En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

05.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

06.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Les casseurs de sortie
Loi "sécurité globale" : 50.000 manifestants en France, des violences à Paris
il y a 3 heures 40 min
pépite vidéo > France
Vestiges
Sahara : des déchets français radioactifs enfouis sous le sable ?
il y a 10 heures 45 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 11 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 11 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 11 heures 41 min
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 12 heures 12 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 13 heures 16 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 14 heures 32 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 14 heures 54 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 15 heures 10 min
pépites > Justice
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé de Norvège mis en examen et écroué
il y a 9 heures 42 min
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 10 heures 57 min
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 11 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 11 heures 38 min
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 11 heures 53 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 12 heures 35 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 14 heures 21 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 14 heures 45 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 15 heures 3 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 15 heures 16 min
© Reuters
© Reuters
Eclairage

En quoi consiste vraiment le pacte de Marrakech sur les migrations ?

Publié le 05 décembre 2018
Le pacte de Marrakech sur les migrations dans le monde, que doit ratifier Emmanuel Macron le 10 décembre prochain est l'une des principales cibles des gilets jaunes et de certains responsables politiques.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le pacte de Marrakech sur les migrations dans le monde, que doit ratifier Emmanuel Macron le 10 décembre prochain est l'une des principales cibles des gilets jaunes et de certains responsables politiques.

C'est devenu l'un des épouvantails brandi par certains gilets jaunes et par une partie de la classe politique, le pacte de l'ONU sur les migrations doit être ratifié par Emmanuel Macron le 10 décembre prochain.

Marine Le Pen l'a violemment critiqué lundi lors d'une conférence de presse, le considérant comme une "trahison silencieuse" et une "submersion organisée de notre pays". Selon elle, le pacte doit "offrir un statut aux 225 millions de migrants dont les parcours seront promus, organisés et protégés par le droit international". A l'étranger le groupe d'extrême-droite Pegida avait manifesté samedi à Berlin contre ce pacte, vétus de gilets jaunes.

L'objectif du pacte

L'objectif du pacte de Marrakech est d'encadrer les migrations afin de définir une feuille de route commune pour les pays signataires. Il souligne entre autres la nécessité de s'assurer que les migrants possèdent tous une preuve d'identité légale et veut améliorer la disponibilité des voies de migrations régulières. Il entend également créer des "conditions favorables qui permettent à tous les migrants d'enrichir nos sociétés grâce à leurs capacités humaines, économiques et sociales ". Ce n'est qu'une partie des 23 objectifs contenus dans le texte.

Un texte essentiellement symbolique

Contrairement à ce qui est régulièrement dénoncé, le pacte de Marrakech n'entraîne aucune obligation juridique pour les signataires. Les Etats conservent leur souveraineté dans leur politique migratoire.  Le texte précise d'ailleurs que "Le présent Pacte mondial établit un cadre de coopération juridiquement non contraignant (...) et respecte la souveraineté des États et les obligations que leur fait le droit international".

Pour l'OIM (Organisation internationale pour les migrations) l'objectif est "d'abandonner les approches défensives, d'envisager un avenir commun dans lequel les migrations sont sûres, ordonnées et régulières".

La polémique du point 17 sur le débat public

Les conseils du point 17 s'axent sur le débat public sont un sujet de controverse. Le texte préconise "l’élimination de toutes les formes de discrimination, dont le racisme, la xénophobie et l’intolérance, à l’endroit des migrants et de leur famille". Ce qui passe par la promotion "d'une information indépendante, objective et de qualité, y compris sur Internet, notamment en sensibilisant les professionnels des médias aux questions de migrations".

Selon le texte, pour lutter contre les discriminations, il faudrait cesser "d’allouer des fonds publics ou d’apporter un soutien matériel aux médias qui propagent systématiquement l’intolérance, la xénophobie et le racisme".

Vu sur : BFM
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tubixray
- 08/12/2018 - 18:30
sclélérats
Après l'Europe et sa mondialisation saupoudrée de droits de l'homme, voilà l'ONU qui participe au complot de la mondialisation Soros et surtout de l'expansion de l'islamisme .....Les 23 points mentionnés aux pages 7 et 8 du projet de document "Conférence intergouvernementale chargée d’adopter le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, Marrakech (Maroc), 10 et 11 décembre 2018" (ONU) sont autant de menaces pour nos nations occidentales judéo-chrétiennes .... Seule une défense militaire de nos frontières est une réponse appropriée à la menace qui pèse sur notre civilisation .... La collabo Merckel aura des comptes à rendre au tribunal de l'histoire ... Heureusement que des états européens soucieux de protéger leur population et leur culture ont refusé de signer ce torchon .... M. Macron n'en fait pas partie NDLR.
Frangipanier123Tours
- 07/12/2018 - 00:19
Atlantico, sur ce coup-là, vous aviez le droit à l'erreur...
, vous avez choisi de l'exercer mais stop ! Sur les thèmes liés à l'immigration, j'ai quand même plus confiance en vos confrères de VA qui nous disent:
"...Sur quoi repose cette vision ? Le double postulat est indiqué dès le début du document : les migrations sont un phénomène inéluctable, et elles constituent forcément une richesse pour les pays d’accueil. Fermez le ban.
Extraits: « Les migrations ont toujours fait partie de l’expérience humaine depuis les débuts de l’Histoire, et nous reconnaissons qu’à l’heure de la mondialisation, elles sont facteurs de prospérité, d’innovation et de développement durable et qu’une meilleure gouvernance peut permettre d’optimiser ces effets positifs », lit-on dans les « principes directeurs » de ce pacte
"L’objectif est simple, clairement affiché : « Créer des conditions favorables qui permettent à tous les migrants d’enrichir nos sociétés grâce à leurs capacités humaines, économiques et sociales »."
Bla bla bla

Alors, Cher Atlantico, vous êtes autorisé à faire amende honorable et à réécrire votre article. Merci !
antidote
- 06/12/2018 - 21:01
Immigration! STOP ...
Macron doit se résigner à toute tentative sur une immigration plus importante sur notre territoire . Nous sommes au bord d'un soulèvement général et il est probable que notre environnement pollué de toutes ces populations qui n'ont aucun respect sur notre façons de vivre ,nous toisent ,violent ,pillent,dégradent sans retenue ,nous coûtent des milliards soit le grain de sable qui a bloqué net les caprices d'un Président aux abois !