En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Nouvelle sanction judiciaire

Jawad Bendaoud condamné à 4 ans de prison pour "recel de malfaiteurs terroristes"

Publié le 29 mars 2019
Le logeur des terroristes des attentats du 13 Novembre 2015, Jawad Bendaoud a été condamné en appel ce vendredi à quatre ans de prison pour "recel de malfaiteurs terroristes".
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le logeur des terroristes des attentats du 13 Novembre 2015, Jawad Bendaoud a été condamné en appel ce vendredi à quatre ans de prison pour "recel de malfaiteurs terroristes".

Nouveau rebondissement judiciaire. Jawad Bendaoud vient d'être condamné à une peine de quatre années de détention par la cour d'appel de Paris. Il écope également d'une interdiction des droits civils et civiques pendant une période de cinq ans. 

Lors de l'annonce de l'arrêt de la cour d'appel, il est resté calme, selon des précisions du Parisien. Jawad Bendaoud était jugé pour "recel de malfaiteurs terroristes". Il avait été relaxé en février 2018. 

En décembre dernier, le parquet général avait requis cinq ans de prison. 

Jawad Bendaoud a hébergé le cerveau présumé des attentats de Novembre 2015, Abdelhamid Abaaoud, ainsi que son complice Chakib Akrouh. Les deux hommes s'étaient repliés en Seine-Saint-Denis après les attaques terroristes. 

Les images de Jawad Bendaoud lors de son interview surréaliste par BFMTV avaient marqué les esprits et avaient fait basculer l'enquête. Il avait expliqué avoir rendu un service, qu'il était innocent et qu'il ne savait pas qu'il hébergeait des terroristes. 

Jawad Bendaoud a également été condamné ce mercredi à un an de prison avec maintien en détention par la cour d'appel de Paris dans le cadre d'une autre affaire concernant des "menaces de mort" à l'encontre d'une victime des attentats du 13 novembre 2015, gravement blessée par l'explosion provoquée par un kamikaze près du Stade de France. 

Vu sur : Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 29/03/2019 - 20:08
Bon, on recommence mais c'est la merde, ces validations de posts
Bon, on recommence mais c'est la merde ces validations de posts intempestives !...

La "justice française" avait besoin d'un coupable, qu'il soit réellement coupable (mais de quoi ??? ) complètement débile (mais qui en doute ???) ou pas, on s'en fout !...

Jawad Bendaoud est l'abruti parfait, de circonstance, pour satisfaire ce vil et pourtant nécessaire besoin de vengeance d'une administration judiciaire à la ramasse depuis des décennies mais qui doit satisfaire son audimat pour assurer sa pseudo impartialité aux ordres du pouvoir et éventuellement ...
son reste de crédibilité à l'usage des veaux qui pourraient encore y croire !...
Pauvre France, maintenant tu fais vraiment pitié !...
edac44
- 29/03/2019 - 19:55
La "justice française" avait besoin d'un coupable, débile ou non
Jawad Bendaoud est un abruti parfait net il n'avait pas besoin de se forcer pour le démontrer mais vlilà, l