En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 8 heures 15 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 9 heures 41 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 10 heures 14 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 12 heures 50 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 13 heures 38 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 15 heures 11 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 16 heures 8 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 16 heures 28 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 16 heures 28 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 16 heures 28 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 8 heures 28 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 9 heures 58 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 10 heures 51 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 13 heures 8 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 14 heures 4 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 15 heures 27 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 16 heures 14 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 16 heures 28 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 16 heures 28 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 16 heures 29 min
© Vasileios Vasileiou
© Vasileios Vasileiou
Imbattable à cache-cache

Vasileios Vasileiou : le pilote grec qui a survécu aux talibans grâce à son lit !

Publié le 28 janvier 2019
Dans un entretien avec la BBC, il raconte comment il a réussi à survivre à cette attaque du 20 janvier 2018.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un entretien avec la BBC, il raconte comment il a réussi à survivre à cette attaque du 20 janvier 2018.

C'est le genre de scénario qu'on voit généralement dans les films. Il y a un peu plus d'un an, Vasileios Vasileiou survivait à l'attaque par des talibans de l’hôtel Intercontinental de Kaboul en Afghanistan qui a fait plus de 40 morts. L'hôtel de luxe avait soigneusement choisi par les assaillants, car beaucoup de visiteurs étrangers y séjournent. Il a raconté son incroyable histoire à la BBC.

Vasileios Vasileiou arrive à Kaboul le 20 janvier au petit matin. Le destin le sauve une première fois quand, fatigué après une petite nuit la veille, il décide de dîner en compagnie de son ami Michael à 18h au lieu de 20h30 habituellement. A 19h30, le pilote grec a fini son repas et monte dans chambre numéro 522, au cinquième et dernier étage. Une heure plus tard, les talibans pénètrent dans l'hôtel et tirent immédiatement sur tous ceux qui se trouvent dans le hall et la salle à manger. Endroit il aurait dû être en temps normal.

Les assaillants montent ensuite étage par étage, ouvrant les chambres et exécutant toutes les personnes s'y trouvant. Dans un premier temps, Vasileios ouvre la porte de son balcon pour faire croire qu'il s'est échappé, plaque un matelas contre la porte pour se protéger des grenades et se cache derrière les rideaux. Il entend des gens courir dans les couloirs, mais aussi sur le toit où les talibans repoussent les hélicoptères des forces internationales. Ces derniers décident ensuite de faire de la chambre 521, juste à côté de la sienne, le centre des opérations.

Piégé entre les balles et la fumée

Des coups de feu sont alors tirés contre sa porte. Il décide de changer de cachette pour assurer sa protection. C'est là que le destin le sauve une seconde fois, puisque sa chambre comporte deux lits. Vasileios se cache sous celui qui avait encore son matelas. Le lit étant surélevé de dix centimètres, il se colle au sommier à l'aide des ses mains et orteils, portant ainsi tout son poids.

Quatre terroristes pénètrent dans sa chambre et se dirigent immédiatement sur le balcon, son plan a marché. Puis ils tirent sur le lit vide et le retournent pour voir si quelqu'un s'y cache et repartent. Aucun contrôle du lit où est caché Vasileios n'est effectué. Immobile, il entend les clients et le personnel de l'hôtel se faire exécuter dans les autres chambres, sous les rires des assassins.

Mais le scénario catastrophe ne s'arrête pas là. Un feu est allumé au cinquième étage provoquant beaucoup de fumée. Les tirs se calment, Vasileios décide alors de bouger pour ne pas mourir asphyxié. Il se dirige sur le balcon, mais au moment où il essaye d'attraper des câbles de télévision qui pendent du toit, deux tirs retentissent. Une première balle passe à environ 20 centimètres de son épaule gauche, la seconde à 50 centimètres, finissant chacune leur trajet dans la vitre derrière lui. Les tireurs d'élite, qui l'avaient sans doute pris pour un terroriste, l'ont manqué. Pour la troisième fois il est sauvé par le destin.

La fumée de l'incendie est ensuite devenue plus intense. Vasileios a alors utilisé ses connaissances de pilote pour s'en sortir. Il asperge d'eau et de lait des chiffons, se les met contre la bouche et dans le nez pour filtrer la fumée, et passe la nuit dans le double fond du lit. Il n'a pas bougé d'un millimètre de toute la nuit. Des terroristes se sont même assis sur son lit sans jamais le remarquer.

Au petit matin, les mitrailleuses d'un char des forces internationales cible la chambre 522. L'incendie devient alors de plus en plus intense, l'air est de moins et moins respirable. A 9h30, des grenades sont lancés pour éliminer les derniers terroristes. Les camions de pompiers ont alors aspergé l'étage pour éteindre l'incendie. Une fois effectué, le pilote se retrouve complètement trempé alors que la température extérieure atteint les -3 degrés. Il risque maintenant de mourir d'hypothermie.

Vers 11h30, des voix annoncent l'arrivée de la police. Vasileios sort de sa cachette, il est le dernier survivant à quitter l'hôtel et tombe dans les bras de son ami Michael, lui aussi miraculé. 

Le destin avait vraiment décidé de le sauver ce jour-là.

Vu sur : BBC
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 31/01/2019 - 20:15
L'instinct animal
du danger , ou l'intellect ? ou les deux .
Liberte5
- 28/01/2019 - 17:11
Quelle chance!!!!
Et quelle présence d'esprit. Chapeau!!!