En direct
Best of
Best Of
En direct
© Reuters
Eclairage
En quoi consiste vraiment le pacte de Marrakech sur les migrations ?
Publié le 05 décembre 2018
Le pacte de Marrakech sur les migrations dans le monde, que doit ratifier Emmanuel Macron le 10 décembre prochain est l'une des principales cibles des gilets jaunes et de certains responsables politiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le pacte de Marrakech sur les migrations dans le monde, que doit ratifier Emmanuel Macron le 10 décembre prochain est l'une des principales cibles des gilets jaunes et de certains responsables politiques.

C'est devenu l'un des épouvantails brandi par certains gilets jaunes et par une partie de la classe politique, le pacte de l'ONU sur les migrations doit être ratifié par Emmanuel Macron le 10 décembre prochain.

Marine Le Pen l'a violemment critiqué lundi lors d'une conférence de presse, le considérant comme une "trahison silencieuse" et une "submersion organisée de notre pays". Selon elle, le pacte doit "offrir un statut aux 225 millions de migrants dont les parcours seront promus, organisés et protégés par le droit international". A l'étranger le groupe d'extrême-droite Pegida avait manifesté samedi à Berlin contre ce pacte, vétus de gilets jaunes.

L'objectif du pacte

L'objectif du pacte de Marrakech est d'encadrer les migrations afin de définir une feuille de route commune pour les pays signataires. Il souligne entre autres la nécessité de s'assurer que les migrants possèdent tous une preuve d'identité légale et veut améliorer la disponibilité des voies de migrations régulières. Il entend également créer des "conditions favorables qui permettent à tous les migrants d'enrichir nos sociétés grâce à leurs capacités humaines, économiques et sociales ". Ce n'est qu'une partie des 23 objectifs contenus dans le texte.

Un texte essentiellement symbolique

Contrairement à ce qui est régulièrement dénoncé, le pacte de Marrakech n'entraîne aucune obligation juridique pour les signataires. Les Etats conservent leur souveraineté dans leur politique migratoire.  Le texte précise d'ailleurs que "Le présent Pacte mondial établit un cadre de coopération juridiquement non contraignant (...) et respecte la souveraineté des États et les obligations que leur fait le droit international".

Pour l'OIM (Organisation internationale pour les migrations) l'objectif est "d'abandonner les approches défensives, d'envisager un avenir commun dans lequel les migrations sont sûres, ordonnées et régulières".

La polémique du point 17 sur le débat public

Les conseils du point 17 s'axent sur le débat public sont un sujet de controverse. Le texte préconise "l’élimination de toutes les formes de discrimination, dont le racisme, la xénophobie et l’intolérance, à l’endroit des migrants et de leur famille". Ce qui passe par la promotion "d'une information indépendante, objective et de qualité, y compris sur Internet, notamment en sensibilisant les professionnels des médias aux questions de migrations".

Selon le texte, pour lutter contre les discriminations, il faudrait cesser "d’allouer des fonds publics ou d’apporter un soutien matériel aux médias qui propagent systématiquement l’intolérance, la xénophobie et le racisme".

Vu sur : BFM
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tubixray
- 08/12/2018 - 18:30
sclélérats
Après l'Europe et sa mondialisation saupoudrée de droits de l'homme, voilà l'ONU qui participe au complot de la mondialisation Soros et surtout de l'expansion de l'islamisme .....Les 23 points mentionnés aux pages 7 et 8 du projet de document "Conférence intergouvernementale chargée d’adopter le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, Marrakech (Maroc), 10 et 11 décembre 2018" (ONU) sont autant de menaces pour nos nations occidentales judéo-chrétiennes .... Seule une défense militaire de nos frontières est une réponse appropriée à la menace qui pèse sur notre civilisation .... La collabo Merckel aura des comptes à rendre au tribunal de l'histoire ... Heureusement que des états européens soucieux de protéger leur population et leur culture ont refusé de signer ce torchon .... M. Macron n'en fait pas partie NDLR.
Frangipanier123Paris
- 07/12/2018 - 00:19
Atlantico, sur ce coup-là, vous aviez le droit à l'erreur...
, vous avez choisi de l'exercer mais stop ! Sur les thèmes liés à l'immigration, j'ai quand même plus confiance en vos confrères de VA qui nous disent:
"...Sur quoi repose cette vision ? Le double postulat est indiqué dès le début du document : les migrations sont un phénomène inéluctable, et elles constituent forcément une richesse pour les pays d’accueil. Fermez le ban.
Extraits: « Les migrations ont toujours fait partie de l’expérience humaine depuis les débuts de l’Histoire, et nous reconnaissons qu’à l’heure de la mondialisation, elles sont facteurs de prospérité, d’innovation et de développement durable et qu’une meilleure gouvernance peut permettre d’optimiser ces effets positifs », lit-on dans les « principes directeurs » de ce pacte
"L’objectif est simple, clairement affiché : « Créer des conditions favorables qui permettent à tous les migrants d’enrichir nos sociétés grâce à leurs capacités humaines, économiques et sociales »."
Bla bla bla

Alors, Cher Atlantico, vous êtes autorisé à faire amende honorable et à réécrire votre article. Merci !
antidote
- 06/12/2018 - 21:01
Immigration! STOP ...
Macron doit se résigner à toute tentative sur une immigration plus importante sur notre territoire . Nous sommes au bord d'un soulèvement général et il est probable que notre environnement pollué de toutes ces populations qui n'ont aucun respect sur notre façons de vivre ,nous toisent ,violent ,pillent,dégradent sans retenue ,nous coûtent des milliards soit le grain de sable qui a bloqué net les caprices d'un Président aux abois !