En direct
Best of
Best Of
En direct
© AFP
Miracle
Stanislav Petrov : l'homme qui a sauvé l'humanité d'une guerre nucléaire et de la fin du monde il y a 35 ans
Publié le 27 septembre 2018
En gardant son sang-froid face à une alerte d'attaque nucléaire américaine, ce soldat soviétique a évité au monde de basculer dans un désastre nucléaire apocalyptique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En gardant son sang-froid face à une alerte d'attaque nucléaire américaine, ce soldat soviétique a évité au monde de basculer dans un désastre nucléaire apocalyptique.

Le 26 septembre 1983, le destin de l'humanité a failli basculer à jamais. Par sa décision, Stanislav Petrov a sauvé le monde. Ce lieutenant-colonel dans les forces aériennes russes se trouvait en service à Serpukhov-15, un bunker secret situé à l'extérieur de Moscou, le 26 septembre 1983, en pleine Guerre froide.

A l'époque, l'administration Reagan avait annoncé l'initiative de défense stratégique (surnommé "Star Wars" permettant d'abattre des missiles ballistiques avant qu'ils n'atteignent les Etats-Unis). L'Amérique déployait également des missiles nucléaires Persing II en Allemagne occidentale, et en Grande-Bretagne, capables de frapper l'Union Soviétique. 

Stanislav Petrov devait surveiller un moniteur de contrôle censé donner l'alerte en cas d'attaque nucléaire américaine.
 
Seul dans le complexe, il a eu la désagréable surprise d'entendre l'alarme retentir. Les Etats-Unis sont passés à l'attaque ! Cinq missiles américains se dirigent vers l'URSS. Le militaire s'est néanmoins fié à son instinct. Il a en effet douté de la véracité de cette information.
 
Il s'est notamment interrogé sur la faible quantité de missiles lancés (cinq) pour une attaque nucléaire. Persuadé que l'attaque détectée par le radar est une fausse alerte, Stanislav Petrov est donc confronté à un horrible dilemme.
 
S'il contacte ses supérieurs, l'URSS va riposter. Le monde aurait alors été plongé dans une guerre nucléaire. En décidant de ne rien faire, il s'exposait à une grave erreur de jugement mettant en danger son pays tout entier.  
 
L'histoire et le destin ont donné raison au soldat soviétique. Les Etats-Unis n'avaient pas lancé d'attaque nucléaire contre l'URSS. Il s'agissait d'une fausse alerte. Le système a confondu le reflet du soleil et les nuages pour un missile. 
 
L'humanité doit donc son salut à l'action, au courage et au sang-froid de Stanislav Petrov. Ce soldat a empêché une guerre nucléaire. Les Soviétiques disposaient de 35 804 têtes nucléaires en 1983. Les Américains en avaient 23 305. 
 
Un rapport publié en 1979 par le Bureau of Technology Assessment du Congrès américain estimait qu'une attaque soviétique à grande échelle contre les États-Unis tuerait 35 à 77% de la population américaine (entre 82 et 180 millions de personnes) et 40% de la population soviétique (entre 54 et 108 millions de personnes). Le bilan combiné des décès (entre 136 millions et 288 millions) aurait surpassé le bilan des guerres, génocides ou autres catastrophes violentes de l’histoire humaine... 
Vu sur : Lu sur Vox
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
04.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
07.
L'identité de Jack l’Eventreur dévoilée
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires