En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© ludovic MARIN / POOL / AFP
"France is back"
Choose France : Emmanuel Macron va tenter de rassurer les grands patrons étrangers au Château de Versailles
Publié le 21 janvier 2019
La deuxième édition du sommet "Choose France" s'ouvre en pleine crise des Gilets jaunes. Emmanuel Macron va rencontrer 150 patrons étrangers à Versailles.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La deuxième édition du sommet "Choose France" s'ouvre en pleine crise des Gilets jaunes. Emmanuel Macron va rencontrer 150 patrons étrangers à Versailles.

Le président de la République Emmanuel Macron va accueillir 150 patrons des plus grandes entreprises mondiales au Château de Versailles ce lundi dans le cadre de l'opération "Choose France". Les dirigeants de BMW, Microsoft, Uber, Coca-Cola, Samsung ou bien encore Nokia seront présents. 

Ce sommet intervient juste après l'acte X des Gilets jaunes et après le lancement officiel du grand débat national. Les équipes du président de la République redoutent que le sommet "Choose France" créé un décalage auprès de l'opinion publique.

Cet événement doit notamment permettre de renforcer l'attractivité de la France permettant ainsi d'apporter des réponses à la crise économique et industrielle que rencontre le pays. 

Selon des informations du Huffington Post, le Premier ministre Edouard Philippe et 25 ministres participeront à ce sommet. 

Emmanuel Macron va donc lancer cette vaste opération séduction envers les grands groupes internationaux et les entreprises étrangères. Ce sommet "Choose France" se déroule à la veille du lancement du forum économique de Davos. 

Selon une récente étude réalisée par Kantar pour Business France, auprès de 600 leaders d'opinion, le mouvement des Gilets jaunes n'a pas eu d'impact négatif sur l'économie et sur les volontés d'investir en France. Six cadres dirigeants étrangers sur dix considèrent toujours que l'attractivité de la France s'est améliorée depuis 18 mois. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
02.
Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
05.
Ce que le projet de loi Dussopt sur la fonction publique indique des renoncements d’Emmanuel Macron
06.
Alain Finkielkraut sur son agression : " je n’aurais pas subi ce même genre d’insultes sur les ronds-points"
07.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 21/01/2019 - 21:33
ISF
Macron n'a pas supprimé l'ISF puisqu'il a créé l'IFI. Il faudra m'expliquer pourquoi il serait moral d'imposer quelqu'un qui a un bien immobilier de 2 millions d'euros qui ne lui rapporte rien et pas quelqu'un qui a 10 millions d'actions qui lui rapportent ou encore un tableau du même prix, d'autant qu'on évalue en "valeur du marché" ce qui est purement fantaisiste puisque tant qu'on ne vend pas il n'y a pas de gain et de toute façon les plus-values sont imposées. Macron et son en même temps c'est du strict n'importe quoi. Et je n'ai jamais été favorable à l'imposition du capital sous quelque forme qu'il soit, seuls les revenus doivent être imposés. On pourrait dire la même chose sur les droits de succession, mais là c'est de la spoliation pure et simple.
Pharamond
- 21/01/2019 - 13:54
ISF or not ISF?
ISF or not ISF,that is the question! Dans un article paru sur le site Telos, bien argumenté et intitulé:"Les gilets-jaunes:une double régression"Elie Cohen et Gérard Grunberg,tous deux Directeurs de recherche au CNRS,rappellent quelques vérités. Après trente ans de politiques économiques stériles,on était arrivé à un consensus entre centre droit et centre gauche.:"nécessité d'améliorer la compétitivité,accroître l'attractivité du site productif France en allégeant la fiscalité pesant sur le capital,améliorer le taux de marge des entreprises,assouplissement du marché du travail,investir dans le capital humain...". "La suppression de l'ISF était bienvenue quand on sait les ravages provoqués par cet impôt notamment lors de la transmission ou la cession d'une PME familiale". Voilà des arguments forts. Quels sont ceux avancés par les gilets-jaunes?