En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© RYAD KRAMDI / AFP
Avenir politique
Algérie : Abdelaziz Bouteflika restera président après l'expiration de son mandat et jusqu'au prochain scrutin
Publié le 19 mars 2019
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika va conserver le pouvoir après la fin de son mandat, le 28 avril prochain. Il a l'intention de rester à la tête de l'Algérie jusqu'à un nouveau scrutin organisé à l'issue d'un processus de révision constitutionnelle.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika va conserver le pouvoir après la fin de son mandat, le 28 avril prochain. Il a l'intention de rester à la tête de l'Algérie jusqu'à un nouveau scrutin organisé à l'issue d'un processus de révision constitutionnelle.

Abdelaziz Bouteflika a indiqué dans un message ce lundi qu'il allait prolonger son quatrième mandat après le 28 avril. Le dirigeant algérien restera au pouvoir jusqu'à ce que de nouvelles élections soient organisées à l'issue d'un processus de révision constitutionnelle. 

Le président algérien a récemment annoncé le report des élections présidentielles et a révélé qu'il n'avait pas l'intention de se présenter pour un cinquième mandat. 

Les médias d'Etat ont dévoilé le contenu du nouveau message du président Bouteflika ce lundi : 

"Que l’Algérie vive, dans un avenir proche, une transition harmonieuse et assiste à la remise de ses rênes à une nouvelle génération (…) tel est l’objectif suprême que je me suis engagé à concrétiser avant la fin de mon parcours présidentiel, à vos côtés et à votre service". 

Cette lettre a été publiée à la veille de la fête de la Victoire, célébrant la date de la signature des accords d'Evian et du début du processus d'indépendance de l'Algérie. 

Une conférence nationale doit être organisée dans les prochains mois. Ce dispositif devrait réformer le pays et permettre de modifier la Constitution. 

Le président algérien estime dans cette lettre publiée lundi que la Conférence nationale sera chargée de "renouveler les systèmes politique, économique et social". 

Abdelaziz Bouteflika est au pouvoir depuis deux décennies. Il est aujourd'hui affaibli par les séquelles de son AVC en 2013. 

Les Algériens sont mobilisés depuis de nombreuses semaines pour protester contre la candidature du président Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat, pour son départ ainsi que pour la fin du système politique. 

A l'occasion du récent séjour en Suisse du président Abdelaziz Bouteflika pour des raisons de santé, la Tribune de Genève a fait des révélations sur son état de santé

Vu sur : RFI
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
05.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
06.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
07.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires