En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© DOMINIQUE FAGET / AFP
Le mal du siècle

Cancer : 1,4 million de morts prévus en 2019 dans l'Union européenne selon une nouvelle étude

Publié le 19 mars 2019
Selon une nouvelle étude publiée par la revue "Annals of Oncology", 1,41 million de personnes devraient mourir du cancer dans l'Union européenne. Ces chiffres confirment néanmoins une baisse de la mortalité liée au cancer en Europe depuis 2014.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une nouvelle étude publiée par la revue "Annals of Oncology", 1,41 million de personnes devraient mourir du cancer dans l'Union européenne. Ces chiffres confirment néanmoins une baisse de la mortalité liée au cancer en Europe depuis 2014.

La revue Annals of Oncology vient de publier une nouvelle étude sur le cancer. Selon les résultats de ces travaux, le cancer devrait tuer 1,41 million d'individus au cœur de l'Union européenne. Les chiffres dévoilent néanmoins une tendance à la baisse continue de la mortalité en Europe depuis 2014.

Les taux de mortalité diminuent. Les évolutions constatées sont de 139 pour 100.000 hommes en 2014 et 131 pour 100.000 en 2019 (baisse de 6%). Les chiffres sont de 86 pour 100.000 femmes en 2014 et 83 pour 100.000 en 2019 (recul de 3,6%). 

L'accroissement de la population européenne et le vieillissement de la population ont augmenté modérément les chiffres de décès en nombre absolu. 

Les conclusions de cette étude des professeurs Carlo La Vecchia (Université de Milan) et Fabio Levi (Université de Lausanne) ainsi que de leurs confrères confirment que le cancer du poumon reste le plus meurtrier chez les hommes et chez les femmes. En 2019, le cancer du poumon sera responsable de 279.000 décès (dont 183.000 hommes). 

Le taux de mortalité lié au cancer du sein devrait baisser de 9% en 2019 par rapport à 2014 dans l'ensemble de l'Union européenne. Parmi les six pays les plus peuplés, le Royaume-Uni détient les plus fortes prévisions de baisse des décès par cancer du sein (-13% depuis 2014), avec la France (-10%). 

Vu sur : BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

Au Yémen, les Emirats Arabes Unis défendent leurs intérêts... au détriment des Saoudiens

06.

Comme Richard Ferrand, nous appelons à un « sursaut collectif contre la violence ». Oui, mais contre toutes les violences !

07.

Pourquoi le ralentissement économique occidental n'a que peu de liens avec la guerre commerciale sino-américaine

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires