En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© GERARD JULIEN / AFP
Gendarmes du web

Mark Zuckerberg demande de l'aide aux gouvernements afin de mieux réguler les contenus sur Internet

Publié le 01 avril 2019
Le dirigeant de Facebook, Mark Zuckerberg, souhaite que les régulateurs et les gouvernements jouent un rôle beaucoup plus actif dans le contrôle du contenu sur Internet. Il vient de publier une tribune dans le Washington Post et dans de nombreux journaux.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le dirigeant de Facebook, Mark Zuckerberg, souhaite que les régulateurs et les gouvernements jouent un rôle beaucoup plus actif dans le contrôle du contenu sur Internet. Il vient de publier une tribune dans le Washington Post et dans de nombreux journaux.

Mark Zuckerberg s'est exprimé sur la délicate question de la surveillance des contenus sur Internet. Facebook est au cœur d'une vive polémique suite à la publication et la diffusion en direct de la vidéo de l'attaque de Christchurch en Nouvelle-Zélande. 

Le dirigeant du leader des réseaux sociaux a publié un éditorial dans le Washington Post. Il aborde notamment cette question. Mark Zuckerberg indique que la responsabilité de surveiller les contenus préjudiciables et sensibles était trop lourde pour les seules entreprises du numérique. Il appelle les pouvoirs publics dans le monde à jouer un "rôle plus actif" afin de réguler Internet. 

Mark Zuckerberg aspire à ce que de nouvelles lois et des dispositions soient prises dans quatre domaines : "contenu préjudiciable, intégrité électorale, confidentialité et portabilité des données".  

La tribune de Mark Zuckerberg a été dévoilée dans les colonnes du JDD ce week-end : 

"Je suis convaincu que les gouvernements et les régulateurs doivent jouer un rôle plus actif.  Faire évoluer la régulation d'Internet nous permettra de préserver ce qu'Internet a de meilleur - la liberté pour les gens de s'exprimer et l'opportunité pour les entrepreneurs de créer - tout en protégeant la société de préjudices plus larges. (…) Les règles régissant Internet ont permis à une génération d’entrepreneurs de créer des services, qui ont changé le monde et créé beaucoup de valeur dans la vie des gens. Il est temps d’actualiser ces règles afin de définir clairement les responsabilités des personnes, des entreprises et des gouvernements".

Le dirigeant de Facebook a également dévoilé un nouvel ensemble de règles qui pourraient améliorer le rôle des entreprises des nouvelles technologies. 

Ces nouveaux dispositifs devraient s'appliquer à tous les sites Internet selon lui afin de pouvoir plus facilement empêcher le "contenu préjudiciable" de se propager trop rapidement sur les différentes plateformes. 

Cette lettre ouverte de Mark Zuckerberg pourrait donc faire évoluer les mentalités et déboucher sur des mesures concrètes dans les mois et les années à venir.  

Mark Zuckerberg souhaite donc que des règles communes soient appliquées pour tous les réseaux sociaux afin de contrôler les diffusions et les publications. 

Les grandes entreprises dans le domaine des nouvelles technologies pourraient être amenées à publier un rapport de transparence tous les trois mois. 

Des lois plus strictes pourraient également être adoptées afin de protéger et de garantir l'intégrité des élections avec des normes communes déployées pour tous les sites Internet afin de pouvoir clairement identifier les acteurs politiques.

De nouvelles normes devraient être déployées concernant  la manière dont les campagnes politiques pourraient utiliser les données personnelles afin de cibler les électeurs sur Internet. 

Plus de pays pourraient être encouragés à adopter des lois sur la vie privée à la manière du règlement général sur la protection des données de l'Union européenne, entré en vigueur le 25 mai 2018. Des amendes sont prévues pour les entreprises ne respectant pas la vie privée des utilisateurs de leurs services.    

Des restrictions liées à la diffusion en direct pourraient être prises notamment. 

Mark Zuckerberg aspire donc à des changements de grande ampleur à travers la publication de cette tribune. 

Vu sur : BBC
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

07.

Nicole Belloubet estime que l’incarcération de Patrick Balkany n’a rien "d’exceptionnel"

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Insécurité : la sombre réalité française dans le match des criminalités européennes

04.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

05.

L’insécurité, grenade dégoupillée pour la fin du quinquennat Macron ?

06.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Université d'Evergreen (États-Unis) : une terrifiante vidéo qui montre le vrai visage de la nouvelle bête immonde

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
alam
- 03/04/2019 - 22:44
Quelle crédibilité?
Peut-on prêter la moindre crédibilité à ce parangon du mercantilisme et de la diffusion de l'imbécilité.
Benvoyons
- 01/04/2019 - 14:33
Il faut qu'il passe sa demande via l'Irlande :)::)
:):)