En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© ERIC GAILLARD / POOL / AFP
Effet boomerang
Bouygues Telecom perd un combat contre Free Mobile
Publié le 05 mars 2019
L'opérateur réclamait plus de 700 millions d'euros pour "concurrence déloyale". Le tribunal de commerce l'a condamné à rembourser les frais de justice de Free.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'opérateur réclamait plus de 700 millions d'euros pour "concurrence déloyale". Le tribunal de commerce l'a condamné à rembourser les frais de justice de Free.

Martin Bouygues ne s'attendait surement pas à ce revirement de situation quand son entreprise Bouygues Telecom a attaqué Free en 2014. Comme nous l'apprenait Les Echos, hier, le PDG du groupe Bouygues téléphonie a subi un énorme revers face à la justice jeudi dernier en se voyant condamné à rembourser 350 millions d'euros de frais de justice à Free en guise de préjudice.

Bouygues accusait son concurrent de tromper ses abonnés pendant son accord d'itinérance 2G et 3G avec Orange en 2012 qui lui permettait de proposer des services sans avoir de réseau propre à son nom. Selon Bouygues, Free réduisait le débit de ses abonnés connectés aux antennes d'Orange afin de réduire le montant de l'itinérance.

Martin Bouygues était sûr de son fait et réclamait donc 718,5 millions d'euros à l'entreprise de Xavier Niel pour "concurrence déloyale", un montant qui correspond à un manque à gagner sur plusieurs années. Mais le tribunal de commerce de Paris a tranché jeudi dernier. Selon Les Echos, les accusations n'ont aucune preuve et aucun bridage n'a été constaté par le gendarme des télécoms pendant toute la période. 

Bouygues est donc condamné à rembourser les frais de justice de Free. Ils peuvent encore faire appel de cette décision.

 

Vu sur : Les Echos
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires