En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© DOMINIQUE FAGET / AFP
Le retour de la Manif pour tous ?

Consultation du Cese : Frigide Barjot reconnaît avoir mobilisé des personnes hostiles au mariage pour tous et à la PMA

Publié le 07 janvier 2019
Frigide Barjot a évoqué, auprès d'Arrêt sur images, le rôle important des militants de la Manif pour tous, opposés à la loi Taubira et à la PMA, dans les résultats de la consultation du Cese.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frigide Barjot a évoqué, auprès d'Arrêt sur images, le rôle important des militants de la Manif pour tous, opposés à la loi Taubira et à la PMA, dans les résultats de la consultation du Cese.

Les résultats de la consultation en ligne ont surpris un grand nombre de Gilets jaunes. Ce dispositif avait été initié le 15 décembre dernier par le Conseil économique, social et environnemental. Sur l'ensemble des propositions évoquées avant le grand débat national, l'abrogation de la loi sur le mariage pour Tous a recueilli le plus de soutiens ainsi que des propositions contre la PMA et des questions sur la famille. 

Le résultat a en réalité été faussé par des votes massifs et la mobilisation d'opposants au mariage pour tous. 

Frigide Barjot a reconnu, auprès de la rédaction d'Arrêt sur images ce dimanche 6 janvier, que des Internautes hostiles à la loi Taubira s'étaient mobilisés massivement. Frigide Barjot, ancienne figure de la Manif pour tous, assume avoir créé plusieurs propositions et utilisé des relais et des relations pour soutenir ces idées au sein de la consultation.

"Le débat n'était pas ouvert qu'aux Gilets jaunes. Pour réunir des votes dans ce genre de consultation, ce qui compte c'est d'avoir un gros fichier de contacts. Ceux qui ont fait leur petite proposition dans leur coin, ils ont eu trois votes, en comptant leur femme et leur chien".  

Frigide Barjot a notamment réussi à propulser en troisième position son idée d'un Référendum d'Initiative Citoyenne sur le projet de loi Bioéthique.

Selon Arrêt sur Images, des messages publiés sur Twitter appelant à soutenir des propositions sur la PMA émanaient de l'association Avenir pour Tous créée par Frigide Barjot.

D'autres militants se seraient également mobilisés. Frigide Barjot a notamment tenu à préciser qu'elle n'était pas à l'origine de la proposition pour abroger la loi Taubira, qui émane selon elle de la Manif pour Tous, par le biais du "Collectif On ne lâche rien". 

Elle a indiqué à Arrêt Sur Images que les bases de contacts de l'association présidée par Ludovine de la Rochère ont sans doute été utilisées afin d'encourager les anti-mariage pour tous à faire monter la proposition : 

"La Manif pour tous a un très grand réseau, c'est grâce à cela qu'ils ont réuni tant de votes".

Depuis de nombreux mois, les revendications des Gilets jaunes concernaient essentiellement des questions liées au pouvoir d'achat et des demandes sur la baisse des taxes ou sur l'instauration d'un référendum d'initiative citoyenne. 

Le Cese a précisé avoir "conscience que des collectifs en ont profité pour porter leurs revendications" et a indiqué qu'il en tiendra compte à l'avenir.

 

Vu sur : Huffington Post
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

04.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

05.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

06.

Donald Trump réfléchirait à acheter le Groenland : l'île répond qu'elle n'est pas à vendre

07.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
L.Leuwen
- 07/01/2019 - 15:52
Bien fait
Elle a bien fait, Frigide Barjot. Ne pas oublier que le CESE à jeté à la poubelle 750 000 lettres d'opposants au mariage pour tous. Un des plus grands scandales démocratiques récents.
adroitetoutemaintenant
- 07/01/2019 - 15:20
Le CESE doit disparaître
Nous n'avions pas besoin de cette pantomime pour en être une fois de plus convaincus. Tous les Conseils, y compris le fameux et fumeux Conseil Constitutionnel, doivent disparaître. Ça économisera un pognon de dingue (en éliminant cette bande de dingues qui se gavent de privilèges).
Lazydoc
- 07/01/2019 - 13:27
Parler ça creuse (le déficit !)
Chantal Jouanno va être rémunérée 176 000 euros en 2019 en tant que présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP).