En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© JOHN THYS / AFP
TPI
Etat islamique : un "mécanisme juridictionnel" international à l'étude pour juger les djihadistes
Publié le 12 mai 2019
Ce dispositif pourrait ressembler à ce qui a été fait pour le Kosovo, ou sur le continent africain, explique le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, dans une interview au Parisien.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce dispositif pourrait ressembler à ce qui a été fait pour le Kosovo, ou sur le continent africain, explique le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, dans une interview au Parisien.

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a répondu aux questions du Parisien ce dimanche, dans un entretien balayant de nombreux sujets, de la libération des otages au Burkina Faso, aux crises internationales, en passant par les ventes d’armes au Yémen ou les élections européennes.

Sur le retour des djihadistes de Syrie, le ministre rappelle sa position : "les Français qui ont combattu dans le califat de Daech, hommes ou femmes, doivent être jugés là où ils ont commis leurs crimes". Si pour l’Irak, "il y a une justice irakienne", c'est plus compliqué en Syrie "parce que c’est un pays toujours en guerre". Jean-Yves Le Drian explique donc qu'un  "mécanisme juridictionnel spécifique" est à l'étude.

Refusant l'expression de "tribunal de Nuremberg des djihadistes", qu'il trouve "trop lourde historiquement", Jean-Yves Le Drian précise qu'il y a "d’autres exemples de dispositif judiciaire à dimension internationale, du type de ce qui a été fait pour le Kosovo, ou sur le continent africain". 

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), coalition arabo-kurde qui a mis fin au califat de l'EI en Syrie, réclament la mise en place d'un tribunal international spécial, basé dans le nord-est de ce pays, pour juger les crimes commis par l'organisation djihadiste.

 

Vu sur : Le Parisien
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
05.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires