En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© GERARD JULIEN / AFP
Gendarmes du web
Mark Zuckerberg demande de l'aide aux gouvernements afin de mieux réguler les contenus sur Internet
Publié le 01 avril 2019
Le dirigeant de Facebook, Mark Zuckerberg, souhaite que les régulateurs et les gouvernements jouent un rôle beaucoup plus actif dans le contrôle du contenu sur Internet. Il vient de publier une tribune dans le Washington Post et dans de nombreux journaux.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le dirigeant de Facebook, Mark Zuckerberg, souhaite que les régulateurs et les gouvernements jouent un rôle beaucoup plus actif dans le contrôle du contenu sur Internet. Il vient de publier une tribune dans le Washington Post et dans de nombreux journaux.

Mark Zuckerberg s'est exprimé sur la délicate question de la surveillance des contenus sur Internet. Facebook est au cœur d'une vive polémique suite à la publication et la diffusion en direct de la vidéo de l'attaque de Christchurch en Nouvelle-Zélande. 

Le dirigeant du leader des réseaux sociaux a publié un éditorial dans le Washington Post. Il aborde notamment cette question. Mark Zuckerberg indique que la responsabilité de surveiller les contenus préjudiciables et sensibles était trop lourde pour les seules entreprises du numérique. Il appelle les pouvoirs publics dans le monde à jouer un "rôle plus actif" afin de réguler Internet. 

Mark Zuckerberg aspire à ce que de nouvelles lois et des dispositions soient prises dans quatre domaines : "contenu préjudiciable, intégrité électorale, confidentialité et portabilité des données".  

La tribune de Mark Zuckerberg a été dévoilée dans les colonnes du JDD ce week-end : 

"Je suis convaincu que les gouvernements et les régulateurs doivent jouer un rôle plus actif.  Faire évoluer la régulation d'Internet nous permettra de préserver ce qu'Internet a de meilleur - la liberté pour les gens de s'exprimer et l'opportunité pour les entrepreneurs de créer - tout en protégeant la société de préjudices plus larges. (…) Les règles régissant Internet ont permis à une génération d’entrepreneurs de créer des services, qui ont changé le monde et créé beaucoup de valeur dans la vie des gens. Il est temps d’actualiser ces règles afin de définir clairement les responsabilités des personnes, des entreprises et des gouvernements".

Le dirigeant de Facebook a également dévoilé un nouvel ensemble de règles qui pourraient améliorer le rôle des entreprises des nouvelles technologies. 

Ces nouveaux dispositifs devraient s'appliquer à tous les sites Internet selon lui afin de pouvoir plus facilement empêcher le "contenu préjudiciable" de se propager trop rapidement sur les différentes plateformes. 

Cette lettre ouverte de Mark Zuckerberg pourrait donc faire évoluer les mentalités et déboucher sur des mesures concrètes dans les mois et les années à venir.  

Mark Zuckerberg souhaite donc que des règles communes soient appliquées pour tous les réseaux sociaux afin de contrôler les diffusions et les publications. 

Les grandes entreprises dans le domaine des nouvelles technologies pourraient être amenées à publier un rapport de transparence tous les trois mois. 

Des lois plus strictes pourraient également être adoptées afin de protéger et de garantir l'intégrité des élections avec des normes communes déployées pour tous les sites Internet afin de pouvoir clairement identifier les acteurs politiques.

De nouvelles normes devraient être déployées concernant  la manière dont les campagnes politiques pourraient utiliser les données personnelles afin de cibler les électeurs sur Internet. 

Plus de pays pourraient être encouragés à adopter des lois sur la vie privée à la manière du règlement général sur la protection des données de l'Union européenne, entré en vigueur le 25 mai 2018. Des amendes sont prévues pour les entreprises ne respectant pas la vie privée des utilisateurs de leurs services.    

Des restrictions liées à la diffusion en direct pourraient être prises notamment. 

Mark Zuckerberg aspire donc à des changements de grande ampleur à travers la publication de cette tribune. 

Vu sur : BBC
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
03.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
04.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
05.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
06.
L’économie française, bouée de sauvetage de la zone euro ?
07.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
alam
- 03/04/2019 - 22:44
Quelle crédibilité?
Peut-on prêter la moindre crédibilité à ce parangon du mercantilisme et de la diffusion de l'imbécilité.
Benvoyons
- 01/04/2019 - 14:33
Il faut qu'il passe sa demande via l'Irlande :)::)
:):)