En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Nouvelle sanction judiciaire
Jawad Bendaoud condamné à 4 ans de prison pour "recel de malfaiteurs terroristes"
Publié le 29 mars 2019
Le logeur des terroristes des attentats du 13 Novembre 2015, Jawad Bendaoud a été condamné en appel ce vendredi à quatre ans de prison pour "recel de malfaiteurs terroristes".
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le logeur des terroristes des attentats du 13 Novembre 2015, Jawad Bendaoud a été condamné en appel ce vendredi à quatre ans de prison pour "recel de malfaiteurs terroristes".

Nouveau rebondissement judiciaire. Jawad Bendaoud vient d'être condamné à une peine de quatre années de détention par la cour d'appel de Paris. Il écope également d'une interdiction des droits civils et civiques pendant une période de cinq ans. 

Lors de l'annonce de l'arrêt de la cour d'appel, il est resté calme, selon des précisions du Parisien. Jawad Bendaoud était jugé pour "recel de malfaiteurs terroristes". Il avait été relaxé en février 2018. 

En décembre dernier, le parquet général avait requis cinq ans de prison. 

Jawad Bendaoud a hébergé le cerveau présumé des attentats de Novembre 2015, Abdelhamid Abaaoud, ainsi que son complice Chakib Akrouh. Les deux hommes s'étaient repliés en Seine-Saint-Denis après les attaques terroristes. 

Les images de Jawad Bendaoud lors de son interview surréaliste par BFMTV avaient marqué les esprits et avaient fait basculer l'enquête. Il avait expliqué avoir rendu un service, qu'il était innocent et qu'il ne savait pas qu'il hébergeait des terroristes. 

Jawad Bendaoud a également été condamné ce mercredi à un an de prison avec maintien en détention par la cour d'appel de Paris dans le cadre d'une autre affaire concernant des "menaces de mort" à l'encontre d'une victime des attentats du 13 novembre 2015, gravement blessée par l'explosion provoquée par un kamikaze près du Stade de France. 

Vu sur : Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
05.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
06.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
07.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 29/03/2019 - 20:08
Bon, on recommence mais c'est la merde, ces validations de posts
Bon, on recommence mais c'est la merde ces validations de posts intempestives !...

La "justice française" avait besoin d'un coupable, qu'il soit réellement coupable (mais de quoi ??? ) complètement débile (mais qui en doute ???) ou pas, on s'en fout !...

Jawad Bendaoud est l'abruti parfait, de circonstance, pour satisfaire ce vil et pourtant nécessaire besoin de vengeance d'une administration judiciaire à la ramasse depuis des décennies mais qui doit satisfaire son audimat pour assurer sa pseudo impartialité aux ordres du pouvoir et éventuellement ...
son reste de crédibilité à l'usage des veaux qui pourraient encore y croire !...
Pauvre France, maintenant tu fais vraiment pitié !...
edac44
- 29/03/2019 - 19:55
La "justice française" avait besoin d'un coupable, débile ou non
Jawad Bendaoud est un abruti parfait net il n'avait pas besoin de se forcer pour le démontrer mais vlilà, l