En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
License to kill

Brésil : des tireurs d'élite obtiennent un "permis de tuer" pour éliminer les criminels

Publié le 24 décembre 2018
A quelques semaines de l’arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro, des forces de sécurité vont être autorisées à patrouiller dans des secteurs de Rio de Janeiro et à abattre les criminels les plus dangereux.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A quelques semaines de l’arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro, des forces de sécurité vont être autorisées à patrouiller dans des secteurs de Rio de Janeiro et à abattre les criminels les plus dangereux.

La lutte contre la criminalité va connaître un tournant au Brésil. Des équipes de tireurs d'élite vont patrouiller en 2019 dans certaines parties de Rio de Janeiro, au Brésil. Ces unités seront équipées d’armes de grande puissance et d’un permis de tuer. Cette information a été dévoilée par un conseiller à la sécurité du gouverneur élu, Wilson Witzel.

Selon des informations de Bloomberg News, 120 tireurs d'élite vont se joindre à la police patrouillant dans les bidonvilles de la ville. Ils seront autorisés à éliminer les criminels munis d'armes à feu. 

Ces unités vont travailler en binôme. L’un se chargera d’abattre les criminels dangereux. L’autre personne va capter et enregistrer des vidéos de ces éliminations. 

Le juge fédéral Wilson Witzel s’est exprimé au sujet de cette mesure : 

"Le protocole permettra tout de suite. . . de massacrer toute personne qui a un fusil ou une arme à feu. Celui qui a un fusil ne s'inquiète pas de la vie des autres, il est prêt à éliminer ceux qui croisent son chemin."

Cette mesure controversée va donc relancer le débat sur la question de l’insécurité et du maintien de l’ordre au Brésil.

Une méthode similaire a déjà été appliquée aux Philippines par Rodrigo Duterte dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une suggestion pour Greta Thunberg : et si pour sauver la planète, on guillotinait les riches ?

02.

Carlos Ghosn : enfin un ami, Francis Ford Coppola !

03.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Les épargnants français, bipolaires ?

06.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

07.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

04.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

05.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jean-Yves Carfantan
- 30/12/2018 - 11:32
Votre article sur la violence à Rio de Janeiro
Atlantico se différencierait de la presse française (qui dans un grand nombre de cas témoigne d'un anaphabétisme total sur le Brésil ou d'un biais idéologique marqué) en offrant des pages à des gens qui connaissent réellement la situation dans ce pays. Voici un article de plus sur la police à Rio qui témoigne d'une grande ignorance de la situation locale. Triste parce que l'on devrait avoir sur ces pages des analyses de situations internationales réellement informées...
Inazuma12
- 25/12/2018 - 17:11
Permis de tuer au Brésil
C'est certes peu compatible avec les valeurs démocratiques mais certaines zones au Brésil sont devenues des zones de non droit livrées aux criminels. Alors peu importe les moyens, la société doit lutter à armes égales avec les criminels. Après tout, porter une arme à feu dans la rue n'est pas vraiment la caractéristique des honnêtes gens....
Beredan
- 25/12/2018 - 16:30
Chez nous ,
Les criminels n’ont pas besoin de permis ...