En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© GERARD JULIEN / AFP
Budget 2019
Edouard Philippe : "Nous privilégions la rémunération de l'activité"
Publié le 26 août 2018
Le Premier ministre a présenté le budget 2019 lors d'un long entretien accordé au Journal du Dimanche.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Premier ministre a présenté le budget 2019 lors d'un long entretien accordé au Journal du Dimanche.

Le projet de loi de finances devrait être présenté à la fin du mois de septembre a déclaré le Premier ministre au JDD. L'occasion pour lui de présenter les grandes lignes du projet budgétaire pour l'exercice 2019. Tout d'abord, il a déclaré qu'il allait transformer le CICE "en allègement de charges pérennes",  diminuer le financement des politiques "qui ne sont pas efficaces" - aides au logement, aux contrats aidés -  et avancer vers une suppression "progressive" de la taxe d'habitation, des cotisations salariales chômage et maladie. Les cotisations salariales sur les heures supplémentaires "seront supprimées par tous les salariés" à partir du 1er septembre 2019. Un gain de "200 euros supplémentaires par an" pour une personne gagnant le SMIC.

"Aucune prestation sociale ne sera réduite". Ni gelée. Le RSA sera augmenté conformément à la loi. D'autres primes seront augmentées : la prime d'activité, le minimum vieillesse, l'allocation pour les adultes handicapés. Mais reste qu'avec l'inflation, certains vont être en revanche touchés par le non-ajustement prôné par le gouvernement : en premier chef les familles et les retraites. 

Le Premier ministre s'est déffendu : "Nous assumons une politique de transformation et de maîtrise des dépenses qui privilégie [...] la rémunération de l'activité". Celle-ci passera par la Suppression de 4.500 postes de fonctionnaires. Les administrations touchées seront le ministère de Finances, l'audiovisuel public, le "réseau extérieur de l'Etat".  On est loin des 50.000 annoncés, mais Edouard Philippe l'assure, les promesses seront tenues. Et en 2020, l'Etat se séparera de plus de 10.000 agents. Dans le même temps, il annonce aussi des recrutements : 2000 agents en plus dans la police, 1300 dans la justice, secteurs qu'il juge prioritaire. 

Edouard Philippe alerte aussi sur l'explosion des arrêts maladie "le nombre de journées indemnisées est passé de 11 à 12 par an et par salarie du privé".

Jamais avare d'un bon mot, il s'en est pris à Laurent Wauquiez, qu'il déclare "fâché avec beaucoup de monde", et aussi "avec les chiffres". Philippe a de même moqué chez Jean-Luc Mélenchon "une volonté de revanche personnelle sur l'élection présidentielle". 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
03.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
04.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
05.
Pourquoi la fonte du permafrost pourrait avoir des conséquences encore pires que prévues
06.
Notre-Dame : quand du recueillement on passe au cirque !
07.
Les vrais objectifs de la sulfureuse ONG Qatar Charity
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
05.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
06.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires