En direct
Best of
Best Of
En direct
© KHALED DESOUKI / AFP
Colère
Polémique suite au sommet d'Helsinki : Vladimir Poutine dénonce des "forces" prêtes à "sacrifier les relations russo-américaines"
Publié le 19 juillet 2018
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

Il aura fallut trois jours à Vladimir Poutine pour s'exprimer au sujet de la polémique déclanchée suite à l'attitude adoptée par Donald Trump lors du sommet d'Helsinki. Aujourd'hui, dans un discours tenus devant les ambassadeurs de Russie rassemblés à Moscou, le président russe a dénoncé l'existence d'une russophie américaine et de "forces" semblant prêtes "à sacrifier les relations russo-américaines".

Cette déclaration fait suite à la puie de critiques qui s'abattent sur Donald Trump en réaction à son attitude, jugée trop conciliante avecla Russie, lors du sommet d'Helskinki. Face à ses différents revirements -après avoir nié l'ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016, Donald Trump l'a ensuite reconnu mardi avant de déclarer hier qu'il était "le président le plus ferme avec la Russie' - Donald Trump n'apparaît plus tant comme un "idiot utile" aux yeux de l'intellingencia russe -qui le voyait comme quelqu'un de manipulable- mais plûtot comme un "idiot inutile'. 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le prix des stéréotypes
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 19/07/2018 - 20:55
Moi, j’aurais honte d’avouer que les russes puissent influencer
mon vote!...pourtant, c’est ce que font les médias gauchistes, regrettant, peut-être, qu’ils n’aient pas pu influencer les electeurs-benêts à leur façon...
aristide41
- 19/07/2018 - 18:42
La blanche colombe
a parlé! Qu'il commence par arrêter de s'ingérer dans les campagnes électorales étrangères.