En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© LOIC VENANCE / AFP
Sous-évaluation
Les erreurs des experts de Bercy sur la question du commerce extérieur
Publié le 28 novembre 2018
Selon des révélations du Canard Enchaîné, la France aurait involontairement sous-estimé le déficit commercial français pendant plusieurs années.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon des révélations du Canard Enchaîné, la France aurait involontairement sous-estimé le déficit commercial français pendant plusieurs années.

D’après des informations du Canard Enchaîné, auprès d’une note confidentielle des Douanes, le déficit du commerce extérieur serait minoré. La rédaction de l'hebdomadaire satirique vient de dévoiler dans son édition du mercredi 28 novembre que les chiffres communiqués sur la question du commerce extérieur étaient très largement minimisés. 

Le 8 novembre dernier, la France affichait un déficit de 14,9 milliards d’euros pour le commerce extérieur. Le pays a connu un déficit extérieur de 62,3 milliards d'euros en 2017. Ce chiffre était en forte hausse par rapport à 2016 (48,3 milliards d'euros). 

Selon des données compilées par l'agence européenne de statistique Eurostat, les importations françaises ont pourtant été sous-estimées de 12 milliards d'euros et les exportations de 7 milliards d'euros. Cette différence de 5 milliards d'euros ferait passer le déficit commercial français à près de 67,3 milliards d'euros.

Cette erreur de calcul est liée à un modèle statistique "fantaisiste". Pour limiter les complications administratives, Bruxelles a dispensé de formulaires les entreprises européennes important d'un autre pays de l'Union Européenne pour moins de 460.000 euros. 

Les fonctionnaires des douanes devaient donc estimer la valeur de ces échanges commerciaux non déclarés. Selon le Canard Enchaîné, les fonctionnaires auraient mal exploité les données de TVA déclarées par les entreprises françaises importatrices ainsi que les déclarations fiscales des sociétés européennes exportant vers la France. Cette erreur durerait depuis des années.

En 2014, le chef statisticien des Douanes avait déjà alerté sur cette question, selon la rédaction de l'hebdomadaire : 

"Si la France calculait aujourd’hui ses importations en provenance de l’UE en additionnant les exportations vers l’Hexagone publiées par ses partenaires européens, son solde commercial annuel serait dégradé de 10 à 20 milliards selon les années".

Deux ans plus tard, le patron du département des statistiques et des études économiques (DSEE) des Douanes avait analysé cette erreur dans un rapport confidentiel de 13 pages.   

Le déficit commercial de 2017 serait ainsi minoré de 5 milliards d’euros.   

Nos voisins européens (l’Allemagne, l’Italie ou bien encore la Grande-Bretagne) auraient également "amélioré" leur balance commerciale en minorant leur déficit commercial. La Commission européenne avait pourtant lancé en 2012 un programme censé remettre de l’ordre. Ce projet "Simstat" n’a pas encore vu le jour. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
Quand les tabloïds britanniques s’inquiètent de voir Paris livrée aux bandes pendant la fête de la musique : fantasme de no-go zones ou début de réalité ?
06.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
07.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
03.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
04.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
05.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
06.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Max 60
- 30/11/2018 - 15:48
Complexité des calculs et réactivité administrative
Faut dire aussi que la matière est ardue et le sujet complexe. Comme pourrait le suggérer Joël Martin: "On n'est jamais très fort pour ce calcul". Heureusement, avec Simstat, la Commission européenne veille et fait preuve de proactivité. S'gilt, Jean-Claude!