En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© DOMINIQUE FAGET / AFP
Le mal du siècle
Cancer : 1,4 million de morts prévus en 2019 dans l'Union européenne selon une nouvelle étude
Publié le 19 mars 2019
Selon une nouvelle étude publiée par la revue "Annals of Oncology", 1,41 million de personnes devraient mourir du cancer dans l'Union européenne. Ces chiffres confirment néanmoins une baisse de la mortalité liée au cancer en Europe depuis 2014.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une nouvelle étude publiée par la revue "Annals of Oncology", 1,41 million de personnes devraient mourir du cancer dans l'Union européenne. Ces chiffres confirment néanmoins une baisse de la mortalité liée au cancer en Europe depuis 2014.

La revue Annals of Oncology vient de publier une nouvelle étude sur le cancer. Selon les résultats de ces travaux, le cancer devrait tuer 1,41 million d'individus au cœur de l'Union européenne. Les chiffres dévoilent néanmoins une tendance à la baisse continue de la mortalité en Europe depuis 2014.

Les taux de mortalité diminuent. Les évolutions constatées sont de 139 pour 100.000 hommes en 2014 et 131 pour 100.000 en 2019 (baisse de 6%). Les chiffres sont de 86 pour 100.000 femmes en 2014 et 83 pour 100.000 en 2019 (recul de 3,6%). 

L'accroissement de la population européenne et le vieillissement de la population ont augmenté modérément les chiffres de décès en nombre absolu. 

Les conclusions de cette étude des professeurs Carlo La Vecchia (Université de Milan) et Fabio Levi (Université de Lausanne) ainsi que de leurs confrères confirment que le cancer du poumon reste le plus meurtrier chez les hommes et chez les femmes. En 2019, le cancer du poumon sera responsable de 279.000 décès (dont 183.000 hommes). 

Le taux de mortalité lié au cancer du sein devrait baisser de 9% en 2019 par rapport à 2014 dans l'ensemble de l'Union européenne. Parmi les six pays les plus peuplés, le Royaume-Uni détient les plus fortes prévisions de baisse des décès par cancer du sein (-13% depuis 2014), avec la France (-10%). 

Vu sur : BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
La vraie raison qui pousse Apple à multiplier le nombre d’Iphones qu’ils veulent lancer chaque année
02.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
03.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
06.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
07.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires