En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Capture d'écran Instagram
Pas touche au prince
Royaume-Uni : le terroriste qui voulait s'en prendre au prince George poignardé en prison
Publié le 28 juillet 2018
Husnain Rashid a été condamné à 25 ans de prison après avoir menacé de viser l'école Thomas's Battersea de Londres où est scolarisé le fils de Kate et William.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Husnain Rashid a été condamné à 25 ans de prison après avoir menacé de viser l'école Thomas's Battersea de Londres où est scolarisé le fils de Kate et William.

Très jeune, le prince George était déjà la cible de menaces de l'Etat islamique. Dans un message envoyé via la messagerie cryptée Telegram, Daech avait menacé de viser l'école Thomas's Battersea de Londres où est scolarisé le fils de Kate et William depuis le 7 septembre. Des photos du jeune héritier du trône d’Angleterre, prises à côté de son établissement scolaire, étaient accompagnées de plusieurs messages : "Même la famille royale ne sera pas tranquille" ; "L'école commence tôt" ; "Quand la guerre arrive avec le bruit des balles, on tombe dans l'incrédulité, désireux de représailles".  

L'homme responsable de ces menaces, Husnain Rashid, a été condamndé fin juin à 25 ans de prison pour actes terroristes et pour diffusion de propagande terroriste. Le djihadiste était également accusé de vouloir réaliser des attentats lors de matchs de football et d’inciter à injecter du poison dans des crèmes glacées.

L'homme a été agressé en prison, indique la presse britannique ce samedi. Un autre prisonnier, qui avait attaché une lame de rasoir à une brosse à dents, l'a visé au visage, dans la prison de Strangeways à Manchester.

Selon des témoins, l'importante plaie commence à l'oreille droite du terroriste. Une source pénitentiaire a expliqué au Sun qu'au sein de la prison, "personne ne l'apprécie ou n'apprécie ce qu'il a fait, comme menacer ce jeune prince et les histoires avec les glaces. Ce genre de choses n'est pas toléré à Strangeways".

Vu sur : Lu dans The Sun
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires