En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© Vasily MAXIMOV / AFP
Porte fermée
Salvini prévient : "le prochain bateau peut faire demi-tour"
Publié le 26 août 2018
Les 150 migrants du Diciotti ont cependant pu être débarqués.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les 150 migrants du Diciotti ont cependant pu être débarqués.

Ils étaient bloqués dans le port italien de Catane depuis cinq jours. Cinq jours pendant lesquels les négociations ont été rudes pour savoir ce qu'on allait faire de ces 150 migrants recueillis par le Diciotti. Matteo Salvini a annoncé avoir trouvé un accord avec l'Irlande et l'Albanie pour prendre une vingtaine de migrants chacuns, les autres restant en Italie mais à la charge de l'Eglise italienne, les évêques italiens ayant ouvert "leurs portes, leur coeur et leur portefeuille" selon l'expression de Salvini.

Le Diciotti est un navire de garde côte italien qui avait recueilli en mer 150 personnes il y a une dizaine de jours. Une action en justice a été montée par un juge de Palerme contre le ministre de l'Intérieur Salvini et son chef de cabinet. Un coup à blanc, l'action judiciaire ne devant très certainement pas aboutir. Le ministre s'est insurgé contre cette action, et a tenu à prendre sur lui toute la responsabilité de cette politique. Et il a prévenu les prochains migrants, affirmant qu'ils pouvaient déjà "faire demi-tour". 

S'il reçoit aussi un réel soutien de la part de ses électeurs, l'inaction de Salvini est aussi critiquée en Italie, notamment par l'Eglise italienne. L'évêque d'Agrigente, le cardinal Montenegro a même déclaré : "Parfois, il m’arrive de penser que s’il s’était agi d’animaux, on les aurait mieux traités". 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires