En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
info atlantico
© Dibyangshu SARKAR / AFP
Espace

Avant d'aller sur Mars, la Nasa veut revenir sur la Lune

Publié le 20 novembre 2018
L'objectif serait d'y construire une base permanente, qui pourrait servir de tremplin pour faciliter le voyage vers la planète rouge. L'agence spatiale américaine s'est engagée à fouler le sol martien d'ici 2043.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'objectif serait d'y construire une base permanente, qui pourrait servir de tremplin pour faciliter le voyage vers la planète rouge. L'agence spatiale américaine s'est engagée à fouler le sol martien d'ici 2043.

Pour fêter ses 60 ans d'existence, la Nasa a publié une vidéo digne d'une bande annonce d'un film de science-fiction, intitulée "We are NASA". La séquence rappelle le glorieux passé de l'agence spatiale américaine et dessine les contours d'une éventuelle conquête sur Mars, rapporte 20 Minutes. Un objectif qui passera d'abord par un retour sur notre satellite, la Lune.

"Nous sommes les pionniers"

"Nous avons réalisé d’énormes pas", annonce la voix off, sur fond d'images de lancements de fusées ou d'enregistrements audio de la mission Apollo 11. "Nous avons laissé une marque dans les cieux", poursuit la voix, alors qu'apparaissent à l'écran des prises de vue de la station spatiale internationale et des sondes et robots devenus célèbres, tels que Cassini, Curiosity ou encore Juno. "Nos succès construits les uns sur les autres ont multiplié les possibilités. Il est temps de faire le prochain grand saut".

La Nasa explique alors vouloir retourner sur la Lune afin d'y établir une base permanente où seraient envoyés les astronautes avant de poursuivre leur chemin vers d'autres planètes. Une sorte d'escale, en somme. "Nous sommes les pionniers, les navigateurs des étoiles. (…) Nous irons là où l’humanité ne s’est jamais rendue", promet l'agence spatiale, qui dispose d'un budget équivalent aux cinq plus grandes agences spatiales étrangères réunies. Un projet extrêmement ambitieux, alors que les sociétés privées, à l'image de SpaceX, dirigée par Elon Musk, prennent de l'avance. En plus de faciliter le voyage vers Mars, cette base pourrait évidemment servir à en apprendre davantage sur notre unique satellite naturel, dont les mystères sont encore nombreux.

Vu sur : 20 Minutes
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
lune, Mars, NASA, base, Vidéo
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

02.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

03.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

06.

Quand Nelson Mandela rejoignait Johnny Clegg sur scène

07.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 20/11/2018 - 19:35
Le Sage montre la Terre, l'imbécile regarde la lune
Combien de centaines de milliards de dollars vont être dépensés pour ces délires ?
L'homme n'avait rien à faire sur la lune (c'est pour ça qu'on n'y va plus après y être allé pour rien par vanité), et il n'a pas plus à faire sur Mars, planète stérile et inhabitable.
Y envoyer des robots pour améliorer la connaissance scientifique, d'accord, mais pas plus.
La conquête spatiale n'est que de la science-fiction (vraie fiction et fausse science): elle est impossible et ne présente aucun intérêt pour l'humanité, même à très long terme.
Imaginez tout ce qu'on pourrait faire avec cet argent pour améliorer la vie sur notre planète, au lieu de le gaspiller dans le vide.