En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© BERTRAND GUAY / AFP
House of Crase
Vincent Crase reçoit près de 300 000 euros d'un oligarque russe
Publié le 17 décembre 2018
L'ami d'Alexandre Benalla a reçu cette somme douteuse un mois avant son limogeage de L’Elysée.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ami d'Alexandre Benalla a reçu cette somme douteuse un mois avant son limogeage de L’Elysée.

Déjà entendu dans l'affaire Benalla où il est soupçonné, lui aussi, d'avoir outrepassé ses fonctions d'agent de sécurité présidentiel en s'en prenant à des manifestants place de la Contrescarpe le 19 juillet, Vincent Crase a semble-t-il les mains engluées dans d'autres affaires douteuses.

Le Point nous apprend aujourd'hui que l'alter ego d'Alexandre Benalla a reçu 294 000 euros de la part d'Iskander Makhmudov, proche de Vladimir Poutine et actionnaire de la célèbre marque de fusil-mitrailleur Kalashnikov. Un contrat signé par Mars conseil, une PME de conciergerie de luxe créée par Crase. Cette entreprise, qui ne connait pas une forte activité, fournit des prestations comme chauffeur de taxi ou agent de sécurité à des gens fortunés. Sur ce contrat elle doit assurer la protection de Makhmudov et de ses enfants. 

Selon les informations du Point, Crase a eu recours à Velours, employeur d'Alexandre Benalla entre 2013 et 2015, pour réaliser cette prestation. Benalla a d'ailleurs affirmé « je n'ai rien avoir avec cette histoire. On continue à vouloir me salir alors que ce contrat relève de la vie privée et professionnelle de M. Crase qui est mon ami, n'en déplaise à certains. » Vincent Crase, lui, n'a pas tenu à répondre aux questions des journalistes.

L'argent est donc virée sur le compte en banque de Vincent Crase en juin dernier, un mois avant son limogeage de l'Elysée et d'En Marche !. L'opération a alerté Tracfin, organisme anti-blanchiment de capitaux du ministère de l'Economie et des Finances.

Vu sur : Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
03.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
04.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
05.
Pourquoi la fonte du permafrost pourrait avoir des conséquences encore pires que prévues
06.
Notre-Dame : quand du recueillement on passe au cirque !
07.
Les vrais objectifs de la sulfureuse ONG Qatar Charity
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires