En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Dustin Franz / AFP
La colère et la tristesse d'un élu

Fusillade dans une synagogue à Pittsburgh : Bill Peduto, le maire de la ville, souhaite relancer le débat sur les armes

Publié le 28 octobre 2018
Au lendemain du crime de haine ciblant la communauté juive aux Etats-Unis, le maire de Pittsburgh souhaite que ce drame permette de faire enfin avancer la législation. Les identités des 11 victimes ont été confirmées ce dimanche.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au lendemain du crime de haine ciblant la communauté juive aux Etats-Unis, le maire de Pittsburgh souhaite que ce drame permette de faire enfin avancer la législation. Les identités des 11 victimes ont été confirmées ce dimanche.

L'émotion est vive à Pittsburgh au lendemain de la fusillade dans une synagogue. Le bilan est extrêmement lourd. Onze personnes sont mortes et six ont été blessées. 

Le maire de Pittsburgh, Bill Peduto, s'est exprimé dans le cadre d'une conférence de presse, ce dimanche, après de l'attaque contre une synagogue de sa ville.
 
"J'ai entendu le président dire qu'il faudrait armer des gardes dans nos synagogues. Notre approche devrait plutôt être: comment retirer les armes à feu - qui sont le dénominateur commun de toutes les fusillades en Amérique - des mains de ceux qui veulent exprimer leur haine raciste avec des meurtres ?".
 
Le principal suspect, Robert Bowers, a été inculpé. Selon Scott Brady, le procureur général de l'ouest de la Pennsylvanie, "au cours de son attaque meurtrière contre la synagogue, Bowers a fait des déclarations au sujet du génocide et de son désir de tuer des Juifs". 
 
Scott Brady a confirmé que Robert Bowers avait été inculpé de 29 chefs d'accusation et qu'il encourait la peine de mort. Le suspect a été blessé lors de la fusillade par les forces de l'ordre. L'auteur présumé a été opéré et restait hospitalisé dans un état stable dimanche matin.
 
Les autorités ont précisé ce dimanche que les victimes ont été identifiées et leurs familles alertées. Les personnes tuées sont âgées de 54 à 97 ans. Parmi les victimes, trois sont des femmes et huit des hommes. Un couple et deux frères ont notamment perdu la vie selon Karl Williams, le chef de l'équipe médicale.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires