En direct
Best of
Best Of
En direct
© LUCAS BARIOULET / AFP
Manifestations
Gilets jaunes : un syndicat de police craint des violences « totalement inédites  par leur ampleur »
Publié le 06 décembre 2018
Le secrétaire général du syndicat des commissaires de la police nationale David Le Bars a dénoncé sur franceinfo « l'irresponsabilité » de certains politiques.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le secrétaire général du syndicat des commissaires de la police nationale David Le Bars a dénoncé sur franceinfo « l'irresponsabilité » de certains politiques.

Invité sur franceinfo, David Le Bars, secrétaire général du Syndicat des commissaires de la police nationale a déclaré que les policiers s'attendaient à des violences d'une ampleur inédite concernant la manifestation de samedi à Paris. Il dénonce également « l'irresponsabilité » de certains politiques qui « mettent les forces de l'ordre face à des mouvements insurrectionnels ». 
L'homme annonce qu'il « faut se préparer à la possibilité que des gens qui veulent secouer les institutions, casser du flic, casser des bâtiments, puissent venir et sans doute en nombre plus important que la semaine dernière » et avoue l'inquiétude, la peur ressentie par les forces de l'ordre.
« La peur, c'est un sentiment qui peut être partagé mais qui est également sain. Avoir peur, c'est avoir la lucidité de faire les bonnes manœuvres, d'employer la bonne stratégie, et ne pas faire n'importe quoi. La peur, ça se gère, mais il ne faut pas la nier, il faut en faire un élément de réflexion pour pouvoir adapter la stratégie aux événements qui nous attendent »a-t-il expliqué
Il poursuit : « Le seul point qui nous permette de nous préparer, c'est que souvent les violences urbaines partent d'un événement déclencheur et qu'on le subit. Là, depuis plusieurs jours, on est prévenus et il va falloir nous organiser pour y faire face » 

Le secrétaire général dénonce également le manque de moyens. « Les policiers sont extrêmement sollicités, extrêmement fatigués » et vont devoir faire face samedi « pour qu'on ne bascule pas dans le chaos ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
La France va devenir la première puissance mondiale en moins de 5 ans
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
05.
Emmanuel Macron, pourquoi n’allez-vous pas en boîte comme Christophe Castaner plutôt que de faire du ski ?
06.
Acte XVIII des Gilets jaunes : retour prévu de la violence, réponse difficile à prévoir du gouvernement
07.
Recep Tayyip Erdogan critiqué pour avoir diffusé des images de l'attentat de Christchurch
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Le voile est-il vraiment un accoutrement souhaitable pour vendre des petites culottes ?
06.
La France, cauchemar du terroriste de Christchurch : comment nous avons laissé la question du Grand remplacement se transformer en tragique métastase politique
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
04.
Quand Nathalie Loiseau teste les nouveaux "éléments de langage" du progressisme face à Marine Le Pen sans grand succès
05.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
06.
Grand Débat : l’étrange victoire d’Emmanuel Macron
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie-E
- 07/12/2018 - 05:12
la peur
n'evite pas le danger mais elle permet de mieux se preparer.
tout mon soutien aux forces de l'ordre qui je l'espere ne seront pas depassees par les casseurs qui vont vouloir deborder les Gilets Jaunes
Le gouvernement a trop laisse faire et la justice quand on voit les condamnations ridicules des delinquants de l'Arc de Triomphe ne suit pas la police.
Je vois de moins en moins comment sortir de cette crise : le gouvernement est totalement inaudible et sourd a toute revendication. La gestion par Macron est un desastre , il a cru etre dans un regime presidentiel et il s'est mis en avant. Maintenant il essaye de se proteger derriere le premier ministre qui ne pourra meme plus etre un fusible.
Brizitte devrait egalement comprendre que les Francais n'ont rien a faire de la renovation de l'Elysee : trop de frais engages pour les moquettes, les rideaux, les tableaux, lla vaisselle : elle n'est rien et son mari n'est que locataire et aujourd'hui on n'est pas sur que le bail soit de 5 ans.