les autorités à l’action"

il y a 13 heures 47 min
décryptage > Santé
Mythe et réalité

Crise sanitaire : non le secteur public n’a pas été abandonné ces dernières années. La preuve par les chiffres

il y a 14 heures 20 min
décryptage > Politique
Politique

Covid-19 : Face au feu de la critique, Philippe ajuste le tir, Macron ne change rien

il y a 14 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le bon sens" de Michel Bernard : un récit imprégné de la vie de Jeanne d’Arc

il y a 20 heures 17 min
pépite vidéo > Santé
Pédagogie et mobilisation du gouvernement
Coronavirus : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 1 jour 2 heures
© Reuters
© Reuters
"The Intercept"

Nouvelles révélations sur l'espionnage prétendument mené par la NSA en France

Publié le 04 juin 2019
Le journaliste Jean-Marc Manach du Monde vient de dévoiler sur son blog de nouveaux éléments sur les révélations en 2013 sur l'espionnage prétendument mené par la NSA en France. La nouvelle enquête de The Intercept vient de dévoiler que la NSA avait mis à disposition de certains de ses alliés un système tactique de surveillance des méta-données téléphoniques très réactif, le "Real Time Regional Gateway (RT-RG)".
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le journaliste Jean-Marc Manach du Monde vient de dévoiler sur son blog de nouveaux éléments sur les révélations en 2013 sur l'espionnage prétendument mené par la NSA en France. La nouvelle enquête de The Intercept vient de dévoiler que la NSA avait mis à disposition de certains de ses alliés un système tactique de surveillance des méta-données téléphoniques très réactif, le "Real Time Regional Gateway (RT-RG)".

Selon des informations du journaliste du Monde, Jean-Marc Manach, le média The Intercept, qui avait été créé pour enquêter sur les révélations d'Edward Snowden, avait transmis en 2013 à plusieurs journalistes et à des rédactions européennes une série de documents censés démontrer que la NSA faisait de la "surveillance de masse" des citoyens de plusieurs pays européens. La rédaction du Monde avait notamment dévoilé ces informations en 2013. 

The Intercept vient de reconnaître s'être trompé. Le journaliste du Monde, Jean-Marc Manach, avait dévoilé, dans le cadre d'une contre-enquête, que les données étaient en réalité collectées par la DGSE, à l'étranger, et partagées avec la NSA. Il s'agissait en fait de données collectées, "non pas par la seule DGSE, mais par les services de renseignement techniques militaires français, déployés en Afghanistan".  

Selon des révélations du journaliste Jean-Marc Manach, le site The Intercept présente désormais ces mêmes documents comme la preuve que la NSA contribue à "sauver des vies d'Européens, à commencer par les militaires déployés "sur zone" de guerre". 

Les révélations du Monde en 2013 dévoilaient comment "les communications téléphoniques des citoyens français sont, en effet, interceptées de façon massive (et) que sur une période de trente jours, du 10 décembre 2012 au 8 janvier 2013, 70,3 millions d'enregistrements de données téléphoniques des Français ont été effectués par la NSA".

Le général Keith Alexander, alors chef de la NSA, et plusieurs sources anonymes interrogées par le Wall Street Journal, avaient contesté les "révélations" du Monde et de ses partenaires, en précisant que les documents n’auraient pas été "compris" . Ils ne montraient pas des données interceptées par la NSA au sein des pays européens mentionnés, "mais des informations captées par les services de renseignement européens eux-mêmes, à l’extérieur de leurs frontières" , et visant avant tout des cibles non françaises.

La nouvelle enquête de The Intercept vient de dévoiler que la NSA avait mis à disposition de certains de ses alliés un système tactique de surveillance des méta-données téléphoniques très réactif, le "Real Time Regional Gateway (RT-RG)". Ce dispositif devait permettre aux analystes déployés "sur zone" de guerre d'effectuer plus facilement et rapidement leurs recherches ainsi que de partager leurs renseignements avec la NSA aux Etats-Unis et avec leurs partenaires "sur zone". En Afghanistan, les services de renseignement techiques de 23 pays étaient donc "partenaires" de la NSA. 

Selon des révélations du journaliste Jean-Marc Manach, le système RT-RG aurait joué un rôle déterminant dans les opérations en Afghanistan. Grâce à ce dispositif, 2.770 opérations ont pu être menées permettant l'arrestation de 1.117 personnes et entraînant la mort de 6.534 ennemis, tués au combat. 

La NSA  a également procédé par le passé à des transferts de technologies afin d'équiper ses alliés de "dirtboxes", des IMSI-catchers qui simulaient des antennes-relais afin de surveiller les téléphones portables. Cela permettait de surveiller les zones sous le contrôle des alliés. 

C'est en 2008 que la NSA a envoyé une équipe à Haguenau afin de présenter RT-RG au 54e régiment des transmissions. En 2008, RT-RG permettait d'effectuer des surveillances de mots-clés, à la reconnaissance vocale de locuteurs préalablement identifiés, et doté d'un sous-système VoiceRT créé  pour indexer, tagguer et permettre d'effectuer des recherches dans le contenu des communications interceptées. Les SMS, traduits de manière automatique, étaient géolocalisés sur Google Earth. Le système était aussi capable d'analyser les habitudes de vie des "cibles". Cela permettait de localiser facilement les personnes recherchées afin de les arrêter ou de les éliminer. 

La contre-enquête de Jean-Marc Manach a donc été confirmée par les nouvelles révélations de The Intercept

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 04/06/2019 - 16:35
Révélations confidentielles
Il y avait des gros titres (dans Le Monde et partout ailleurs) et de longs articles furieux pour dénoncer l'espionnage massif de la NSA, révélé par le "lanceur d'alertes" Snowden.
Curieusement, il n'y a pas le même empressement pour reconnaître qu'il y avait beaucoup d'erreurs dans ces "alertes".
Ce qui reste dans l'esprit des gens sont les mensonges idéologiques, et ce cas est loin d'être une exception, plutôt une règle.