En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Nouveau scandale

Facebook : les données privées de 540 millions d'utilisateurs seraient en accès libre

Publié le 05 avril 2019
La société de sécurité informatique UpGuard a découvert que des données sensibles étaient stockées sur des serveurs d'entreprises tierces, sans la moindre protection. Ces éléments seraient potentiellement accessibles au piratage. Ces données étaient stockées par deux entreprises tierces sur des serveurs d’Amazon Web Services (AWS).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La société de sécurité informatique UpGuard a découvert que des données sensibles étaient stockées sur des serveurs d'entreprises tierces, sans la moindre protection. Ces éléments seraient potentiellement accessibles au piratage. Ces données étaient stockées par deux entreprises tierces sur des serveurs d’Amazon Web Services (AWS).

Mark Zuckerberg risque d'avoir de nouvelles sueurs froides. Un nouveau scandale touche actuellement Facebook. Selon des révélations de l'entreprise de sécurité informatique UpGuard, dévoilées dans un communiqué cette semaine, les données de plus de 540 millions d'utilisateurs du réseau social ont été librement accessibles en ligne. 

La société prétend avoir identifié une base de données contenant "des commentaires, des j'aime, des noms, des identifiants" pour ce nombre extrêmement élevé d'utilisateurs de Facebook (540 millions).

Selon les révélations de la  firme de cybersécurité UpGuard, ces informations étaient stockées sur un serveur fourni par Amazon S3 Bucket par une entreprise mexicaine, Cultura Colectiva. 

Une autre série de données personnelles étaient stockées sur un serveur d'Amazon par le développeur d'applications At the Pool, qui n'existe plus depuis 2014. Cette base de données contenait les informations de 22.000 utilisateurs de Facebook comme leurs listes d'amis, leurs centres d'intérêts, leurs photos ou bien leurs mots de passe. 

Selon la rédaction de Wired, les données repérées par UpGuard "sont une nouvelle preuve que quand Facebook partage ses données avec des tiers, il n'a vraiment aucun contrôle sur ce qu'elles deviennent et comment elles sont stockées". 

Ces nouvelles révélations liées à des entreprises tierces pourrait entraîner Facebook dans une nouvelle crise sur la gestion des données personnelles.   

Facebook a longtemps autorisé d’innombrables applications, créées par des entreprises extérieures, d’accéder aux données de ses utilisateurs et parfois de leurs amis. Cette pratique est à l’origine du scandale Cambridge Analytica. Les rédactions du Guardian et du New York Times avaient mis en lumière l’existence d’une application qui avait aspiré les données des personnes qui l’utilisaient et de leurs amis, afin de les transmettre à Cambridge Analytica, une entreprise spécialisée dans l’influence politique et proche de Donald Trump.

Vu sur : UpGuard
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

03.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

04.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Pourquoi le sectarisme flambe

07.

Voilà ce qu’on protège vraiment en protégeant le mode de vie européen (et pourquoi le défi est de taille)

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Insécurité : la sombre réalité française dans le match des criminalités européennes

04.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

05.

L’insécurité, grenade dégoupillée pour la fin du quinquennat Macron ?

06.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Université d'Evergreen (États-Unis) : une terrifiante vidéo qui montre le vrai visage de la nouvelle bête immonde

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires