En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© JEFF PACHOUD / AFP
Onanisme

Une entreprise britannique propose des congés “amour-propre” à ses salariés

Publié le 20 novembre 2018
Les responsables du bonheur en entreprise vont faire des heures sup’. L’entreprise anglaise LELO UK propose à ses salariés quatre jours de congé annuel « amour propre ». La société se base sur plusieurs études pour affirmer qu’un employé satisfait sexuellement voit son stress se réduire et sa productivité s’améliorer de même que son humeur.
Adrien Pittore est journaliste, photographe et pigiste. Il a notamment participé au recueil « Les Photos qu’on peut voir qu’au niveau district – Tome 2 » publié le 17 novembre 2017 aux éditions Petit à Petit.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Adrien Pittore
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Adrien Pittore est journaliste, photographe et pigiste. Il a notamment participé au recueil « Les Photos qu’on peut voir qu’au niveau district – Tome 2 » publié le 17 novembre 2017 aux éditions Petit à Petit.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les responsables du bonheur en entreprise vont faire des heures sup’. L’entreprise anglaise LELO UK propose à ses salariés quatre jours de congé annuel « amour propre ». La société se base sur plusieurs études pour affirmer qu’un employé satisfait sexuellement voit son stress se réduire et sa productivité s’améliorer de même que son humeur.

Littéralement, votre boss ne pourra plus dire que vous ne branlez rien au boulot. L’entreprise LELO UK, qui ne compte pas moins de 2 000 salariés dans toute l’Angleterre, offre à ses salariés des jours de congés pour qu’ils s’offrent des « plaisirs solitaires »‘. Et d’après la direction, ce deal serait gagnant-gagnant.

En solitaire ou à plusieurs

Déjà, il faut spécifier que l’entreprise LELO UK n’est pas n’importe quelle société puisqu’il s’agit d’un groupe qui travaille dans l’industrie du sex-toy. La direction a estimé qu’il était nécessaire que les salariés profitent de plus de jours de congés pour améliorer leur « amour personnel ». Il ne s’agit pas de booster l’estime de soi, encore que, mais bien d’onanisme.

En somme, l’entreprise se base sur plusieurs études qui tendraient à prouver que plus les employés ont d’orgasmes, plus leur stress est réduit. Parallèlement, leur bonheur au travail et leur productivité sont boostées. 

Contacté par le très sérieux Miror, Rachael Nsofor, porte-parole de l’entreprise, affirme qu’être « sexuellement satisfait est quelque chose qui, chez LELO UK, relève des droits de l’homme et doit être complètement gratuit ».

"À la suite de cette recherche, nous sommes ravis d’introduire une nouvelle initiative dans le cadre de laquelle nous offrons à nos employés britanniques la possibilité de prendre jusqu’à quatre jours par an pour une  » journée d’amour-propre ».

Nous espérons que nos collaborateurs britanniques les utiliseront pour faire tout ce qu’ils veulent pour explorer leur bonheur et ce qui les rend heureux dans l’espoir qu’ils viendront travailler le lendemain avec un printemps dans leur démarche et seront aussi productifs que possible."

Rachael Nsofor, porte-parole de LELO UK

Cependant, la direction ne précise pas les conditions dans lesquels ces plaisirs doivent être réalisés. Seule certitude : le lieu de travail et les bureaux sont proscrits.

Alors, une nouvelle initiative que les CEO et autres responsables du bonheur en entreprise pourraient rapidement mettre en place ? Le dernier baromètre Qualité de vie au travail montrait que neuf salariés sur dix étaient « activement désengagés » de leur travail. Par ailleurs, le ministère du Travail estimait à 3 millions le nombre d’actifs français qui « ont un risque élevé de burn-out ».

D’après l’étude du groupe Apicil, entre les arrêts maladies et les tâches mal-effectuées, le mal-être en entreprise d’un salarié coûterait environ 12 600€ par an. Le bonheur en entreprise ne serait donc pas seulement un enjeu social. 

Précaution d’usage si jamais de tels congés sont proposés en entreprise : demandez toujours à vos collaborateurs de se laver les mains. On ne sait jamais.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
congés, entreprise, onanisme
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

02.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

03.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

04.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Quand Nelson Mandela rejoignait Johnny Clegg sur scène

07.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires