En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Zakaria ABDELKAFI / AFP
Colère des Gilets jaunes

La proposition du rétablissement de l'ISF a été rejetée à l'Assemblée nationale

Publié le 07 mars 2019
La proposition de loi des députés communistes sur le rétablissement de l'ISF a été rejetée ce jeudi à l'Assemblée, malgré l'ensemble des voix de la gauche.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La proposition de loi des députés communistes sur le rétablissement de l'ISF a été rejetée ce jeudi à l'Assemblée, malgré l'ensemble des voix de la gauche.

La revendication des Gilets jaunes était au cœur d'un vote à l'Assemblée nationale ce jeudi 7 mars. Une proposition de loi des députés communistes prévoyait le rétablissement de l'impôt sur la fortune (ISF) et l'instauration d'une plus grande progressivité de l'impôt sur le revenu avec des tranches supplémentaires. 

Selon des précisions de Franceinfo et de Ouest-France, Jean-Paul Dufrègne, le rapporteur du texte a regretté que la majorité "prive" l'hémicycle "d'un débat de fond". Il estime que cette proposition était "une première étape vers une meilleure justice fiscale", malgré les "insuffisances de l'ISF".  

Véronique Louwagie (LR) a dénoncé un texte "dangereusement démagogique" et "contre-productif", qui visait à ressusciter "un impôt moribond" qui "a touché davantage les classes moyennes supérieures que les grandes fortunes" et "fait fuir les capitaux hors de France".

Les Gilets jaunes s'apprêtent à se mobiliser une nouvelle fois ce samedi. 

Le chef de l'Etat multiplie les rencontres avec les maires et les citoyens dans le cadre du Grand débat national. 

Le président de la République Emmanuel Macron et le gouvernement vont tenter d'apporter des réponses et d'appliquer des mesures concrètes afin de répondre au malaise et aux difficultés rencontrées par les citoyens mobilisés au sein du mouvement des Gilets jaunes. 

Vu sur : Ouest-France
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

02.

Finale de la CAN : 48% des Français pensent qu'il est normal pour des personnes d'origine algérienne de manifester leur joie et leur attachement à leur pays lors des victoires de l'Algérie en football

03.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

04.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

05.

Contamination au tritium des rivières françaises : anatomie d’une opération destinée à générer une peur infondée sur le nucléaire

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

07.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

03.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jerome69
- 08/03/2019 - 14:49
Contre ISF
Pour les raison suivantes:
-IL coute plus cher qu'il ne rapporte, par seulement pas les couts de gestion ou quasi rien au mieux
-Il coute beaucoup plus cher que ce qu'il ne rapporte car tous ceux qui ont les moyen quittent la France justement car il en ont les moyens et au lieu de payer un impot "normal" ici sans ISF , ils ne payent rien chez nous , mais en Belgique, suisse etc …

- De plus ca coute encore plus car quand ils partent ils suppriment les emplois de services qu'ils créent, voire les entreprise dont ils sont les leader qui déménages avec , supprimant aussi des emplois.
- dernier point cet impot flatte e qu'il y a de plus insupportable en FRANCE, la JALOUSIE du Français qui passe son temps à jalouser les gens qui ont réussis, ne voyant que le résultat et pas l'énorme quantité de travail qu''il ont du produire pour en arriver là, on a beaucoup de lecon a recevoir des anglo-saxons ur ce dernier point.
Poussard Gérard
- 08/03/2019 - 13:16
Réduction de la dette publique et sociale
suppression AME, strates administratives inutiles et qui font doublon des avantages des hauts fonctionnaires, suppression sous préfectures, et organismes para publics couteux et inutiles, fusion ministères...Avec ces mesures, les impôts baissent ..Mais où est le courage de ces énarques politiques qui nous méprisent??
gerint
- 08/03/2019 - 09:04
Je ne suis pas fan de l’ISF
Mais pas contre un débat de fond. Seulement c’est impossible car interdit par les directives européennes suivies par tous nos gouvernants. Il n’y a plus de politique budgétaire nationale possible tant qu’on reste dans l’UE et ceci a été clairement annoncé par les dirigeants de l’UE